Leasing social de Macron voitures électriques à 100 euros par mois pour ces foyers en France dès 2024

Leasing social de Macron : voitures électriques à 100 euros par mois pour ces foyers en France dès 2024

La transition énergétique passe également par l’utilisation de véhicules moins polluants, notamment les voitures électriques.

Cependant, ils sont proposés à des prix exorbitants. Ainsi, cette nouvelle mesure du gouvernement pourrait permettre aux foyers les plus modestes d’obtenir ce type de voiture.

La concrétisation d’un projet tant attendu

Beaucoup de français ne croyaient plus à cet engagement d’Emmanuel Macron. Lors de la campagne présidentielle en 2022, ce dernier avait promis l’acquisition de voiture électrique avec 100 euros par mois seulement. Ainsi, il aura fallu attendre un long moment avant la concrétisation de ce projet. En effet, il faut préciser qu’il s’agit d’un processus complexe qui nécessite l’engagement de plusieurs parties à savoir l’État, les constructeurs ainsi que les sociétés de leasing.

Finalement, ce système a été divulgué le 14 décembre 2023 et son entrée en vigueur est prévue en janvier 2024. Cela dit, l’accès à ce dispositif est ouvert à tous les foyers avec un revenu fiscal en dessous de 15 400 euros par part. Le leasing est une mesure indispensable qui facilite l’acquisition d’un véhicule électrique pour les particuliers. En effet, le pouvoir d’achat des Français est mis à rude épreuve face à l’inflation. Ainsi, l’acquisition de ce type de véhicule est tout simplement impossible pour les ménages avec un revenu très modeste.

Lire aussi :  Un classement des pays les plus riches d'Afrique, vous serez surpris de la richesse de certains

Le système se met en place progressivement

Les ménages intéressés par cette offre pourront bientôt vérifier leur éligibilité sur une plateforme en ligne qui est accessible au grand public. Il s’agit de savoir s’ils peuvent ou non prétendre à la location longue durée d’une voiture électrique; qu’elle soit neuve ou d’occasion.

Les profils éligibles devraient s’acquitter seulement d’une somme de 100 euros/mois sans compter l’assurance auto. À partir de janvier 2024, les bénéficiaires peuvent sélectionner et réserver un modèle sur le réseau des loueurs qui ont obtenu l’approbation de l’État. Ces entités prendront ensuite le relai tout en s’occupant également de la distribution des véhicules.

Les candidats éligibles feront donc un contrat avec ces loueurs dont la durée maximale est de 3 ans. Quoi qu’il en soit, certains organismes peuvent en proposer davantage, à certaines conditions.

Cela dit, la disponibilité de ces véhicules est prévue au mois de janvier 2024. Ainsi, il sera possible de conduire ces voitures quelques jours seulement après la souscription. L’arrivée des autres modèles soit près de 20 000 se fera progressivement durant les débuts 2024.

Lire aussi :  Salaire inférieur au SMIC : c'est le cas d'un dirigeant d'entreprise sur 5

Il faudra faire preuve de patience

Le leasing social de Macron est basé sur le principe du « premier arrivé-premier servi » risque d’entraîner de la déception chez certains Français. Justement, ce système concerne seulement entre 20 000 à 25 000 véhicules pour 2024. Pourtant, il y a environ 100 000 voitures qui sont commandées chaque année. Ainsi, il faudra attendre 2025 pour profiter d’une hausse significative du nombre de voitures électriques qui sont mises à la disposition des profils éligibles, soit près de 40 000 exemplaires.

Si ce système est proposé à 100 euros seulement par mois, ce montant ne prend pas en compte le coût de l’assurance qui pourrait faire gonfler la facture. Il faudra donc soigner sa conduite pour éviter des sanctions sévères.

Finances & Patrimoine est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

justin malraux
Justin Malraux