L'investissement locatif défiscalisant Pinel n'existe plus, quelle alternative choisir

L’investissement locatif défiscalisant Pinel n’existe plus, quelle alternative choisir ?

Après un long moment d’augmentation des taux liés au crédit immobilier, l’horizon commence enfin à s’éclaircir pour ceux qui ont le désir d’investir dans un patrimoine. Par ailleurs, en ce début d’année, un dispositif doit particulièrement attirer l’attention des investisseurs qui veulent à la fois défiscaliser. Il s’agit de la loi Pinel qui possède un grand nombre d’avantages très bénéfiques pour les futurs acquéreurs.

Tout sur la loi Pinel

Ce dispositif qui a remplacé la loi Duflot en 2014 disparaitra à la fin de cette année 2024, 10 ans après sa mise en place. Ce système a été créé dans le but d’inciter les investisseurs à créer des habitations ou à acheter de biens dans l’objectif est la location.

En effet, dans les régions où la demande est supérieure à l’offre en termes de logement locatif, la loi Pinel entre en jeu. Les avantages fiscaux de cette méthode sont bénéfiques pour ceux qui y souscrivent, mais des conditions d’éligibilités sont requises pour y accéder.

Lire aussi :  SCPI vs Livret A : pourquoi il est temps d'investir malgré les turbulences

Tout d’abord le bailleur doit s’engager à louer son bien nu pendant au moins une période de 6 années, la durée peut s’étendre jusqu’à 12 ans avec des allègements fiscaux croissants. L’habitation doit également être neuve ou ayant subi des rénovations récentes. Le prix du loyer mensuel est soumis à un plafond et le choix des locataires est à effectuer selon ses revenus. La propriété doit être une habitation collective. Des normes énergétiques sont également à respecter et finalement, la situation géographique du logement doit être située dans des zones ayant un déséquilibre entre l’offre et la demande.

Les avantages de la loi Pinel en 2024

En premier lieu la principale raison d’opter pour ce dispositif est la diminution d’impôts à la clé. Les taux de réduction peuvent atteindre les 21% pour ceux qui sont éligibles à la loi Pinel pour cette nouvelle année en France métropolitaine.

D’autres parts des déductions sont également octroyées pour les différentes charges liées aux logements, comme les taxes foncières, les frais d’entretien ou bien sur les remboursements des emprunts.

Lire aussi :  Comment choisir son agence immobilière ?

Pour cette année, les montants de réduction sont comme tels : déduction de 9% pour une durée de 6 ans, diminution de 12% pour un contrat de 9 ans et rabais de 14% pour une location de 12 ans.

Les alternatives à envisager une fois le dispositif dissout

En premier lieu, le Pinel+ renforce les critères du Pinel classique avec des normes énergétiques plus strictes et des plafonds de loyers plus bas, tout en offrant des réductions d’impôts similaires. Sinon, Loc’Avantages vise à promouvoir la location abordable de logements neufs avec une réduction d’impôt de 15% sur 6 ans.

De son côté, la loi Denormandie encourage la rénovation de logements anciens dans les centres-villes avec des réductions d’impôt basées sur le coût des travaux. Par ailleurs, le statut LMNP offre une défiscalisation des revenus locatifs meublés, avec des options de régime fiscal selon les revenus et le type de bien.

Enfin, les SCPI permettent une gestion locative déléguée et une diversification géographique, avec différents types disponibles selon les objectifs d’investissement et le profil de risque.

Lire aussi :  Transformez 50 000 euros d'épargne en fortune : les investissements incontournables de 2024
À ne pas rater !
Une Newsletter rien que pour vous !

Ne ratez plus aucune opportunité et recevez les meilleures actualités par email.

Adresse e-mail non valide
Essayez. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
vincent cuzon
Vincent Cuzon