Les seniors négligés par les banques ? Une étude révèle un constat amer

Les seniors négligés par les banques ? Une étude révèle un constat amer

Apparemment, les banques ne proposent pas assez de services dédiés aux séniors. C’est un constat révélé par une étude toute fraîche. Or, certains établissements continuent d’octroyer des prêts à nos ainés.

Les banques négligent-t-elles réellement les séniors ? Zoom sur cette étude récente

Selon une récente étude, les séniors se sentent délaissés par les banques. Elles préféreraient ainsi se tourner vers une clientèle plus jeune. Plus exigeants, nos ainés, à partir de 60 ans, souhaitent accéder à des services personnalisés. Et pourtant, les établissements bancaires de nos jours n’en proposent pas.

Cette étude montre qu’un sénior sur trois dénonce l’insuffisance des services d’accompagnement proposés par les banques françaises. Ces dernières devraient davantage mettre en avant des produits financiers mieux adaptés aux séniors. Un PTZ (prêt à taux zéro) ou d’autres types d’aides similaires pourraient faire l’affaire. De quoi permettre aux personnes âgées d’anticiper le passage de la vie active à la retraite.

Lire aussi :  Crédit immobilier : Taux et conditions d'emprunt favorables pour 2024

Ces aides (ou prêts) devraient permettre aux séniors de mieux maîtriser les dépenses liées au passage à la retraite. Il s’agit en l’occurrence des coûts d’adaptation du logement (installation d’un monte-escalier, par exemple). Afin d’aider les personnes âgées à bien gérer leur argent, les banques devraient créer des offres personnalisées, surtout en matière d’épargne.

Lors des démarches administratives, les séniors ont besoin d’un accompagnement poussé. Certains peuvent rencontrer des problèmes (majeurs) pour remplir leurs déclarations fiscales ou encore leurs formulaires de demande d’aides sociales. Les banques devraient donc mettre à leur disposition des conseillers financiers plus accessibles. Les séniors pourront ainsi faire face à leurs problématiques sans se ruiner.

De nos jours, parmi les solutions existantes il y a notamment le recours à un proche aidant. C’est la personne qui s’occupe régulièrement d’un sénior dépendant. D’autant que celle-ci bénéficie de différentes aides (financières) à l’instar du crédit d’impôt et de l’APA (allocation personnalisée d’autonomie).

Lire aussi :  Quelle est la rentabilité d’un Livret A avec 10 000 euros sur le compte ?

Pourquoi certaines banques accordent-t-elles des prêts aux séniors ?

En général, les banques prêtent rarement de l’argent aux séniors. Mais certains établissements sortent du lot en proposant des offres de crédit dédiées aux personnes âgées. Tout comme les autres clients, elles sont soumises à des critères d’attribution. Bien que la loi Française ne prévoit aucune limite d’âge pour souscrire un prêt immobilier, les banques accordent rarement d’emprunt au-delà de 75 ou 85 ans. Dans ces conditions, l’assurance emprunteur coûte plus cher.

En dépit de son âgé avancé, un sénior peut obtenir un prêt immobilier, à condition de passer le teste d’éligibilité. Le cas échéant, la durée de l’emprunt sera plus courte, soit entre 10 et 15 ans, surtout si le souscripteur est âgé de 65 ans et plus.

Il existe d’ailleurs des offres de crédit accessibles aux personnes âgées de plus de 80 ans. En tête de liste, citons notamment le prêt personnel pour retraité qui ne nécessite aucun formulaire de santé. D’autres solutions alternatives sont disponibles comme le regroupement de crédit ou encore le prêt viager hypothécaire.

Lire aussi :  Les critères des banques pour un emprunt immobilier de 200 000 euros

Finances & Patrimoine est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

justin malraux
Justin Malraux