Zoom sur le crédit à la consommation

Vous avez aimé cet article ? Partagez le sur les réseaux sociaux ! Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Le crédit immobilier à la consommation fait partie des modes de financement préférés des Français. Les indicateurs avancés montrent qu’environ 7 millions de ménages ont eu recours à un prêt à la consommation en 2017. Les encours de ce type d’emprunt immobilier ont connu une progression de plus de 6 % en novembre dernier. Quoi qu’il en soit, il est important de consulter un comparatif des meilleures offres avant de contracter un crédit à la consommation auprès de son banquier.

Combien existe-t-il de crédit à la consommation ?

En général, il existe trois catégories de crédit immobilier : le crédit affecté, le prêt personnel et le crédit renouvelable. Pour faire le bon choix, il est important de définir son profil d’investisseur avant de réaliser une simulation de sa capacité d’épargne à l’aide d’outils conçus à cet effet. Dans tous les cas, une personne physique peut contracter un crédit à la consommation d’un montant minimum de 200 € jusqu’à 75 000 € qui s’étale sur une période d’au moins trois mois.

Qui peut contracter un crédit affecté ?

Un établissement bancaire peut accorder un crédit affecté à une personne physique si son niveau d’endettement le lui permet. D’un point de vue concret, la location avec option d’achat (LOA) ou « leasing auto » permet de couvrir une dépense liée à l’acquisition d’un bien immobilier ou d’une voiture. Les chiffres publiés par l’Association française des sociétés financières (ASF) dévoilent que ce mode de financement a progressé de plus de 25 % au cours du premier semestre 2017. Dans la grande majorité des cas, il a été utilisé pour financer l’acquisition de voiture neuve. Le crédit affecté à un achat spécifique a d’ailleurs connu une forte croissance ces dernières années. En tout cas, tout le monde peut contracter ce type de prêt immobilier auprès de son banquier à condition d’avoir une capacité d’emprunt suffisante.

À qui s’adresse le prêt personnel ?

Contrairement au crédit affecté, le prêt personnel ou emprunt personnel sans justificatif permet à une personne physique de s’endetter pour financer un projet qu’il souhaite mettre en place. La bonne nouvelle est qu’il peut utiliser le montant emprunté comme bon lui semble. Bien évidemment, le prêteur procède toujours à la vérification de la capacité d’endettement du porteur de projet avant de lui accorder le crédit à la consommation. À noter que la production de ce type de prêt s’est stabilisée ces dernières années.

Qui peut contracter un crédit à la consommation renouvelable personnel ?

Un crédit renouvelable ou « crédit revolving » permet à une personne physique de tirer des lignes de son crédit selon ses besoins, car le montant de ce type de prêt immobilier n’est pas figé. Quoi qu’il en soit, le dernier Bulletin de la Banque de France concernant les tendances récentes du crédit à la consommation (N.° 208 novembre-décembre 2016) montre que les encours des prêts renouvelables continuent de reculer progressivement depuis plusieurs années. Pourtant, à l’heure actuelle, les taux de croissance des crédits amortissables sont toujours positifs. Si le crédit renouvelable personnel est devenu de moins en moins populaire, c’est surtout à cause de l’entrée en vigueur de la loi Lagarde de 2010 et du dispositif Hamon de 2014. L’objectif du gouvernement en instaurant ces dispositions législatives était de lutter contre le surendettement des ménages français, car l’utilisation d’un crédit renouvelable peut entraîner un problème financier.

Les points à retenir avant de contracter un crédit à la consommation auprès de son banquier

Il est intéressant de noter que les établissements bancaires, les établissements de crédit, les enseignes de grande distribution anis que certains grands magasins accordent souvent un crédit à la consommation à des particuliers ou à des professionnels en France. Un comparatif des organismes de prêt sera d’une grande aide pour ceux qui souhaitent contracter leurs premiers prêts immobiliers. Dans tous les cas, il est important de considérer les points de vigilances avant de souscrire un prêt à la consommation.

Comment fonctionne le crédit à la consommation ?

La première chose à faire avant de contracter un crédit à la consommation est de comprendre le fonctionnement de ce type de prêt immobilier. En clair, il est important de considérer le capital, les intérêts et les frais supplémentaires engendrés par l’emprunt au moment de la souscription d’un crédit à la consommation. Bien évidemment, en contractant un prêt immobilier auprès d’un organisme prêteur, le porteur de projet s’engage à rembourser le montant du crédit durant la durée de l’emprunt (selon le type de prêt souscrit). C’est la raison pour laquelle il convient de connaître son taux d’endettement avant de se jeter l’eau. Depuis l’entrée en vigueur de la loi Lagarde au 1er juillet 2010, les organismes prêteurs doivent vérifier la capacité de remboursement de leurs clients avant de leur accorder un crédit à la consommation.

Choisir un organisme prêteur fiable

Il est vrai que convaincre une banque d’adhérer à son projet peut s’avérer difficile pour un investisseur surtout lorsque son taux d’endettement est faible. Mais le souscripteur est libre de contracter un crédit immobilier auprès de l’organisme prêteur de son choix. Il est préférable de se tourner vers un acteur fiable respectant la loi en vigueur. Normalement, le prêteur doit fournir une fiche d’information standardisée à l’emprunteur avant la signature d’un contrat. Cela permettra au souscripteur de connaître toutes les caractéristiques techniques du crédit qui l’intéresse. Il pourra ainsi comparer les taux de deux crédits à la consommation en considérant leurs TAEG (taux annuel effectif global), le montant de l’emprunt, le montant des échéances ainsi que la durée du remboursement. Pour rappel, le droit de rétractation d’un crédit à la consommation concerne tout particulier ayant souscrit ce type de prêt auprès de son banquier. Cela permettra à l’emprunteur de revenir sur sa décision, sans motif, dans un délai de 14 jours ou trois jours pour les crédits affectés si le demandeur souhaite que le bien financé soit immédiatement livré.

Comment choisir le rachat de crédits et alléger ses dettes ?

En général, un particulier ayant eu recours à un crédit à la consommation peut regrouper tous ses prêts en un seul en effectuant des rachats de crédits. Cela lui permettra de simplifier la gestion de ses comptes et surtout de réduire ses mensualités. Pour cela, il est important de faire une demande auprès de son banquier ou d’un autre établissement de crédit habilité. Dans l’hypothèse où l’organisme prêteur valide le dossier de son nouveau client, il lui proposera un prêt unique, un taux unique, un nouvel échéancier ainsi qu’un nouveau remboursement. En clair, le souscripteur pourra choisir le mode de remboursement adapté à ses besoins et surtout à son niveau d’endettement. La plupart des ménages fortement endettés se tournent souvent vers cette solution avant de passer devant la commission de surendettement de la Banque de France. Quoi qu’il en soit, le rachat de crédit à la consommation ne permet pas d’échapper aux dettes engendrées par le financement.

Vous avez aimé cet article ? Suivez nous sur les réseaux sociaux ! Facebooktwitterrss