TotalEnergies enregistre le meilleur bénéfice de son histoire !

TotalEnergies enregistre le meilleur bénéfice de son histoire !

Ça y est ! Les résultats de l’année 2023 ont été publiés par TotalEnergies. A priori, ils sont plus que positifs. C’est plutôt un nouveau record pour le groupe en termes de bénéfice. Cette entreprise Française historique est parvenue à devancer ses concurrents. Les détails sur Finance & Patrimoine !

Le meilleur bénéfice jamais enregistré par TotalEnergies !

Le 7 février dernier, TotalEnergies avait annoncé officiellement son bénéfice annuel pour l’exercice 2023. Dans le détail, il s’élève à 21,4 milliards de dollars nets, soit l’équivalent de 19,88 milliards d’euros. C’est un nouveau record pour le groupe et, qui plus est, reste le meilleur de son histoire.

Grâce à ce bénéfice extraordinaire, figure toujours parmi les majors pétrolières et gazières du marché mondial. Rappelons qu’en 2022, cette entreprise française emblématique avait déjà enregistré un autre record. C’est notamment grâce à cet exploit si elle occupe aujourd’hui la 4ème place parmi les majors du secteur.

Présidé par Patrick Pouyané, TotalEnergies parvient à rehausser son bénéfice annuel de 4% par rapport à l’année précédente, soit 19 Mds€. Pour son PDG, cela est lié à la « croissance des hydrocarbures, en particulier de gaz naturel liquéfié (GNL) et de l’électricité ».

Bien que ces résultats soient en deçà des attentes de TotalEnergies, ils restent historiquement élevés. L’entreprise s’attendait en effet à un bénéfice compris entre 21 et 22 milliards d’euros net en 2023. En ce qui concerne son bénéfice ajusté, il a fléchi de 36% à 23,2 milliards de dollars par rapport à 2022. Notons que c’est un indicateur de référence pour les investisseurs. Une récession qui s’explique notamment par le retrait des activités de TotalEnergies en Russie.

TotalEnergies fêtera ses 100 ans d’existence en mars prochain !

Les résultats de TotalEnergies, publiés le mercredi dernier, montrent sa résilience face à la chute des prix des hydrocarbures. Rappelons qu’en 2022, la flambée des prix du gaz et du pétrole avait profité à tout le secteur. A l’époque, le marché était bouleversé par la reprise économique d’avant-crise (liée à la récente pandémie). Sans oublier l’invasion de l’armée russe de l’Ukraine.

Les concurrents internationaux de TotalEnergies, eux, ont subi de plein fouet la baisse des tarifs des hydrocarbures. En tête de liste figure notamment le groupe Shell dont le bénéfice a été divisé par plus de deux pour l’exercice 2023. Idem pour l’entreprise britannique BP et les américaines Exxon-Mobil et Chevron.

Chaque trimestre, les milliards de profits générés par TotalEnergies font l’objet de débats animés par les politiques et les ONG. Malgré cela, le groupe avait déjà révélé ses « contributions et engagements » le mardi 6 février 2024. Dans le détail, l’entreprise avait précisé qu’elle débourserait « 320 millions d’euros d’impôt sur les bénéfices et taxe de solidarité sur l’électricité au titre de 2023 ».

TotalEnergies a intégré dans sa stratégie une diversification dans l’électricité renouvelable. Néanmoins, le groupe reste très critiqué à cause notamment de ses investissements dans les énergies fossiles, jugées néfastes pour le climat.

Bon à savoir, le groupe TotalEnergies célèbrera ses 100 ans d’existence au mois de mars 2024. Lors de sa prochaine assemblée générale en mai, son PDG Patrick Pouyanné pourrait bénéficier d’un 4ème mandat.

À ne pas rater !

Ne ratez plus aucune opportunité et recevez les meilleures actualités par email.

Adresse e-mail non valide
justin malraux
Justin Malraux