Investissement immobilier : comment le DPE peut influencer votre décision d'achat ?

Investissement immobilier : comment le DPE peut influencer votre décision d’achat ?

Lors d’un achat immobilier, différents paramètres doivent être pris en compte. En tête de liste figure notamment le DPE (diagnostic de performance énergétique). Il peut influencer votre décision d’achat.

L’importance de passer au crible le DPE lors d’un achat immobilier

Dans le cadre d’une vente ou d’une location, le DPE reste obligatoire. C’est une étape incontournable à réaliser au préalable par un diagnostique immobilier certifié. D’autant que le DPE d’un logement fournit des informations importantes relatives à sa performance énergétique. Il s’agit en l’occurrence de sa consommation primaire (en kWh/m²/an) et des émissions de gaz à effet de serre (en CO2/m²/an).

A l’évidence, il n’est pas sans conséquence d’investir dans un bâtiment très énergivore. Il y a un terme technique utilisé pour désigner ce type de bien : une passoire thermique. Comme son nom l’indique, il consomme beaucoup plus d’énergie, et ce, de manière anormale. D’où la nécessité de toujours consulter le DPE avant de signer l’acte de vente. Normalement, ce dernier est rattaché au dossier de diagnostic technique (DDT).

Ayez l’habitude de réclamer ce DDT lors d’un achat immobilier en présence du propriétaire. Il doit obligatoirement vous le remettre en main propre avant de vous donner les clés. Rappelons que le DPE est obligatoire depuis 2006 dans le cadre d’une vente immobilière.

Vous devez absolument apprendre à déchiffrer la note DPE d’un bien avant de l’acheter. On parle ici des étiquettes énergétiques allant de A à G. Contrairement aux idées populaires, le DPE d’un logement n’est pas fixé selon les dernières factures de consommation énergétiques des occupants précédents. Les critères pris en compte sont plutôt d’ordre technique comme la qualité de l’isolation thermique, la ventilation ainsi que le mode de chauffage employé.

En somme, n’investissez surtout pas dans des biens classés G. Ils sont à la fois polluants et énergivores. Privilégiez plutôt les immeubles bien notés F, par exemple, car ils sont plus respectueux de l’environnement, et plus économiques.

Zoom sur les critères d’évaluation d’une passoire thermique (hors DPE)

Le DPE pèse beaucoup sur votre décision d’achat. Même si le prix du bien est abordable, demandez vous si sa consommation énergétique en vaut le coût. D’autres paramètres passent également au crible pour identifier une passoire thermique. En tant qu’acquéreur, vous devez fouiner. Soyez attentif aux récentes factures de chauffage ou d’électricité du logement. Si elles sont anormalement élevées, c’est mauvais signe.

Lors de la visite du bien, touchez les murs. S’ils sont étrangement plus froids, il n’est pas encore trop tard pour faire machine arrière. Des courants d’air sont aussi des signes alarmants. Idem pour l’humidité, surtout si elle est abondante. Elle se manifeste notamment par la présence de moisissures sur les murs.

Ces signes constituent des preuves concrètes de la mauvaise qualité de l’isolation thermique du logement. Ils peuvent aussi provenir d’un système de chauffage défectueux ou peu performant.

En prenant le risque d’investir dans une passoire thermique, vous vous exposez à d’éventuels gros travaux de rénovation énergétique. Selon l’état du bien, ils peuvent être plus coûteux (isolation de la toiture, par exemple).

À ne pas rater !

Ne ratez plus aucune opportunité et recevez les meilleures actualités par email.

Adresse e-mail non valide
vincent cuzon
Vincent Cuzon