Hausse taxe foncière 2024

Taxe foncière 2024 : les prévisions de hausse et leurs implications pour les propriétaires

L’annonce récente d’une augmentation de la taxe foncière en 2024 a suscité de nombreuses interrogations chez les propriétaires immobiliers. Face à cette nouvelle, il est essentiel de comprendre ce que cela signifie pour vous et comment vous pouvez vous y préparer. Dans cet article, nous allons détailler les implications de cette hausse et fournir des informations clés pour mieux appréhender cette situation.

Que vous soyez un investisseur immobilier chevronné ou un nouveau propriétaire, ces informations sont cruciales pour anticiper l’impact financier de cette mesure sur votre budget. Restez avec nous pour découvrir tout ce que vous devez savoir sur cette augmentation confirmée de la taxe foncière en 2024.

Impact de l’inflation sur la taxe foncière en 2024

L’inflation, qui ralentit actuellement en France, pourrait entraîner une augmentation de la taxe foncière pour les contribuables en 2024. Selon l’Insee, l’indice des prix à la consommation (IPC) a diminué de 0,6% par rapport à octobre 2023, s’établissant à 3,4% sur un an en novembre.

Lire aussi :  La taxe foncière pourrait doubler cette année, pourquoi une telle augmentation ?

Cette baisse pourrait sembler bénéfique pour les consommateurs, mais elle représente une mauvaise nouvelle pour les 32 millions de contribuables assujettis à la taxe foncière. En effet, c’est l’indice des prix à la consommation harmonisé (IPCH), et non l’IPC, qui influence le montant de cette taxe.

Revalorisation des valeurs locatives cadastrales et hausse de la taxe foncière

Depuis 2018, les valeurs locatives cadastrales sont ajustées en fonction de l’IPCH annuel (de novembre N-1 à novembre N-2). Les données préliminaires indiquent une augmentation de 3,8% de l’IPCH en novembre 2023 par rapport à novembre 2022.

Par conséquent, le coefficient de révision pour la taxe foncière 2024 devrait être similaire. Cette hausse est moins importante que celle de 7,1% enregistrée en 2023. Cependant, cette indexation sur l’IPCH fait débat car elle augmente plus rapidement que l’IPC, ce qui pourrait entraîner une hausse significative de la taxe foncière.

Les collectivités territoriales et leur rôle dans l’augmentation de la taxe foncière

En plus de l’inflation, les augmentations votées par les collectivités territoriales ont également contribué à la hausse de la taxe foncière. Par exemple, Paris a connu une augmentation notable de 44%, dont 62% pour la taxe foncière sur les propriétés bâties.

Lire aussi :  Un nouvel impôt local pour remplacer la taxe d'habitation supprimée ?

Selon l’Union nationale des propriétaires immobiliers (UNPI), la taxe foncière a augmenté en moyenne de 9,3% entre 2022 et 2023 dans les 200 plus grandes villes françaises. Malgré les tentatives des parlementaires pour limiter cette hausse au niveau de l’augmentation des loyers, ces efforts sont restés vains face à la pression des collectivités territoriales.

Finances & Patrimoine est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

justin malraux
Justin Malraux