PER : pourquoi le Plan Épargne Retraite est en passe de devenir le placement préféré des Français ?

PER : pourquoi le Plan Épargne Retraite est en passe de devenir le placement préféré des Français ?

Le PER n’existe que depuis environ 4 ans, pourtant il rencontre un succès sans précédent auprès des Français. Chaque année, le nombre de nouveaux comptes ne cesse d’augmenter. Mais alors, qu’est-ce qui pourrait expliquer cet engouement ?

Comprendre le fonctionnement du PER

Il s’agit d’une enveloppe qui est alimentée par les versements des souscripteurs dont l’objectif est de se constituer une épargne supplémentaire pour la retraite. Il n’y a pas de contraintes sur les paiements, car le montant dépend des capacités financières de chaque bénéficiaire.

Il existe plusieurs types de contrats au choix selon les besoins, ces formules se déclinent en plusieurs systèmes de gestion (libre, pilotée ou conseillée). C’est-à-dire que le capital accumulé est placé sur un système de gestion, de son côté l’assureur peut sélectionner le support d’investissement et la sécurisation de l’épargne.

Les avantages du PER

Une fiscalité attractive du PER

Si le PER connaît un réel engouement, c’est grâce au système appelé « carotte fiscale ». Il s’agit d’un concept visant à déduire le versement sur le PER des revenus imposables. Cette opération permet tout simplement à l’épargnant de soustraire des ressources soumises aux taxes les sommes qui sont placées sur le PER durant l’année, avec une limite à 10 % des revenus professionnels.

Lire aussi :  Les meilleurs livres sur la Finance à lire ou à offrir

Gestion optimale de l’épargne

L’une des particularités du PER, c’est la disponibilité du capital qui prend uniquement effet lorsque le bénéficiaire atteint l’âge légal pour le départ à la retraite. Les fonds accumulés durant de nombreuses années sont donc bloqués jusqu’à cette échéance, même si une libération anticipée est envisageable en cas de coups durs. Par conséquent, le souscripteur ne sera pas tenté de dépenser inutilement la somme. Ainsi, celui-ci se constitue une enveloppe qui lui servira à la retraite.

Sécurisation des proches suite à un décès

En cas de disparition du souscripteur, le capital cumulé sur les PER « assurantiels » est récupéré par les bénéficiaires. C’est-à-dire qu’il n’y a pas de perte des fonds même si le souscripteur meurt durant la période d’épargne. Cela signifie que le solde est conservé, puis celui-ci est transmis aux enfants ainsi qu’au compagnon survivant.

Sortie en rente favorable

Contrairement aux autres produits d’épargne, le PER permet de récupérer en une seule fois l’ensemble du montant provenant des versements. Cependant, il s’agit d’une option du PER, car le principal objectif de ce placement, c’est de simplifier et même de populariser la sortie en rente. Sinon, il est aussi possible de choisir parmi d’autres formules comme :

  • Sortie en rente et en capital
  • Rente viagère
  • Sortie en capital à plusieurs reprises
Lire aussi :  Crédit : Une astuce pour éviter de payer des frais de versements anticipés

Quoi qu’il en soit, la seconde option est à privilégier afin de bénéficier de l’effet optimal de ce placement. Par ailleurs, les nouvelles règlementations concernant la transférabilité permettent de transmettre l’assurance-vie ou les placements d’épargne retraite individuelle et collective vers un nouveau PER.

Justement, l’objectif principal de l’État, c’est de positionner le PER comme étant le premier plan d’épargne qui accompagne les Français jusqu’à leur retraite. Par ailleurs, les souscripteurs sont conscients de tous les avantages de ce placement, c’est pourquoi il connaît un réel succès.

Finances & Patrimoine est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

justin malraux
Justin Malraux