Ça fait mal ! Une dizaine de SCPI ont vu leur prix de part baisser significativement.

Ça fait mal ! Une dizaine de SCPI ont vu leur prix de part baisser significativement.

La baisse de prix de parts certaines SCPI a créé une onde de choc et suscite des inquiétudes auprès d’un grand nombre d’épargnants. Ils ont des appréhensions quant à la fiabilité et à la solidité de ce type de placement immobilier.

Il est essentiel de bien comprendre la situation afin de dissiper toute éventuelle crainte et de prendre la meilleure décision d’investissement.

Les indispensables à connaître concernant la situation

Les SCPI sont considérées comme étant un produit d’investissement fiable disposant d’un risque maîtrisé. Toutefois, elles peuvent se confronter à divers défis pouvant susciter de nombreuses interrogations. Cependant, il est essentiel de préciser que les SCPI sont en mesure de garantir des perspectives prometteuses tout en proposant à chaque intéressé diverses opportunités qu’il peut exploiter.

Il est important de noter que depuis 2022, l’inflation a engendré une diminution significative de l’activité dans le marché immobilier. À cause de cela, un recul se fait remarquer et cela s’accompagne d’une dépréciation de certaines typologies d’actifs. Cette conjoncture était prévisible du fait que, ces dernières années, les prix immobiliers ont atteint des sommets considérables.

Ce qu’il faut comprendre autour de la baisse des prix

Il est important de préciser que la liste des SCPI ayant abaissé le prix de leurs parts n’a pas été mise à jour récemment. Ainsi, la liste n’a pas beaucoup changé ; toutefois, c’est l’ampleur de leur dévalorisation qui a continué d’évoluer. C’est pour cette raison que certaines SCPI ont été obligées de procéder à deux baisses de prix en quelques mois seulement.

Cela a été le cas pour Laffitte Pierre (AEW Patrimoine), mais également pour Primopierre de Primonial. Puis de leur côté, plus récemment, trois SCPI d’Amundi avec Genepierre, Edissimmo et Rivoli Avenir Patrimoine ont également été contraintes de subir une deuxième baisse de prix. Puis, cela est également le cas pour Accimmo Pierre de BNP Paribas REIM, mais de manière plus marginale.

Un aperçu des conséquences de cette baisse

Dans cette situation, certaines Sociétés Civiles de Placement Immobilier (SCPI) ont subi d’importantes baisses de la valeur de leurs actifs. De ce fait, cela les contraint à répercuter ces baisses sur la valorisation de leurs parts, créant ainsi un effet domino. D’un autre point de vue, à cause de cette situation, depuis 2023, un certain nombre de SCPI affichent désormais des baisses de prix dépassant 15 %.

Il est essentiel de préciser que Genepierre détient le record avec -22,6 %. Toutes les SCPI concernées sont principalement orientées vers l’immobilier de bureau bien que certaines possèdent également des actifs commerciaux ou autres.

De plus, la plupart de ces SCPI ont un portefeuille généralement concentré en région parisienne. Cependant, elles sont également présentes dans les grandes métropoles régionales et à l’international, notamment en Allemagne. De plus, il s’agit généralement de SCPI anciennes et disposant d’une capitalisation importante.

À ne pas rater !

Ne ratez plus aucune opportunité et recevez les meilleures actualités par email.

Adresse e-mail non valide
vincent cuzon
Vincent Cuzon