Investissement locatif dans l'ancien : attention à ces prix annexes

Investissement locatif dans l’ancien : attention à ces prix annexes

Pour de nombreux propriétaires immobiliers, l’investissement locatif dans l’ancien représente une stratégie lucrative. Cependant, il est essentiel de faire attention sur les coûts annexes, car ceux-ci peuvent avoir un impact significatif sur le rendement global de l’investissement.

L’importance de miser sur un tel investissement

Pour des raisons diversifiées, investir dans un bien immobilier locatif dans l’ancien peut être une stratégie financière intéressante. En effet, l’investissement locatif dans l’ancien est en mesure d’offrir un bon rendement par rapport au neuf.

Toutefois, certaines conditions doivent être remplies pour espérer des performances optimales. il faut notamment que le bien soit bien situé et bien entretenu, sans oublier que la valeur du bien peut surtout augmenter avec le temps. Celle ci permet de garantir une plus-value à la revente.

Ensuite, miser sur un investissement locatif ancien est aussi un choix parfait pour accéder à des quartiers tendus capables de garantir des loyers plus élevés. D’autant plus que dans ces périmètres, la vacance locative est généralement faible.

Les coûts annexes à considérer

Les travaux nécessaires à la mise à niveau d’un bien immobilier ancien représentent généralement une charge lourde. Parmi les coûts les plus importants à considérer, il y a celui lié à l’entretien et aux réparations du bien.

En effet, pour être remis en état et répondre aux normes de confort actuelles, les biens anciens nécessitent souvent des travaux de rénovation. Cependant, ces travaux peuvent être coûteux, c’est pour cela qu’il faut les budgétiser avec soin.

Les impôts fonciers font également partie des éléments à prendre en compte. Ils sont calculés en fonction de la valeur locative du bien et peuvent varier d’une région à l’autre. C’est pour cela qu’il est conseillé de se renseigner sur les taux d’imposition locaux avant d’investir.

Puis, si l’investisseur décide de déléguer la gestion locative à une agence immobilière, il ne faut pas oublier de considérer les frais de gestion. En général, ils sont exprimés en pourcentage des loyers perçus et peuvent réduire significativement le rendement net de l’investissement.

Les moyens disponibles pour amortir le coût d’investissement

Afin d’alléger les dépenses et les coûts des travaux essentiels lors d’un investissement immobilier locatif, diverses solutions existent. L’une des plus avantageuses consiste à privilégier le statut de LMNP ou loueur meublé non professionnel. Pour ce faire, il est recommandé d’équiper le logement de certains équipements obligatoires.

Il s’agit d’une solution parfaite afin d’optimiser la valeur ajoutée du bien. Mais cela permet aussi de déduire les charges en relation avec l’exploitation. Cela inclut les travaux liés à l’investissement dans l’ancien.

Ceux qui ne veulent pas louer un bien meublé peuvent alléger les coûts des travaux en profitant des avantages proposés par le déficit foncier. Ce coup de pouce fiscal représente un amortissement significatif. Pour en bénéficier, le montant total des travaux doit impérativement dépasser celui des revenus locatifs.

À ne pas rater !

Ne ratez plus aucune opportunité et recevez les meilleures actualités par email.

Adresse e-mail non valide
vincent cuzon
Vincent Cuzon