Votre crédit a été refusé Cette nouvelle règle vous donne une deuxième chance

Votre crédit a été refusé ? Cette nouvelle règle vous donne une deuxième chance

Indéniablement, il n’est pas facile de digérer un refus de dossier de crédit. Si cela vous est déjà arrivé, la FBF (Fédération bancaire française) vous donne une deuxième chance. Elle vient en effet de créer une nouvelle règle consistant à réexaminer votre demande le cas échéant. Détails !

Saisissez votre deuxième chance en cas de refus de votre premier crédit Immo !

En principe, si vous ne remplissez pas les critères d’attribution d’un crédit, votre banquier peut vous le refuser. Grâce à une nouvelle mesure développée par la FBF, il est encore possible de changer la donne. Il s’agit en l’occurrence d’une deuxième chance accordée aux candidats à l’emprunt.

La FBF a créé ce dispositif dans un but précis : simuler davantage le marché immobilier. C’est une opportunité à saisir pour les clients porteurs de projets. De fait, c’est un objectif pédagogique fixé par la Fédération. De nos jours, il est rare de voir une banque apporter des justifications en cas de refus d’un prêt. D’où la création de cette procédure. Pour la FBF, celle-ci reste une « occasion d’assurer une meilleure compréhension du refus de prêt ».

D’après la FBF, ce dispositif constitue une opportunité « d’envoyer un signal positif dans cette période assez anxieuse sur le logement ». Si vous êtes éligible au réexamen, vous bénéficierez d’un accompagnement de votre banque dans le cadre de votre projet. Celle-ci est chargée de vous rappeler toutes les règles de calcul de votre endettement. Idem pour le coût de l’assurance emprunteur ou bien la réglementation relative à l’usure. De quoi personnaliser et positiver votre démarche.

Lire aussi :  Épargne en ligne - Dans quel placement épargner en 2022 ?

Cet éventuel réexamen de votre demande de crédit permettra de consolider votre dossier. Vous pouvez ainsi faire face aux exigences bancaires en vigueur actuellement tout en optimisant l’issue.

Ces points importants à retenir sur cette nouvelle mesure

Notons que ce dispositif de la FBF a déjà été salué par des associations de consommateurs. Même les comparateurs de crédits le qualifient d’opportunité immobilière à saisir. En revanche, cet avis n’est pas partagé par certains professionnels du secteur de l’immobilier. Pour eux, cette nouvelle règle s’apparente à de la poudre aux yeux.

D’un point de vue technique, leur réaction est tout à fait justifiée. Les critères d’éligibilité au dispositif s’avèrent être trop stricts selon eux. Concrètement, le candidat à l’emprunt doit initier cette demande de deuxième chance de son plein gré. Quoi qu’il en soit, s’il a déjà eu un incident de paiement, il ne pourra pas activer cette option avantageuse.

En pratique, si vous avez déjà été enregistré au FICP (fichier national des incidents de remboursement des crédits aux particuliers) votre dossier ne sera jamais réexaminé. Le cas échéant, il n’y aura pas de seconde chance. D’autant plus que cette demande ne peut être formulée qu’à la banque ayant rejeté votre dossier.

Lire aussi :  Opportunités d'investissement en 2024 : Assurance-vie, PER et immobilier

Parmi les critères retenus pour bénéficier de ce dispositif, il y a un taux d’endettement maximal de 35% (assurance incluse). Le prêt doit servir à financer l’achat de votre résidence principale ou secondaire. Il peut également s’agir d’un investissement locatif. Dans tous les cas, la durée de l’emprunt ne peut pas excéder 25 ans.

Notons que ce dispositif n’est que temporaire. Il prendra fin au 31 décembre 2024.

À ne pas rater !
Une Newsletter rien que pour vous !

Ne ratez plus aucune opportunité et recevez les meilleures actualités par email.

Adresse e-mail non valide
Essayez. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
justin malraux
Justin Malraux