Ajustez le prix de votre bien immobilier face à un marché en déclin

Ajustez le prix de votre bien immobilier face à un marché en déclin

Le marché immobilier en France est sous tension ces dernières années. Il y a moins de ventes immobilières, et les prix chutent. Malgré tout cela, vous devez évaluer la juste valeur de votre bien immobilier. Comment ?

Face à un marché en déclin, comment ajuster le prix de votre bien immobilier ?

Le marché immobilier en France n’a cessé d’évoluer ces dernières années. Aujourd’hui, une crise, potentiellement majeur, se dessine sur le paysage de la pierre. Face à cela, les propriétaires souhaitant céder leurs biens peinent à fixer leur juste prix. La situation est devenue tellement problématique si bien que certains préfèrent utiliser des outils en ligne pour déterminer la valeur exacte de leurs logements.

Les contribuables redevables de l’IFI, par exemple, disposent d’un outil d’estimation immobilière proposé par Bercy. De quoi faciliter grandement vos calculs surtout si votre patrimoine assez est important. Notons toutefois que l’utilisation de cette solution dématérialisée n’est pas illimitée. Vous pouvez consulter cet outil 50 fois sur une période de 3 ans. Autrement, vous ne pourrez plus accéder à ce service gratuit au cours des six prochains mois.

Lire aussi :  Découvrez le prochain plafond des taux pour les prêts immobiliers

Servez-vous des données fournies par l’outil du DGFIP pour connaître le juste prix de votre propriété. Comparez-les ensuite avec d’autres logements présentant les mêmes caractéristiques. Pour les trouver, faites le tour des sites d’annonces de ventes immobilières locales. Ainsi, vous aurez une idée précise sur la fourchette de prix englobant la valeur vénale de votre maison.

A l’évidence, d’autres paramètres passent au crible pour déterminer exactement le prix de vente de votre bien. Sa localisation géographique en fait partie. En général, les logements situés aux portes de la capitale sont plus recherchés. Leurs prix sont donc plus élevés par rapport aux autres logements. La proximité des commerces et la servitude des transports en commun sont aussi des critères d’estimation non négligeables.

Estimer le prix de votre logement : Quelques précautions à prendre !

Même si votre bien jouit d’une bonne situation géographique, d’autres paramètres peuvent changer la donne. En effet, certains projets urbains sont synonymes de nuisances. Les acquéreurs n’apprécient pas vraiment ces inconvénients. D’où la nécessité de bien se renseigner auprès de la mairie avant de fixer le prix de vente du bien.

Lire aussi :  SCPI, SCI, foncières cotées : Ne commettez pas ces erreurs d'investissement !

En revanche, des projets d’urbanismes comme la construction d’une nouvelle ligne de métro ou de transport permettent de valoriser davantage votre bien. Ils jouent en faveur de l’emplacement du bâti le rendant ainsi plus accessible aux touristes. Plus ils sont nombreux, mieux ce sera.

Si vous trouvez que la valeur économique de votre bien est peu rentable, passez au crible son DPE (diagnostic de performance énergétique). Afin d’obtenir une meilleure note, réalisez des travaux de rénovation énergétique au sein de votre habitation. Personne ne s’intéresse aux passoires thermiques, qui sont très énergivores.

Notons que ces passoires thermiques (E, F ou G) seront prochainement interdites à la location. Mais cette mesure pénalisante s’appliquera de manière progressive, et ce, à compter de 2025.

Finances & Patrimoine est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

vincent cuzon
Vincent Cuzon