RSA : ces 47 départements imposent les 15 heures de travail obligatoires

RSA : ces 47 départements imposent les 15 heures de travail obligatoires

Le Revenu de Solidarité Active (RSA) connaît une revalorisation accompagnée de mesures visant à mieux orienter les bénéficiaires vers l’emploi.

En parallèle à l’augmentation des prestations sociales, le RSA voit une nouvelle exigence s’installer : des heures de travail obligatoires. Les premiers résultats de cette réforme, déjà expérimentée dans 18 départements, sont prometteurs, et la mesure sera étendue à 47 départements.

Augmentation des prestations sociales

Le gouvernement a récemment annoncé une augmentation de plusieurs prestations sociales pour lutter contre l’inflation affectant le budget des Français. Confirmée par plusieurs décrets publiés au Journal Officiel le 30 avril, cette hausse de 4,6 % concerne diverses allocations. Les allocations familiales, le RSA et la prime d’activité ont ainsi été augmentés, passant de 141,99 euros à 148,52 eur os par mois pour un couple avec deux enfants, pour ceux gagnant moins de 74 960 euros par an.

L’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH) bénéficiera également de cette hausse, portant son montant maximal à 1 016 euros pour une personne seule. L’Allocation d’Éducation de l’Enfant Handicapé (AEEH) a aussi été revalorisée, passant de 142,70 euros à 149,26 euros. De plus, le RSA pour une personne seule est désormais de 635,71 euros par mois, contre 607,75 euros précédemment.

Des heures de travail obligatoires pour mieux guider vers l’emploi

Le gouvernement a annoncé une revalorisation significative du Revenu de Solidarité Active (RSA). Cependant, cette augmentation s’accompagne d’une réforme visant à rendre le dispositif plus orienté vers le retour à l’emploi. Les bénéficiaires devront effectuer entre 15 et 20 heures d’activités obligatoires pour être éligibles au RSA.

Cette exigence a pour objectif de mieux guider les allocataires vers le marché du travail, en leur offrant des opportunités d’acquérir des compétences et de maintenir un lien actif avec le monde professionnel. En imposant ces heures d’activités, le gouvernement espère encourager ceux qui sont capables de travailler à chercher activement un emploi, tout en empêchant que certains restent dans une situation de chômage prolongée par défaut.

Des résultats positifs portant ainsi à 47 départements concernés par la réforme du RSA

Pour la réforme du RSA, 18 départements ont participé à une expérimentation visant à renforcer l’accompagnement des bénéficiaires. Cette initiative a vu la participation de 21 300 bénéficiaires du RSA. Les départements pilotes impliqués dans cette expérimentation comprennent le Nord, les Yvelines, les Bouches-du-Rhône, la Creuse, l’Aisne, l’Eure, la Somme, le Loiret, les Vosges, l’Yonne, la Côte-d’Or, la Mayenne, l’Ille-et-Vilaine, la Loire-Atlantique, l’Aveyron, les Pyrénées-Atlantiques, La Réunion et la Métropole de Lyon.

Les premiers résultats sont encourageants : dans les cinq mois suivant leur entrée dans un parcours professionnel, une personne accompagnée sur deux a trouvé un emploi. De plus, aucun allocataire n’a vu son RSA suspendu durant cette période. Fort de ces résultats positifs, le dispositif sera étendu à 29 nouveaux départements supplémentaires, portant ainsi à 47 le nombre total de départements concernés par cette réforme. La liste complète des départements testeurs a été dévoilée par le ministère du Travail, de la Santé et des Solidarités.

À ne pas rater !

Ne ratez plus aucune opportunité et recevez les meilleures actualités par email.

Adresse e-mail non valide
justin malraux
Justin Malraux