Avez-vous l'obligation de garder vos déclarations d'impôts Combien de temps

Avez-vous l’obligation de garder vos déclarations d’impôts ? Combien de temps ?

En France, les contribuables doivent conserver leurs déclarations de revenus et les pièces justificatives afin de permettre à l’administration fiscale de vérifier les informations déclarées. Les délais de conservation varient de 3 à 10 ans, selon le type de document.

Le non-respect de ces délais peut entraîner des amendes, des majorations d’impôts en cas de contrôle fiscal et une interdiction de contester les redressements fiscaux. Il est essentiel de respecter ces délais pour éviter les sanctions financières et protéger vos droits.

La conservation des documents, une obligation

En France, les contribuables sont légalement tenus de conserver leurs déclarations de revenus et les pièces justificatives. Cette obligation a pour but de donner les moyens à l’administration fiscale de vérifier l’exactitude des informations déclarées et de rectifier l’impôt sur le revenu si nécessaire.

Les contribuables peuvent être amenés à présenter leurs déclarations et pièces justificatives à l’administration fiscale en cas de contrôle. Il est important de noter cette conservation relève réellement de la responsabilité de chaque foyer. En cas de perte ou de destruction, il lui appartient de reconstituer les documents manquants.

La durée de conservation des documents fiscaux

La durée de conservation des documents fiscaux varie selon leur nature. Les déclarations de revenus et les avis d’imposition doivent être conservés pendant 3 ans à compter de l’année d’imposition à laquelle ils se rapportent.

Par exemple, pour la déclaration de revenus 2023 déposée en 2024, les documents doivent être conservés jusqu’au 31 décembre 2026. Les pièces justificatives et les certificats, tels que les justificatifs de dépenses déductibles, les certificats de salaire, les justificatifs de dons, etc, les documents relatifs aux biens immobiliers, tels que les factures d’achat, les actes de vente, etc doivent être conservés pendant 3 ans à partir de l’année fiscale à laquelle ils se rapportent.

Par ailleurs, les documents relatifs aux professions indépendantes, tels que les livres comptables, les factures, les déclarations de TVA, etc. doivent être conservés pendant 10 ans après la cessation de l’activité. Il est important de noter que ces délais peuvent être prolongés en cas de contrôle fiscal ou de litige avec l’administration fiscale.

Attention aux sanctions !

Le non-respect du délai de conservation des documents fiscaux expose les contribuables à des sanctions importantes. En effet, les amendes peuvent rapidement s’accumuler. Pour chaque document manquant, vous pourriez vous voir infliger une amende de 15 euros.

Cette sanction peut rapidement devenir coûteuse, surtout si plusieurs documents sont manquants. De plus, en cas de contrôle fiscal, le contribuable peut être soumis à une majoration de 10 % de l’impôt supplémentaire dû.

Le non-respect du délai de conservation des documents fiscaux peut également entraîner une interdiction de contester les redressements fiscaux imposés par l’administration fiscale.

Si vous ne pouvez pas fournir les pièces justificatives demandées par l’administration fiscale, ils ne peuvent pas contester les redressements fiscaux qui leur sont imposés. Cette situation prive les contribuables d’un droit de défense fondamental et peut avoir des conséquences financières importantes.

À ne pas rater !

Ne ratez plus aucune opportunité et recevez les meilleures actualités par email.

Adresse e-mail non valide
justin malraux
Justin Malraux