Nouvelle stratégie pour les chômeurs seniors une prime basée sur les droits restants à l'allocation chômage

Nouvelle stratégie pour les chômeurs seniors : une prime basée sur les droits restants à l’allocation chômage

En France, les demandeurs d’emploi seniors pourraient bénéficier d’une mesure plus favorable prochainement. Elle découlera d’une nouvelle stratégie qui commence à prendre forme grâce à une proposition du député Renaissance. Etat des lieux !

Vers une prime de retour à l’emploi en faveur des chômeurs seniors ?

A l’évidence, les conditions d’indemnisation des chômeurs seniors ne sont pas parfaites. Malgré cela, une proposition du député Renaissance apporte une lueur d’espoir. D’autant plus qu’il est proche du président de la République. Marc Ferracci propose d’attribuer aux seniors une prime de retour à l’emploi. Celle-ci sera basée sur les droits restants à l’allocation chômage, La durée d’indemnisation, quant à elle, sera raccourcie. De fait, c’est une mesure incitative permettant aux salariés seniors de retrouver un emploi.

Selon le député Renaissance, cette prime va permettre aux salariés seniors de compenser l’éventuelle décote salariale qu’ils subissent par rapport à leur emploi précédent. Dans l’éventualité où cette mesure est adoptée, la donne pourrait changer pour les demandeurs d’emploi âgés.

Emmanuel Macron avait déjà annoncé le 16 janvier dernier un acte II de la réforme du marché du travail en France. Le lendemain, le chef d’Etat avait déclaré au Forum de Davos (Suisse) sa volonté à durcir les règles de l’assurance chômage du pays.

De son côté, le député Renaissance plaide pour l’ajustement de la durée d’indemnisation des demandeurs d’emploi de plus de 55 ans. Pour lui, celle-ci doit être au même niveau que celle des chômeurs plus jeunes. Rappelons que cette durée s’établit actuellement à 27 mois. Si la mesure en question est adoptée, celle-ci sera ramenée à 18 mois. C’est une idée similaire à celle soutenue par le ministre de l’Economie lors de l’automne dernier.

La négociation sur l’emploi des seniors se poursuivra jusqu’au mois de mars !

Pour mémoire, le député Renaissance, Marc Ferracci a déjà inspiré les ordonnances travail de 2017. Idem pour la première réforme de l’assurance chômage en 2019. Aujourd’hui, il souhaite améliorer les conditions d’indemnisation des chômeurs seniors. Depuis décembre, elles entrent dans le cadre de la négociation sur l’emploi des seniors.

Les conditions d’indemnisation des chômeurs âgés pourraient ainsi s’améliorer dans les prochaines années. Mais il faudra encore attendre la fin de la négociation qui va encore se poursuivre jusqu’en mars. De fait, l’issue du pourparler en cours conditionnera  l’agrément d’un nouvel accord d’assurance chômage.

La proposition du député Renaissance s’apparente à une mesure compensatrice Potentiellement élevée, cette prime permettra au chômeur senior de retrouver un emploi plus rapidement. En raison, son montant correspondrait aux droits restants cumulés par les chômeurs âgés. Le versement s’effectuerait en deux étapes :

  • Lors de la prise de poste
  • 6 mois plus tard

Le député Renaissance souhaite d’ailleurs redynamiser le marché du travail en multipliant les possibilités pour les entreprises tricolores de déroger aux accords de branche. Marc Ferracci s’exprime : « Donnons la possibilité aux entreprises qui viennent d’être créées, dans les trois ou cinq premières années d’existence, de choisir d’appliquer ou de ne pas appliquer la convention collective ». Pour lui, « la survie des entreprises se joue dans les cinq premières années ».

À ne pas rater !

Ne ratez plus aucune opportunité et recevez les meilleures actualités par email.

Adresse e-mail non valide
justin malraux
Justin Malraux