PEAC : le futur de l'épargne pour les jeunes en France ?

PEAC : le futur de l’épargne pour les jeunes en France ?

Le PEAC ou plan d’épargne avenir climat est l’une des nouveautés prévues pour 2024. Normalement, il devrait être lancé d’ici l’été prochain. Voici les caractéristiques annoncées de ce nouveau placement financier !

Zoom sur les principales caractéristiques du PEAC

A priori, le PEAC s’apparente à un plan d’épargne défiscalisé. Il ne s’agit donc pas d’un produit d’épargne ordinaire. D’autres informations juteuses ont déjà été divulguées comme la possibilité d’ouvrir un PEAC au nom de son enfant. Cette souscription précoce peut intervenir dès sa naissance (jusqu’à son 21ème anniversaire).

Le PEAC bénéficie d’une exonération fiscale ainsi que d’une absence de prélèvements sociaux. C’est ainsi qu’il viendra intégrer la grande famille des livrets réglementés. A la différence, son taux ne sera pas fixé selon les règles de base. Il devrait être supérieur à celui du Livret A, si le Gouvernement tient sa promesse.

Les caractéristiques connues du PEAC sont différentes de celles d’un livret d’épargne. De fait, il s’apparente plutôt à un compte-titres couplé à un compte-espèce ou encore un contrat de capitalisation. Des enveloppes offrant un accès à l’ensemble des produits financiers, notamment les fonds labellisés ISR (ou Greenfin). Il y aura aussi des obligations souveraines au programme. L’objectif sera de proposer un produit répondant aux besoins d’investissement dédiés à la transition énergétique tout en garantissant un faible niveau de risque.

Lire aussi :  Malgré deux baisses de taux, le LEP reste le placement imbattable en 2024 : explications

Bien entendu, les supports éligibles au PEAC ainsi que leur part respective ne sont pas encore connus. Idem pour les éventuels modes de gestion proposés.

D’autres points importants à retenir sur le PEAC

Certaines caractéristiques du PEAC commencent à se dessiner, bien ne soient pas encore officielles. Les modes de gestion restent encore floues. Dans l’éventualité où la clôture de ce nouveau livret intervient au 30ème anniversaire du titulaire, la solution par défaut serait le profil à horizon. C’est déjà le cas pour le PER.

Le PEAC pourrait d’ailleurs partager le plafond du Livret A, soit 22 950€. Les conditions de versement et de retrait sont encore à définir, tout comme ce paramètre. Apparemment, le capital placé sur un PEAC ne sera pas garanti à 100%. Or, Bruno Le Maire, ministre de l’Economie, a assuré que ce produit financier serait quasiment garanti.

En ce qui concerne la liquidité, le PEAC ne prévoit aucun retrait possible avant les 18 ans du titulaire. Autrement dit, l’épargne dédiée ne sera pas liquide. Il y aura probablement des déblocages exceptionnels en cas de décès ou d’invalidité. La franchise fiscale, quant à elle, ne sera accordée qu’à partir de la 5ème année de détention du PEAC.

Lire aussi :  Crédit à la consommation : pourquoi plus personne n'en demande ?

Finances & Patrimoine est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

justin malraux
Justin Malraux