Dans quoi valoriser son capital cette année 2019 ?

Vous avez aimé cet article ? Partagez le sur les réseaux sociaux ! Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Selon les prévisions, 2019 sera une année riche en rebondissements sur le plan économique et boursier, ce qui nécessite une grande prudence quant à son choix d’investissement. En toute objectivité, quels sont les placements à privilégier cette année ? La réponse.

valoriser son capital cette année 2019

Les foncières cotées : un investissement immobilier tirant le meilleur parti de la Bourse

valoriser son capital - investissement immobilier

Les foncières cotée, appelées également REITs (Real estate investment trust) en anglais, se répartissent en cinq catégories, à savoir les actifs rattachés aux immeubles de bureau, aux logements, aux centres commerciaux, aux infrastructures industrielles et aux fonds immobiliers diversifiés. À l’instar des foncières non cotées comme les sociétés civiles de placement immobilier (SCPI), elles ont comme mission d’acquérir des biens immobiliers pour les faire louer afin d’en dégager des revenus locatifs. Elles peuvent également revendre une partie de leur patrimoine pour en tirer des plus-values. Étant donné que ce type d’actif est coté en bourse, la valeur des parts évolue en fonction de la tendance du marché financier et surtout de la performance interne de la société.

L’une des foncières cotées les plus plébiscitées en France sont les SIIC ou sociétés d’investissement immobilier cotées. Ce type de statut peut bénéficier d’une exonération fiscale à condition que les bénéfices soient reversés aux actionnaires. En plus, comme les SCPI, les revenus générés par ce véhicule d’investissement ne connaissent pas de fortes variations du fait de l’affermissement du contrat de bail. Cependant, ces dernières années, les REITs spécialisées dans les locaux commerciaux sont très concurrencées par les géants de l’e-commerce comme Amazon. Par exemple, le cours des actions de CBL & Associate, une REIT américaine, enregistre des baisses fréquentes (2,32 dollars fin 2018, contre 20 dollars au début de l’année 2015, soit une grosse chute d’environ 80 %). Pourtant, la performance économique et financière de cette enseigne est carrément spectaculaire (des bénéfices toujours croissants, un chiffre d’affaire stable, un actif solide, etc.).

Bref, les REITs n’ont pas encore dit leur dernier mot malgré la stratégie commerciale, devenue de plus en plus agressive, appliquée par les plateformes de vente en ligne. Pour s’en rendre compte, il suffit de se rendre aux centres commerciaux implantés en France ou dans n’importe quels autres pays occidentaux. En effet, ils sont encore bondés de clients à n’importe quelle période de l’année.

Opter pour les placements immobiliers socialement utiles

valoriser son capital - placement immobilier

Les investisseurs restent encore très confiants quant à la perspective de rentabilité des établissements privés dédiés aux personnes âgées, notamment les maisons de retraites. Oui, compte tenu du vieillissement de la population européenne et américaine, les tarifs pratiqués dans ces centres de prise en charge évoluent à la hausse. Dans certaines régions françaises d’ailleurs, il arrive même que l’offre n’arrive plus à satisfaire la demande, c’est carrément devenu un secteur très porteur.

Aux États-Unis, le succès des sociétés américaines spécialisées dans la gestion des résidences seniors n’est plus à démontrer. À titre d’exemple, l’enseigne Housing Properties Trust réalise depuis une dizaine d’années un chiffre d’affaires en constante croissance (le seuil du milliard de dollars a été déjà dépassé en 2016).

En France, ce sont les EHPAD ou établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes, qui ont la cote auprès des investisseurs. En effet, en optant pour le statut LMNP (Loueur Meublé Non Professionnel), les loyers qu’ils perçoivent ne sont pas considérés comme des revenus fonciers et sont, de ce fait, soumis à l’impôt sur les bénéfices industriels et commerciaux (BIC), plus particulièrement au régime micro-BIC. La déduction des dépenses engagées au cours de l’acquisition et de l’exploitation de l’immeuble, tels les émoluments du notaire et l’achat de meubles, permet d’obtenir un résultat faible, voire un déficit foncier, qui contribuera à la réduction de l’impôt à payer. Du coup, ce statut est plus approprié pour les investissements à plus long terme d’autant plus qu’il permet d’acquérir des biens anciens.

L’investisseur peut également se tourner vers le dispositif Censi-Bouvard s’il souhaite investir dans le neuf. À vrai dire, ce système de défiscalisation permet de bénéficier d’une réduction d’impôt sur le revenu pouvant atteindre 11% de la somme investie, mais dans la limite d’un plafond d’acquisition de 300 000 euros.

Investir dans les actions GAFA : un bon plan !

valoriser son capital - GAFA

GAFA n’est autre qu’une appellation issue des initiales des quatre géants de l’Internet, notamment Google, Apple, Facebook et Amazon. Ce sont les acteurs leaders du secteur technologique et leur performance boursière est tout simplement surprenante. Effectivement, il y a maintenant 10 ans, Amazon a multiplié le cours de ses actions par 33, Apple par 12, Google par 6 et Facebook par 5 depuis son entrée en Bourse en 2012. Certaines firmes chinoises comme les BATX (Baidu, Alibaba, Tencent et Xiaomi) connaissent à peu près le même succès.

Cette forte progression du cours des actions GAFA s’explique en grande partie par la croissance soutenue de leur résultat sur le long terme. Autrement dit, leur performance boursière dépend non seulement des bénéfices qu’elles dégagent chaque année, mais aussi de la valorisation de leurs actifs intangibles ainsi que l’image qu’elles se font vis-à-vis des Internautes. C’est d’ailleurs pour cette raison que les GAFA ne cessent d’innover pour créer de nouveaux besoins.

Il importe quand même de remarquer que la valeur des actifs tangibles de ces grandes firmes technologiques est largement inférieure à leur capitalisation boursière. De ce fait, le cours de leur action est très sensible au niveau de leur résultat. Pour comprendre ce phénomène, il suffit de se référer à la tendance boursière d’Apple depuis le dernier trimestre 2018. En effet, après avoir atteint un pic à fin août 2018, son cours a chuté d’environ 30 % du fait de l’annonce d’une éventuelle baisse de chiffre d’affaires liée au ralentissement de la demande chinoise. Cela dit, les investisseurs peuvent spéculer sur la base des informations recueillies pour sortir gagnant de leurs placements boursiers, mais avec un maximum de prudence et d’analyses.

Quid des placements liés à l’énergie fossile ?

valoriser son capital - énergie fossile

Il est vrai que le secteur du pétrole et du gaz a été mise à mal par les krachs de prix qui se sont succédé depuis 2014. Les sociétés spécialisées dans les services parapétroliers et gaziers n’ont pas pu échapper à cette dégringolade. Heureusement qu’elles sont habituées à subir le contrecoup des caprices de la demande, ce qui les a permis d’acquérir une certaine capacité de résilience. Aux États-Unis par exemple, de nombreuses plateformes parapétrolières arrivent à survivre en procédant à de profondes restructurations. Mais en dépit de cette incertitude, l’idée d’investir dans les sociétés orientées vers les énergies fossiles s’avère être intéressante  bien que ce soit une stratégie assez spéculative.

Le fait est qu’en cas de reprise du marché (peut-être dès le second semestre de cette année), le cours de Bourse des sociétés pétrolières seront en nette amélioration. De toute façon, le «monde vert» est encore loin d’être atteint surtout depuis les récents désaccords entre l’Europe, la Chine et les États-Unis sur la lutte contre le réchauffement climatique. En plus, la plupart des véhicules et des machines industrielles tournent encore en carburants fossiles, ce qui soutiendra la demande mondiale au cours des prochaines années. Pour illustrer ce fait, le cas de la compagnie pétrolière espagnole Repsol est très évocateur. En effet, cette enseigne affiche encore un bénéfice par action de plus de 1,30 euro, soit un taux de rentabilité de 8%.

Vous avez aimé cet article ? Suivez nous sur les réseaux sociaux ! Facebooktwitterrss