Vous risquez un contrôle fiscal si vous commettez ces erreurs lors de votre déclaration d'impôts

Vous risquez un contrôle fiscal si vous commettez ces erreurs lors de votre déclaration d’impôts

Les déclarations d’impôt sur le revenu sont un exercice essentiellement basé sur la sincérité et l’exactitude des informations fournies. Bien que les contribuables s’efforcent de les remplir correctement, des incohérences peuvent parfois survenir et attirer l’attention des autorités fiscales. Ces erreurs peuvent entraîner des rappels à l’ordre de la part du fisc.

Tout savoir sur les diverses informations à déclarer aux impôts

Durant sa vie, le contribuable est confronté à des déclarations relatives aux impôts, qu’il doit réaliser chaque année. Pour bien faire ces déclarations, il est essentiel de fournir correctement les informations demandées par l’administration fiscale.

De ce fait, lors de la déclaration d’impôt sur le revenu, les intéressés doivent mentionner avec précision toutes les sources de revenus perçues au cours de l’année fiscale. Cela peut inclure les salaires, les revenus fonciers, les revenus de placement et les pensions.

De plus, il est essentiel aussi de bien mentionner les crédits d’impôt auxquels l’intéressé peut prétendre. Cela concerne, par exemple, les frais de garde d’enfante et autres.

Lire aussi :  Erreurs sur les taxes d'habitation : Bercy reconnait les erreurs causées par son nouveau système

Un aperçu des incohérences les plus fréquentes

Omettre de déclarer ses revenus locatifs peut sérieusement attirer l’attention de l’administration fiscale. Cela est particulièrement vrai pour les bénéficiaires de dispositifs de réduction d’impôt, tels que Pinel, qui négligent de déclarer les loyers perçus. De même, il est crucial de ne pas sous-estimer l’importance de déclarer les revenus issus de locations saisonnières, quel que soit leur montant.

Il est important de noter que les plateformes de location sont tenues par la loi de communiquer ces informations au fisc. Par ailleurs, les crédits d’impôt importants attirent un examen minutieux, surtout lorsqu’ils semblent disproportionnés par rapport aux revenus du foyer ou relèvent de dispositifs fiscaux atypiques.

Concernant les dividendes, une erreur commune consiste à appliquer la flat tax de manière globale. Il convient plutôt de déclarer uniquement la part soumise à l’impôt sur le revenu, fixée à 12,8 %. Enfin, il est incompatible de déduire une pension alimentaire pour un enfant à charge tout en le rattachant au foyer fiscal, une incohérence facilement repérable par le fisc.

Lire aussi :  SCPI : Une stratégie européenne permettant d’optimiser la fiscalité

Ce qu’il faut faire pour éviter ces incohérences

La présence de certaines erreurs ou inexactitudes sur les déclarations d’impôts peut entraîner certaines conséquences. En effet, les anomalies détectées par l’administration fiscale peuvent conduire à un rappel d’impôt, mais aussi à une majoration ou encore à un contrôle fiscal.

Il est donc important de faire le nécessaire pour éviter ces incohérences. Pour ce faire, il est recommandé de toujours vérifier attentivement toutes les informations fournies avant de soumettre la déclaration.

D’un autre point de vue, il peut également être utile de faire appel à un professionnel de la fiscalité pour avoir une déclaration correcte et complète. Il ne faut pas oublier de bien conserver tous les justificatifs nécessaires en cas de contrôle fiscal.

À ne pas rater !
Une Newsletter rien que pour vous !

Ne ratez plus aucune opportunité et recevez les meilleures actualités par email.

Adresse e-mail non valide
Essayez. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
justin malraux
Justin Malraux