Le rôle des propriétaires riches dans la fluidification du parc immobilier locatif

Le rôle des propriétaires riches dans la fluidification du parc immobilier locatif

Selon l’Insee, 80% du parc locatif français sont détenus par les propriétaires bailleurs les plus riches. Ils jouent ainsi un rôle important dans l’écosystème de l’immobilier locatif. Le point !

Comment les propriétaires riches favorisent-ils la fluidification du parc locatif ?

Patrice Vergriete, ministre délégué du Logement, désigne les investisseurs institutionnels comme une partie de l’avenir du parc immobilier locatif privé en France. Un propos qui fait l’objet de débats interminables actuellement. Le ministre soupçonne les ménages de chasser la prime fiscale (défiscalisation immobilière) sans pour autant contribuer au développement du parc locatif privé.

Selon le ministre, les investisseurs institutionnels deviendraient bientôt propriétaires de 4% du parc immobilier locatif. Un chiffre éloquent bien qu’il ne soit pas encore officiel. Une conférence réunissant les différents acteurs du secteur avait déjà eu lieu le 11 décembre 2023 (sociétés de gestion des SCPI et OPCI, des gérants de société foncière, etc.). C’était à la veille du Salon international de l’immobilier de l’entreprise et d’investissement (SIMI). Le ministre délégué au Logement y était présent.

Lire aussi :  Location nue vs meublée ? La meilleure option pour un investissement immobilier rentable !

A l’issu de ce colloque, le problème central du parc immobilier français a finalement été identifié. Il s’agit en l’occurrence du rendement insuffisant de l’immobilier résidentiel par rapport aux autres actifs existants. Pour y remédier, il faudra inciter les propriétaires les plus fortunés à développer le parc locatif.

Logiquement, les bailleurs les plus riches disposent de ressources amplement suffisantes pour acquérir des patrimoines de grande taille. De quoi fluidifier l’investissement locatif dans le pays. Ces propriétaires fortunés sont en mesure de rénover le parc immobilier français surtout sur le plan environnemental.

La collectivité a besoin de capitaux en vue de fluidifier le parc immobilier locatif. Et, c’est là que les investisseurs institutionnels ainsi que les propriétaires riches entrent en jeu. Ils jouent un rôle crucial dans le développement du patrimoine locatif en France. Sans eux, tout l’écosystème immobilier s’écroulerait du jour au lendemain.

Ces mesures pour encourager les propriétaires riches à fluidifier le parc immobilier locatif

Afin d’encourager les propriétaires bailleurs riches à contribuer à la fluidification du parc locatif, certaines mesures doivent être prises. Lors de la dernière conférence tenue par le ministre du Logement, l’idée d’une TVA à taux allégé par rapport au droit commun avait été avancée. Idem pour l’assujettissement des loyers à la TVA ainsi que la récupérabilité consécutive.

Lire aussi :  Où investir en 2024 ? Voici la liste des placements à considérer

Toutes ses propositions ont été entendues par le ministre. Ces mesures visent notamment à séduire les investisseurs les plus fortunés à fluidifier le parc immobilier locatif. Pour les inciter à investir davantage, un abattement sur l’IFI (impôt sur la fortune immobilière) devrait être étudié de près. Une exonération de cette charge fiscale serait encore mieux.

Les logements concernés devront faire l’objet de travaux de rénovation afin qu’ils puissent s’ajuster à la mutation écologique déjà prévue. Pour atteindre cet objectif, les propriétaires bailleurs devront au moins viser la note D du DPE (diagnostic de performance énergétique).

Finances & Patrimoine est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

vincent cuzon
Vincent Cuzon