https://finances-et-patrimoine.fr/ces-contrats-dassurance-vie-qui-font-mieux-que-le-livret-a/

Comment débloquer très rapidement l’argent de son assurance-vie ?

18 millions d’épargnants détiennent de nos jours un contrat d’assurance-vie. Il s’agit indéniablement du placement financier préféré des Français. Les options d’usage sont multiples, et avantageuses comme la possibilité de récupérer à tout moment son capital. Justement, voici comment s’y prendre !

Débloquer rapidement les fonds sur son contrat d’assurance-vie : comment s’y prendre ?

Il est tout à fait possible de débloquer l’argent sur votre contrat d’assurance-vie, à condition de respecter les règles. C’est un choix judicieux permettant de faire face à des imprévus, y compris les accidents de la vie. Deux options sont possibles : un rachat total ou partiel.

En choisissant la première option, la clôture de votre contrat d’assurance-vie est inéluctable. Le capital récupéré intègre à la fois les intérêts ainsi que d’éventuelles plus-values. Idem en cas de rachat partiel. A la différence de l’autre solution, l’antériorité fiscale de votre contrat sera conservée. C’est l’un des avantages d’un déblocage en plusieurs tranches.

Lire aussi :  Transférer son assurance-vie : est-ce qu'on y gagne en optimisant les frais ?

Dans tous les cas, vous devez formuler une demande de rachat auprès de votre assureur. Il devra ensuite valider votre requête dans un délai légal de 2 mois au maximal. Notons que la liquidité figure parmi les principaux atouts de l’assurance-vie. Mais, certains supports d’investissement peuvent rencontrer des problèmes de liquidité. En tête de liste figurent notamment les parts de SCPI (société civile de placement immobilier). Des unités de compte potentiellement performantes, mais risquées.

En revanche, certaines UC de l’assurance-vie ne sont pas déblocables rapidement. Il y a souvent un délai de détention recommandé par le gestionnaire des fonds. En cas de retrait anticipé, des pénalités sont prévues. La plus-value générée deviendrait ainsi plus faible, voire inexistante.

En termes de liquidité, les fonds euros garantis restent imbattables. Bien qu’ils soient peu rémunérateurs, ils sont récupérables facilement. Il n’y a aucune contrainte de détention minimale, contrairement aux UC. La règle d’or consiste à placer une partie de votre capital dans des fonds euros, et l’autre dans des UC.

A quel moment doit-on débloquer son contrat d’assurance-vie ?

Il existe en effet des moments propices pour effectuer des rachats partiels ou un rachat total sur un contrat d’assurance-vie. L’objectif ici est d’optimiser la fiscalité applicable. En principe, celle-ci touche uniquement les gains dégagés (intérêts et plus-values). Parmi les paramètres à prendre en compte, citons la date des versements déjà effectués.

Lire aussi :  Délégation d’assurance emprunteur, avantages et astuces

Rappelons que les gains afférents aux versements réalisés avant le 31 décembre 1997 sont exonérés à 100%. Pour les bénéfices comptabilisés entre le 1er janvier 1998 et le 26 septembre 2017, c’est le PFL (prélèvement forfaitaire libératoire) à 12,8% ou le barème de l’IR qui s’applique. Le PFU (prélèvement forfaitaire unique) à 30% ou le barème de l’IR sera retenu pour les gains issus des versements effectués après le 26 septembre 2017.

Dans tous les cas, vous pouvez choisir entre le PFL, le PFU ou bien l’imposition selon le barème de l’impôt sur le revenu (IR). Notons que ce dernier oscille entre 0 et 45% en fonction de vos revenus et de la valeur des gains générés.

Par ailleurs, l’âge de votre contrat d’assurance-vie fait partir des paramètres à prendre en compte. La fiscalité applicable (PFU, PFU, PFO) à vos gains sera plus attractive au-delà de 4 ans, voire 8 ans de détention.

Lire aussi :  Plus de doutes, les taux baissent enfin
À ne pas rater !
Une Newsletter rien que pour vous !

Ne ratez plus aucune opportunité et recevez les meilleures actualités par email.

Adresse e-mail non valide
Essayez. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
justin malraux
Justin Malraux