Location nue vs meublée ? La meilleure option pour un investissement immobilier rentable !

Location nue vs meublée ? La meilleure option pour un investissement immobilier rentable !

Choisir entre une location vide et meublée n’est pas une mince affaire pour les propriétaires. En effet, chacune de ces solutions a des points forts et des inconvénients. Cela dit, la décision à prendre dépendra de plusieurs critères.

Plusieurs facteurs déterminants

Les investisseurs ont souvent du mal à trancher entre la location vide ou meublée. Il faut préciser que chacune de ces solutions présente des avantages et des inconvénients qu’il faudra considérer au préalable avant de prendre une décision définitive. Afin de garantir la rentabilité de cet investissement, il est donc primordial d’étudier plusieurs facteurs.

Justement, il faut savoir par exemple que l’option meublée coûte plus cher. Ainsi, il ne s’agit peut-être pas de la meilleure solution pour commencer dans la location si l’investissement est limité. En effet, il faut prévoir l’achat des mobiliers et des équipements divers.

Les avantages fiscaux

La location meublée permet de bénéficier d’un amortissement sur les frais d’acquisition du logement qui peut atteindre 90 % du montant total. Après le remboursement du prêt, le propriétaire peut également profiter d’une exonération d’impôt sur ses ressources locatives.

Lire aussi :  Où investir en 2024 ? Voici la liste des placements à considérer

Quant à la location nue, elle permet de percevoir des revenus fonciers. Dans ce cas, l’investisseur a deux choix, soit le régime réel qui offre la possibilité de déduire des charges soit le « micro-foncier » qui consiste à payer les impôts sur la part de 70 % des recettes locatives.

Le coût du loyer

De ce côté, la location meublée est beaucoup plus intéressante financièrement. Étant donné que le logement est tout équipé, le montant du loyer est plus élevé. Le prix proposé inclut non seulement l’occupation du bien, mais également l’utilisation des mobiliers et des matériels présents dans les lieux.

Par ailleurs, il peut y avoir une différence de 10 à 20 % entre ces deux options. Cependant, il est aussi nécessaire de prendre en compte différents facteurs avant d’établir ce tarif. Ceci dit, il faudra par exemple étudier les dimensions du logement, sa localisation, l’état du marché actuel (offre et demande).

Toutefois, cette formule entraîne quelques contraintes de la part de l’investisseur. Notamment, en cas de panne des équipements intégrés dans le bien par exemple, c’est lui qui prend en charge le changement. Compte tenu des obligations du propriétaire, il faut donc prévoir une épargne résiduelle qui peut être mobilisée à tout moment.

Lire aussi :  Mieux gérer la succession de sa résidence principale avec cette astuce simple

L’emplacement du bien

Le lieu où se situe le logement peut également avoir des impacts sur la rentabilité de l’investissement. Ceci dit, la location vide est beaucoup plus adaptée aux centres-ville par exemple. Cette option peut aussi rapporter dans les quartiers métropoles qui bénéficient d’une économie dynamique.

Toutefois, la location meublée est plus rentable dans les zones touristiques, puisque les vacanciers privilégient souvent cette solution. Celle-ci est également recommandée dans les endroits situés à proximité des universités, car la demande en résidence étudiante y est plus importante. Cela dit, il est primordial de tenir compte de l’emplacement du logement pour décider du régime le plus rentable.

Finances & Patrimoine est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

vincent cuzon
Vincent Cuzon