Derniers mois pour effectuer les travaux de rénovations énergétiques avant la fin des aides

Derniers mois pour effectuer les travaux de rénovations énergétiques avant la fin des aides

Les différentes aides dédiées à la rénovation énergétique sont toujours là. Mais la date butoir approche à grand pas. Afin de bénéficier des dispositifs existants, il faudra réaliser des travaux de rénovation éligibles au plut vite. Etat des lieux !

Fin imminente des aides de l’Etat pour les travaux de rénovation énergétique

Si vous remplissez les conditions d’attribution des aides de l’Etat, agissez vite avant qu’elles arrivent à terme. Nous parlons ici de celles dédiées aux travaux de rénovation énergétique. Elles s’adressent particulièrement aux propriétaires de biens immobiliers énergivores. Plus communément appelés « passoires thermiques », ces logements sont dans la ligne de mire du Gouvernement.

Grâce aux aides existantes, il est tout à fait possible d’améliorer la note DPE de votre logement. Le diagnostic de performance énergétique permet d’évaluer la consommation énergétique d’un bien ainsi que la quantité de gaz à effet de serre produite annuellement. C’est un paramètre important servant de critère d’identification des vieux immeubles. Bientôt, ils seront rayés du patrimoine locatif français.

A partir du 1er janvier 2025, la mise en location de logements classés G sera prohibée. Des biens immobiliers jugés trop énergivores qui nécessitent des travaux de rénovation urgents. Si vous êtes concerné, vous devez les finaliser avant le 1er juillet 2024. En respectant ce deadline, vous augmentez vos chances de bénéficier de l’aide Ma Prime Rénov’.

Cette prime de l’Etat vous permet de sortir votre logement de la catégorie des passoires thermiques. En contrepartie, vous devez y réaliser des travaux de rénovation éligibles. Au-delà de ce délai, leur coût risque d’être plus salé.

Pensez à effectuer des travaux éligibles avant l’été !

En effectuant des travaux de rénovation avant le 1er juillet 2024, vous pouvez accéder au dispositif Ma Prime Rénov’. Vous pouvez ensuite mettre en location votre logement, et générer des revenus complémentaires. Autrement, vous serez contraint de le revendre à un prix décoté.

En vertu de la loi Climat et résilience de 2021, les biens affichant une note G seront interdits à la location à compter du 1er janvier 2025. Pour les logements classés F, cette interdiction s’appliquera en 2028. Une mesure qui concernera également ceux classés E à partir de 2034.

Notons que l’aide Ma Prime Rénov’ est à la fois accessible aux propriétaires occupants ainsi qu’aux bailleurs. De quoi financer une partie de leurs projets de rénovation énergétique portant sur une passoire thermique.

Rénovez votre logement F ou G avant le 30 juin 2024 pour jouir du dispositif Ma Prime Rénov’ cette année. D’autant plus que différents travaux de rénovation y sont éligibles. Citons, par exemple, le remplacement du système de chauffage (chaudière).

A compter du 1er juillet 2024, les propriétaires-bailleurs supporterons des dépenses plus conséquentes liées à une rénovation d’ampleur. En principe, cette étape devrait permettre de sauter deux classes énergétiques dans le cadre du DPE. Deux travaux d’isolation sont ensuite à prévoir (toit, combles, murs, etc.). Idem pour le changement de chauffage ainsi que l’installation d’une VMC (ventilation mécanique contrôlée).

À ne pas rater !

Ne ratez plus aucune opportunité et recevez les meilleures actualités par email.

Adresse e-mail non valide
vincent cuzon
Vincent Cuzon