Faut-il investir dans l'immobilier à Dubaï malgré des prix délirants ?

Faut-il investir dans l’immobilier à Dubaï malgré des prix délirants ?

Dubaï, une majestueuse ville flottante des Emirats arabes unis, reste l’une des meilleures destinations touristiques à l’échelle mondiale. Rien qu’au 1er trimestre 2023, plus de 4,65 millions de visiteurs internationaux y ont posés les pieds. D’autant que le marché immobilier à Dubaï se porte bien.

Investir à Dubaï, une bonne ou mauvaise idée ?

Caroline Receveur, Marion Bartoli, Iris Mittenaere, Gérard Depardieu…  Ce n’est pas par hasard si les stars de téléréalité choisissent de vivre à Dubaï. C’est l’une des plus belles villes du monde. Là-bas, le marché immobilier s’ouvre aux plus fortunés, des investisseurs étrangers et locaux. C’est un véritable eldorado surtout pour les jeunes opportunistes.

De plus en plus d’Européens, Asiatiques et de Russes viennent s’installer à Dubaï chaque année. Ils s’y rendent généralement pour faire des vacances. D’autres font le voyage pour y vivre. Notons qu’une nouvelle ville vient de naître à Dubaï : la COP 28. Elle devrait compter 3,5 millions d’habitants, soit 5,8 millions de personnes d’ici 2040.

Lire aussi :  Ne tardez pas à investir en LMNP géré : voici pourquoi

Il est tout à fait possible de devenir millionnaires en investissant à Dubaï. Dans cette ville flottante, le prix moyen du m² est d’environ 2 065 €, contre 10 576 € à Paris, 12 275 € à New York et 15 400 € à Londres.

Les quadragénaires et les quinquagénaires s’intéressent à Dubaï en raison notamment de sa fiscalité attractive. Elle s’aligne avec celle de Miami, Madrid ou encore de celle d’Austin, les villes du futur selon les experts. Cela concerne notamment les entrepreneurs ambitieux en quête d’un paradis fiscal.

Les Emirats arabes se démarquent par leur économie diversifiée. Bien entendu, les hydrocarbures occupent une part importante du PIB des émirats, soit 30 %. Le reste étant réparti entre le tourisme, des secteurs financiers, commerces et santé.

Est-ce le bon moment pour investir à Dubaï ?

Le marché immobilier à Dubaï constitue une opportunité d’investissement pour les Français et les Européens. Les immeubles situés au alentour du petit village de pêcheurs de perles sont à privilégier. Les touristes sont toujours nombreux à s’y rendre chaque année, y compris les personnes riches.

Lire aussi :  Zoom sur les différents frais des OPCVM

Depuis la pandémie, les hommes d’affaires étrangers préfèrent s’installer à Dubaï pour éviter d’être coincer en Chine ou bien à Hong-Kong. Ils y investissent leurs capitaux en vue de le faire fructifier à moyen ou à long terme. Dubaï comptait parmi les premiers pays à avoir ouvert ses portes après la pandémie.

A Dubaï, en tant qu’entrepreneur, vous pouvez détenir à 100 % votre société. Vous n’avez pas besoin de partenaires (financiers) pour créer un business juteux et durable. D’autres mesures favorables ont été récemment adoptées à Dubaï comme la suppression de la taxe sur les alcools (13 % auparavant). Egalement, la taxe de 10 % sur les billets d’évènements sportifs ou culturels n’existe plus.

Bien que les émirats figurent encore dans la liste grise de l’OCDE, ils espèrent en sortir l’an prochain. Dans ce pays, il faut prévoir un budget minimum de 15 000 € pour lancer votre entreprise dans une zone franche. Depuis juin 2023, un impôt sur les sociétés à hauteur de 9 % est prélevé pour les entreprises réalisant plus de 375 000 dirhams, soit 91 000 € de bénéfices. En contrepartie, l’IR, l’impôt sur les plus-values et la taxe sur le patrimoine sont inexistante à Dubaï.

Lire aussi :  Zoom sur la tendance du secteur immobilier à Paris et en Île-de-France

Finances & Patrimoine est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

vincent cuzon
Vincent Cuzon