Si la performance de votre assurance est en dessous de ce chiffre, ce n'est pas normal !

Si la performance de votre assurance est en dessous de ce chiffre, ce n’est pas normal !

L’année 2023 n’a pas vraiment été fructueuse pour les compagnies d’assurance françaises. Elle a été plutôt marquée par une décollecte historique de plus de 25 milliards d’euros. Malgré cela, l’assurance-vie reste une solution d’épargne privilégiée par les français. Son encours a atteint des niveaux astronomiques l’an dernier (1800 Mds€). Mais qu’en est-il de la performance ?

Zoom sur le taux moyen des fonds euros de l’assurance-vie pour 2023

D’après les économistes, le taux moyen des fonds euros de l’assurance-vie pourrait s’établir à 2,50% pour l’exercice 2023. De fait, celui-ci baisse chaque année, et ce, depuis 2015 (2,26%). En 2021, par exemple, il s’établissait à seulement 1,10%, contre 1,92% en 2022. Certains épargnants affirment d’ailleurs que leurs contrats d’assurance-vie ne rapportent plus grand-chose aujourd’hui.

Jusqu’ici, les principaux concurrents de l’assurance-vie sont le Livret A et les comptes à terme (CAT) avec des rendements respectifs de 3% et 5%.Visiblement, ils sont plus rémunérateurs que les fonds euros. Cette différence assez notable s’explique notamment par l’inflation. Galopante et imprévisible, celle-ci peut rogner le rendement de l’assurance-vie même en cas de hausse.

Lire aussi :  Bourse

Rappelons que l’inflation avait progressé à 5,2% en 2022, puis à 4,9% en 2023. C’est presque le double des prévisions de rendement des fonds euros. Afin d’y remédier, certains assureurs et banques proposent des contrats d’assurance-vie avec des taux bonifiés (jusqu’à 5% la première année).

La bonne nouvelle c’est que le niveau de l’inflation a chuté depuis le début de l’année 2024. Effectivement, l’indice de prix à la consommation avait diminué de 0,6% au cours du mois de janvier 2024. Cette baisse donne un peu d’espoir aux investisseurs et aux assurés. En principe, celle-ci est liée à la réduction de 0,9% de l’indice des produits alimentaires et de 0,3% de l’indice des produits non alimentaires.

Voici comment améliorer la performance de votre contrat d’assurance-vie cette année

Bien que le capital placé sur votre contrat d’assurance-vie soit garanti, son taux de rendement reste variable. Selon la qualité de vos supports d’investissement, celui-ci peut être plus faible ou plus élevé que prévu. La règle d’or consiste à investir dans unités de compte en plus des fonds euros.

Lire aussi :  Pourquoi l’or brille-t-il quand l’économie s’assombrit ? Comprendre la relation entre l’inflation et l’or

Plus performantes, certaines unités de compte (UC) offrent des rendements supérieurs à l’inflation. De quoi booster votre capital placé sur votre contrat d’assurance-vie. Le seul bémol c’est que ces UC sont plus risquées par rapport aux fonds euros. D’où la nécessité de diversifier votre portefeuille d’actifs (financiers) de manière stratégique.

Parmi les UC les plus solides, citons notamment les organismes de placement collectif en valeur mobilière (OPCVM) . Ils permettent d’investir sur des marchés d’actions prometteurs. D’autres alternatives existent comme les produits structurés ou EMTN (Medium Term Note). Sans oublier les fameuses SCPI (Sociétés Civiles de Placement Immobilier).

En effet, certains contrats d’assurance-vie vous permettent d’investir dans des parts de SCPI présélectionnées. D’autant plus que ces dernières peuvent générer des taux de rendement nettement supérieurs à l’inflation, jusqu’à 7%. Cerise sur le gâteau, vos revenus de SCPI sont exonérés d’impôt dans le cadre d’une souscription via un contrat d’assurance-vie. Vos dividendes ne seront imposés qu’en cas de rachat (total ou partiel).

Lire aussi :  Réforme des retraites : astuce pour utiliser le compte épargne temps
À ne pas rater !
Une Newsletter rien que pour vous !

Ne ratez plus aucune opportunité et recevez les meilleures actualités par email.

Adresse e-mail non valide
Essayez. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
justin malraux
Justin Malraux