Comète, la nouvelle SCPI d’Alderan s’ouvre aux souscriptions en vaut-elle le coup 

Comète, la nouvelle SCPI d’Alderan s’ouvre aux souscriptions : en vaut-elle le coup ?

Un nouveau produit s’ajoute aux SCPI, il s’agit de la SCPI Comète dont la société Alderan assure la gestion. Visant à apporter une révolution dans le marché, celui-ci permet d’accéder à un investissement international. Est-il intéressant de se laisser tenter ?

Tout savoir sur la SCPI Comète

La SCPI Comète vient s’ajouter aux SCPI existants. Son lancement a eu lieu de 28 septembre 2023 avec un capital initial qui s’élève à 2 379 600 euros. Le principal objectif de ce produit, c’est de mettre en place un portefeuille immobilier tertiaire varié qui peut comprendre des locaux commerciaux, des entrepôts, etc. la SCPI se distingue également par sa diversification graphique.

Cette option est très intéressante afin d’élargir les horizons en termes d’investissement. Grâce à cette nouvelle formule, il est possible d’investir dans toute l’Union européenne, en Amérique du Nord, etc.

Si les SCPI classiques se limitent à l’acquisition de biens immobiliers, la SCPI Comète se focalise davantage sur les actifs spécifiques dans le domaine tertiaire. Grâce à cette stratégie innovante, les épargnants peuvent bénéficier d’un rendement plus conséquent. D’un autre côté, la société s’occupe de construire, de rénover et de remettre aux normes les biens pour accroître leur valeur.

Lire aussi :  Vinci : un des leaders mondiaux de la construction et de la concession

Souscrire à une SCPI Comète représente une opportunité à saisir absolument. Celle-ci ouvre justement la voie à des secteurs plus dynamiques, sans oublier la diversification géographique permettant d’optimiser l’épargne.

Les meilleurs atouts de la SCPI Comète

Décidément, la SCPI Comète est un investissement prometteur qui démarre fortement, notamment avec son pipeline financier qui dépasse 40 millions d’euros. De plus, celle-ci envisage une levée de fonds qui pourrait atteindre 10 millions d’euros jusqu’à la fin de l’année. Ainsi, la SCPI prévoit d’abord de s’attaquer aux zones qui ont subi une restructuration importante comme les Pays-Bas ou encore l’Espagne.

La fiscalité attractive de cette formule figure aussi parmi ses avantages. En effet, les revenus qui proviennent de l’étranger ne sont pas soumis aux prélèvements sociaux afin d’optimiser le rendement. Par ailleurs, cette SCPI vise également un taux de distribution qui représente 6 % du frais de gestion.

Initialement, les bénéficiaires doivent investir au moins 50 000 euros, ceci correspond à l’acquisition de 20 parts de 250 euros. Quant au coût de retraité, celui-ci est à 225 euros/part. Pour son lancement, la SCPI Comète offre une promotion pour les épargnants jusqu’au 29 février 2024. Il s’agit d’une réduction de 5 % sur le prix de la part qui devient 237 euros au lieu des 252 euros annoncés au préalable.

Lire aussi :  SCPI en crise ? Des demandes de rachat se multiplient et posent problème

Ce n’est pas tout, car les investisseurs peuvent également souscrire avec l’option sponsors. Grâce à cette fonction, ils profitent d’une diversification des patrimoines.

En outre, la SCPI Comète offre un large choix d’investissements. Les épargnants peuvent donc s’orienter vers différentes méthodes comme le démembrement de propriété, le placement sur une assurance-vie ou les investissements à crédit et au comptant.

Lire aussi :  Ces IPO à ne pas manquer cette année en France et en Europe : découvrez lesquelles

La SCPI Comète mise également sur une diversification optimale de ses investissements. Ainsi, la société opère dans d’innombrables secteurs incluant les entrepôts, les commerces ou encore les bureaux.

Finances & Patrimoine est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

vincent cuzon
Vincent Cuzon