La somme astronomique générée par les radars ces 20 dernières années va vous choquer

La somme astronomique générée par les radars ces 20 dernières années va vous choquer

Installé en France depuis le 27 octobre 2003, le premier radar automatique a été inauguré par le ministère des Transports et de l’Intérieur. Depuis, une large panoplie de modèles a été répartie dans tout le pays.

Ils sont dans les alentours des 4 500 en tout afin d’optimiser le contrôle de la vitesse sur les routes. Mais, est-ce que vous savez que ces dispositifs ont rapporté une somme astronomique à l’État ces 20 dernières années ? Focus !

Déploiement des radars : un gain de 12 milliards d’euros pour l’État

Eh oui ! L’installation des radars a permis à l’État de récolter une coquette somme de 12 milliards d’euros. Un an après le déploiement de ces dispositifs, le gouvernement s’est interrogé sur l’acceptabilité sociale des amendes ou des contraventions recueillies. Afin de pouvoir retracer les recettes, un Compte d’Affectation spéciale a été mis en place vers l’année 2006.

Il a été instauré pour déterminer l’utilisation de l’argent, mais pas que ! Il sert à prouver justement que les sommes amassées étaient indispensables pour le financement des missions de la sécurité routière. Or, l’objectif de transparence visé n’a jamais été atteint selon la Cour des Comptes en 2021. Seulement près de 38% des amendes radars ont été employés pour la sécurité routière.

Lire aussi :  Zoom sur le crédit à la consommation

En réalité, la somme de 12 milliards d’euros permettrait au gouvernement de procéder au remboursement de la dette française abyssale. La première partie sera destinée aux collectivités locales, et l’autre pour les entretiens des infrastructures.

Les attentes des usagers de la route

Étant donné que l’utilisation des recettes des radars semble toujours assez floue pour certains, les usagers de la route, eux, s’attendent à ce que l’argent récolté leur soit rendu. Oui, mais comment ? Tout simplement, en privilégiant la sécurité routière. Bien que des mesures relatives à cet objectif aient été imposées en 2013, leur inefficacité inquiète les automobilistes. De plus, ceux-ci sont contraints de toujours payer plus cher pour un déplacement quotidien.

Ils espèrent également que les élus parlementaires travaillent sur la mobilité, compte tenu de la situation actuelle qui constitue un frein pour certains d’entre eux. Cela inclut les prix des péages ainsi que les carburants.

Le succès des radars en 2017

Ce n’est que 4 ans après la mise en place du premier radar en France que les dispositifs ont porté leur fruit. En 2017, celui-ci a rapporté 1 milliard d’euros à l’État. Des contraventions ne sont pas forcément rattachées à l’excès de vitesse. D’ailleurs, selon le ministère de l’Économie, cette somme pourrait frôler les 2 milliards d’euros en 2024. La situation risquerait de se compliquer davantage pour les usagers de la route, car le gouvernement travaille sur différents types de radars pour capter une quinzaine d’infractions grâce à l’IA.

Lire aussi :  Les seniors négligés par les banques ? Une étude révèle un constat amer

Finances & Patrimoine est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

justin malraux
Justin Malraux