Réalisez un meilleur emprunt immobilier grâce au PEL et au CEL

Réalisez un meilleur emprunt immobilier grâce au PEL et au CEL

Depuis la hausse des taux de crédit immobilier, plusieurs acquéreurs ont dû renoncer à leur projet. D’autres, en revanche, recherchent les meilleures alternatives pour optimiser leur emprunt immobilier.

Justement, si vous souhaitez faire baisser le taux effectif global de votre prêt, vous pouvez opter pour le plan d’épargne logement / PEL et le compte épargne logement / CEL. Oui, mais pourquoi privilégier ces livrets d’épargne ? Comment fonctionnent ils ? Quelles conditions d’éligibilité requises ? Focus !

PEL et CEL : tour d’horizon sur les taux de prêt appliqués

Destiné à toute personne physique, le PEL permet au titulaire de bénéficier d’un prêt immobilier à des taux avantageux. Bien évidemment, le pourcentage varie en fonction de la date à laquelle vous l’avez souscrit. Pour un livret ouvert entre le 1er août 2016 et le 31 décembre 2022, la rémunération est de 1 %. Pour connaître le taux de prêt auquel vous avez droit, il suffit d’y ajouter 1,20%. Ainsi, il s’élève à 2,20% pour un financement des travaux à hauteur de 92 000 €.

Lire aussi :  Zoom sur le PER individuel : différences clés entre le PER assurantiel et le PER bancaire

Concernant le CEL, le calcul du taux du prêt est basé principalement sur celui de la rémunération de l’épargne. Si vous avez contracté ce livret vers l’année 2020 ou 2021, le taux est équivalent à 1,75 % qui se compose comme suit : le taux de rémunération de 0,25 %, à cela s’ajoute 1,50 % de frais de gestion. Le plafond du montant du prêt immobilier est de seulement 23 000 €. En revanche, si vous cumulez ce produit avec le PEL, le seuil maximum atteint les 92 000 €.

PEL et CEL : de meilleurs alliés pour l’optimisation d’un emprunt immobilier

Le PEL et le CEL jouent un rôle crucial dans le cadre d’une demande d’emprunt immobilier. Étant donné qu’ils sont inclus dans le financement global de l’acquisition, ils contribuent donc à la réduction du taux annuel effectif global ou le TAEG du crédit immobilier.

Pour bénéficier de cet avantage, il est important de respecter quelques conditions. Le prêt que vous contractez devrait vous aider pour le financement de la construction ou de l’acquisition d’une résidence principale. Autrement, vous pouvez vous en servir pour la subvention des travaux d’amélioration ou d’extension de votre habitation actuelle. Cela inclut le ravalement de façade ou encore la surélévation.

Lire aussi :  Investir dans des SCPI : comprendre la fiscalité sur les revenus et plus-values

La détention d’un PEL vous ouvre droit à un seul prêt. Pour y prétendre, vous devez vous assurer que vous l’avez souscrit depuis au moins 4 ans. Pour le CEL, le délai est moins conséquent. Si vous voulez demander un crédit immobilier, il faudra attendre 4 mois au minimum.

Dans tous les cas, être titulaire de ces livrets d’épargne vous offre un avantage non négligeable : la baisse du TAEG du crédit immobilier. Il suffit de remplir les conditions requises pour contracter un prêt.

Finances & Patrimoine est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

vincent cuzon
Vincent Cuzon