Prime d’activité : les conditions d’attribution

Depuis le commencement de cette pandémie, plusieurs salariés aux revenus modestes ont dû faire face à une énorme crise économique. Fort heureusement, la prime d’activité mise en vigueur depuis le 1er janvier 2016 a sauvé la mise en permettant de compléter leurs revenus et ceux des jeunes qui font leur entrée sur le marché du travail. Toutefois, il convient de respecter certaines conditions avant de pouvoir bénéficier de cette aide. Lesquelles ?

Qui a droit à la prime d’activité ?

Pour bénéficier de la prime d’activité accordée par la Caisse d’allocations familiales (CAF), le demandeur doit remplir certaines conditions. Il doit avant tout être un salarié en activité au cours des trois mois précédant la demande. Il doit également disposer de revenus ne dépassant pas les plafonds prévus. Cette aide sociale et financière s’adresse uniquement aux travailleurs qui exercent une activité professionnelle, qu’ils soient français ou étrangers. Tout employé étranger doit toutefois détenir une carte de résident ou un titre de séjour. Il peut toucher la prime s’il est ressortissant de l’Espace économique européen, de l’Union européenne ou de la Suisse.

En ce qui concerne les fonctionnaires titulaires ou non titulaires, ils pourront également bénéficier de la prime suite à une demande auprès de la CAF. Ils doivent juste respecter les conditions de revenu imposées. Pour les étudiants et les stagiaires, ils ont droit à cette aide financière en étant âgés de 18 ans à 24 ans et en gagnant plus de 950 euros nets depuis le 1er janvier 2020.

Quelles sont les limites de revenus mensuels ?

Pour avoir droit à la prime d’activité, le demandeur doit percevoir un salaire d’environ 78 % du SMIC durant les trois mois précédant la demande (soit 950 euros par mois). Généralement, la limite de revenus mensuels ne doit pas dépasser le montant de 1 806 euros s’il s’agit d’une personne ne bénéficiant d’aucune aide au logement. Pour cette année, voici les limites qui correspondent au montant moyen mensuel de revenus sur les 3 derniers mois :

  • Pour un couple sans enfant dont la femme ou l’homme travaille, et pour une personne avec un enfant, la limite de revenus est de 2 794,27 euros par mois, soit 1,9 du SMIC
  • Pour un salarié célibataire sans allocation logement, les revenus mensuels ne doivent pas dépasser les 1 787,18 euros, soit 1,5 du SMIC
  • La limite est de 3 342,71 euros pour un parent qui a deux enfants à charge et un seul membre salarié
  • Pour un couple ayant des salaires égaux et deux enfants, la limite est de 3 754,24 euros par mois
  • En ce qui concerne un non-salarié agricole, les revenus professionnels doivent être au minimum 21 446 euros par an.

Respecter toutes ces conditions d’attribution permet de bénéficier de la prime d’activité. Cette dernière est versée pour une durée fixe de 3 mois dont le montant est égal au salaire perçu pendant les 3 mois. Néanmoins, les droits du demandeur seront réévalués en cas de changement de situation financière ou familiale.

Pour en savoir plus sur cette aide pour actifs.