Le grand retour des obligations dans le paysage de l'investissement

Le grand retour des obligations dans le paysage de l’investissement

Ayant été délaissées par les particuliers depuis le début de l’année 2020, les obligations pourront cette année décoller à nouveau. Oui, ils feront leur grand retour dans le paysage de l’investissement. Quelles sont les bonnes raisons d’y investir ? Focus !

Les obligations : petit retour en 2023

Depuis le début de l’année, les obligations ont suscité l’intérêt de nombreux investisseurs. Pour comprendre la situation, il faudrait se concentrer sur la situation en 2023. La montée des taux directeurs a été actée par les banques centrales en 2022. Et ce, dans l’objectif de limiter l’inflation. Contrairement aux attentes du public, la hausse était plus forte que prévu.

Une décision qui a été prise en raison de l’inflation qui a atteint son niveau record. Bonne nouvelle ? Oui, ces évènements ont été positifs pour le marché obligataire. Les obligations plus sûres ayant baissé, les rendements ont bondi en conséquence.

Investir dans les obligations : les prévisions pour 2024

Pour l’année 2024, les rendements peuvent être encore à un niveau élevé. Néanmoins, le taux de l’inflation commence déjà à diminuer petit à petit, ce qui veut dire que les taux d’intérêt dans les grandes économies auraient probablement atteint leur summum.

Lire aussi :  Augmentation des prix de péages d'autoroutes - Pourquoi une telle hausse et où va l'argent ?

D’après les prévisions, ce recul devrait être au-delà des 2% au cours de cette année. Concernant les taux d’intérêt des banques centrales, ils devraient atteindre un niveau normal, soit à 4%. Il est toutefois important de rappeler que pour un prêteur, plus le taux est élevé, mieux ce sera.

Choisir les meilleures stratégies sur le marché obligataire

Le marché obligataire se divise en deux catégories selon les attentes des investisseurs.

Le portage est le plus courant. Il consiste tout simplement à acheter un rendement fourni par le courant.

La gestion active, quant à elle, est beaucoup plus dynamique. Si vous optez pour cette stratégie, sachez que vos obligations ne seront pas gardées jusqu’à leur échéance.

Bien que les baisses des taux se dessinent pour cette année, il reste encore un laps de temps assez long pour se lancer dans le marché des obligataires. Le principe est donc le suivant. Vous devez dans un premier temps acquérir une obligation et la conserver tout au long de sa durée de vie. Cela vous permettra de bénéficier des coupons, c’est-à-dire, de percevoir des intérêts réguliers. Et ce, jusqu’au remboursement total du capital emprunté par l’émetteur. En adoptant cette technique, vous pourrez obtenir une rémunération en hausse de 4 à 5%, sur des obligations sans risque bien sûr.

Lire aussi :  Comment estimer le coût du réchauffement climatique pour l’économie française ?

Quelques conseils pratiques

Avant de vous lancer dans ce type d’investissement, vous devez prendre compte des risques qui y sont rattachés, comme la volatilité de l’eurodollar. Parmi les différents marchés actuels, les obligations sont classées comme étant les moins risquées.

Finances & Patrimoine est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

justin malraux
Justin Malraux