Crédit immobilier en difficulté, ouverture d'un PEL en 2024 les 3 actualités financières du jour

Crédit immobilier en difficulté, ouverture d’un PEL en 2024 : les 3 actualités financières du jour

En ce début de 2024, l’univers du financier est marqué par 3 actualités importantes. D’abord, le crédit immobilier se retrouve en difficulté.

Ensuite, l’ouverture du PEL ou plan d’épargne logement suscite également l’intérêt des acteurs du marché. Mais les nouvelles ne s’arrêtent pas là ! Découvrez les détails ici.

Actu 1 : Les conditions de contraction du crédit immobilier de plus en plus sévères ?

La banque se réfère principalement au montant de l’apport personnel de l’ emprunteur avant de lui attribuer un crédit. Effectivement, ce critère détermine la capacité du client à gérer son budget et à épargner. Cet élément garantit également la solidité du dossier et offre la possibilité à la clientèle de négocier le taux d’emprunt.

Pour obtenir l’acquisition d’un bien 244 090 €, le montant du rapport requis au deuxième semestre de 2023 s’élève à 89 345 €, soit quasiment 36% du projet. Comparée à celle du premier semestre, la somme a subi une augmentation significative de 2%. Attention toutefois aux fausses idées reçues, car ce chiffre n’a pas été fixé par la banque, mais par la volonté des emprunteurs souhaitant maximiser leur chance d’obtenir un crédit immobilier.

Lire aussi :  Les prix de l'immobilier continuent leur tendance haussière au 1er trimestre 2018

Actu 2 : PEL en 2024 : rendement moins conséquent

Pour toutes nouvelles souscriptions depuis le 1er janvier 2024, le taux de rémunération du plan d’épargne logement est équivalent à 2,25 % brut ou 1,58 % net après les prélèvements sociaux. Par rapport à l’année précédente, il a enregistré une hausse de 0,25%. Son atout ? Il permet au détenteur du support depuis 4 ans de bénéficier d’une baisse du taux d’effectif global / TAEG du crédit immobilier.

Malgré cette augmentation, le PEL reste moins rentable par rapport au livret A qui propose un taux de rémunération de 3%. Aussi, il ne rivalise pas avec le livret d’épargne populaire / LEP.

Actu 3 : La hausse des taux de l’assurance-vie

Après plusieurs années de baisse, les taux de l’assurance-vie commencent à repartir petit à petit à la hausse. Pour les fonds euros (capital garanti), de nombreux assureurs ont déjà dévoilé les chiffres. En moyenne, la rémunération s’élève dans les alentours des 2,5 % pour les intérêts versés en 2024. Elle peut même aller jusqu’à 2,80 % brut de prélèvements sociaux et net de frais de gestion pour certains mutualistes.

Lire aussi :  Assurance vie et gestion pilotée : est-ce vraiment un choix judicieux ?

Les rendements pour les investissements en unité de compte (SCPI, SCI ou OPCI, fonds d’action et obligations, titres vifs ou des produits structurés) sont plus conséquents. Effectivement, ils arrivent à hauteur de 3,25%.

Il est important de rappeler que pour ouvrir un contrat d’assurance-vie, vous pouvez vous rendre auprès d’une banque traditionnelle ou d’un conseiller en gestion de patrimoine. Autrement, vous avez la possibilité de vous fier à des banques en ligne.

Finances & Patrimoine est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

vincent cuzon
Vincent Cuzon