Crise de l'immobilier neuf en France 2024, l'année opportune pour les investissements SCPI

Crise de l’immobilier neuf en France : 2024, l’année opportune pour les investissements SCPI

L’investissement en Société Civile de Placement Immobilier (SCPI) ou pierre-papier est un moyen de se procurer des biens immobiliers de manière entièrement dématérialisée. C’est une manière d’investir dans la pierre sans acheter directement des appartements ou des maisons. En 2024, la crise de l’immobilier neuf est présentée comme une belle opportunité pour choisir ce type d’investissement.

Le marché de l’immobilier neuf en souffrance

La crise du marché immobilier français fait l’objet de plusieurs inquiétudes. La flambée des taux d’intérêt depuis ces dernières années a mis à mal les ventes d’immobiliers neufs. La Fédération Nationale de l’Immobilier (FNAIM) a signalé un quadruplement des taux en l’espace de deux ans.

D’après la Fédération des Promoteurs Immobiliers, au vu des indicateurs du troisième trimestre de l’année 2023, cette crise conjoncturelle est susceptible de se transformer en crise structurelle. Le découragement des investisseurs se ressent fortement. En effet, durant cette période, les ventes dans l’immobilier neuf ont connu une chute de 48,6 % et de 30,8 % depuis le début de l’année. En les comparant avec les ventes du troisième trimestre de 2022, celles de 2023 ont baissé de moitié.

Lire aussi :  Le cours de l'Or en course vers des sommets, quel est le bon moment d'investir ?

Une opportunité à saisir pour les jeunes SCPI ?

D’un côté, face à cette hausse alarmante des taux d’intérêt, plusieurs gestionnaires se retrouvent obligés de baisser leurs prix.

D’un autre côté, des gestionnaires opportunistes y trouvent une bonne occasion pour investir. En effet, il ne faut pas oublier qu’une SCPI est un moyen d’obtenir un rendement locatif stable sur le long terme et d’avoir une certaine visibilité sur les revenus locatifs des patrimoines.

De plus, les jeunes SCPI offrent la chance d’acheter des parts intéressantes à un prix inférieur grâce aux investisseurs qui cèdent leurs actifs pour avoir des liquidités. Elles ne sont pas non plus contraintes de réévaluer leurs prix. Elles choisissent souvent un mode de gestion opportuniste leur permettant de changer de thématique et de pays en fonction des situations du marché.

Lire aussi :  Qu’est-ce que le portage immobilier ?

Comment investir dans la pierre-papier ?

Les investissements en SCPI peuvent se faire de quatre manières. La première est de procéder par un paiement au comptant qui permet d’obtenir un revenu immédiat. La deuxième se fait par une acquisition à crédit. Elle permet de constituer un patrimoine et de percevoir des revenus différés.

La troisième correspond à l’investissement en nue-propriété : un placement permettant d’obtenir des revenus différés, tout en échappant à une lourde fiscalité. La SCPI en nue-propriété se démarque par la possibilité de bénéficier d’une décote élevée.

En effet, l’épargnant ne recevra d’abord aucun revenu pendant la durée du démembrement, mais bénéficiera d’une décote de 20 % à 35 % selon la durée du démembrement. La quatrième manière est de faire un investissement en unité de comptes sur une assurance-vie. Celle-ci permet d’optimiser la fiscalité des revenus et leur succession.

Finances & Patrimoine est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

vincent cuzon
Vincent Cuzon