Plus de 6 % pour un emprunt immobilier, c’est de la folie !

Plus de 6 % pour un emprunt immobilier, c’est de la folie !

Voilà une très bonne nouvelle pour les Français qui ont eu du mal à obtenir un prêt depuis plusieurs mois. Le taux d’usure a dépassé les 6 %, plus particulièrement 6,1 % pour les prêts de plus d’une vingtaine d’années.

Une révision mensuelle du taux d’usure depuis février 2023

Afin de s’adapter à la hausse impressionnante du taux de crédit d’immobilier qui avoisine aujourd’hui les 4 %, l’État a mis en place depuis février une révision mensuelle, mais non pas trimestrielle du taux d’usure. Cette mesure a évidemment eu des impacts très positifs sur le marché puisqu’elle a permis de limiter le nombre de dossiers qui ont été refusés par les établissements à cause du dépassement de ce taux d’usure.

Cette hausse du taux plafond marque également le retour des banques. À ce niveau, ces dernières ont plus de possibilités d’accorder des prêts tout en profitant d’une bonne rentabilité. Depuis le mois de septembre, les courtiers ont pu constater ce mouvement qui est bien évidemment favorable pour les emprunteurs. Par ailleurs, ils pouvaient déjà bénéficier d’une petite baisse de taux proposée par les établissements.

Pour ce mois de décembre, l’évolution du marché se poursuit. De leur côté, les banques font preuve de plus de souplesse afin d’améliorer les conditions permettant l’obtention de prêt immobilier.

Hausse continue du taux d’usure

L’augmentation du taux d’usure poursuit sa lancée. D’après les publications dans le Journal officiel datant du 29 novembre 2023, ce taux plafond a atteint 6,11 % pour les prêts sur 20 ans et plus. Une revalorisation de 0,20 point a été constatée sur une période d’un mois seulement. C’est la première fois qu’il excède la barre symbolique des 6 % depuis 2010. Voici donc les répartitions de cette nouvelle hausse :

  • 4,40 % pour les prêts courants inférieurs à 10 ans.
  • 5,80 % pour les prêts entre 10 à 20 ans
  • 6,7 % pour les prêts relais

Habituellement, une actualisation de ce taux s’effectue chaque trimestre, par contre cette mesure a été adoptée tous les mois depuis février. Cette stratégie vise principalement à aligner le taux d’usure avec le niveau auquel les établissements accordent des prêts.

Cette initiative a donc pour objectif de réduire le nombre de refus pour les dossiers de demande de crédit immobilier. Toutefois, personne ne peut prédire la durée d’adoption de cette mesure. Tout se décide lors de la réunion du Haut Conseil de stabilité financière ou HCSF.

Une éventuelle stabilisation des taux de crédit

Cette augmentation du taux d’usure est la conséquence directe de la hausse des taux de crédit qui sont aujourd’hui passés à 4,30 % pour les emprunts sur 20 ans. Par ailleurs, cette situation devrait se poursuivre dans les mois à venir si l’on se tient aux annonces du gouverneur de la banque de France François Villeroy. Compte tenu du ralentissement de l’inflation de ces derniers temps, il ne devrait pas y avoir une nouvelle hausse des taux directeurs imposés par la BCE.

À ne pas rater !

Ne ratez plus aucune opportunité et recevez les meilleures actualités par email.

Adresse e-mail non valide
vincent cuzon
Vincent Cuzon