Le prélèvement à la source : les contribuables devront se décider avant le 15 septembre 2018

Vous avez aimé cet article ? Partagez le sur les réseaux sociaux ! Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Avec le doute qui plane autour de la date d’entrée en vigueur des nouvelles dispositions relatives au prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu, il vaut mieux se préparer et penser à procéder à sa déclaration fiscale au bon moment et de la meilleure façon possible.

Les contribuables disposent d’une bonne marge de manœuvre

Si l’application de la réforme relative au mode de recouvrement de l’impôt sur le revenu a été fixée au 1er janvier 2018, le Gouvernement Édouard Philippe a décidé de la reporter au début de l’année 2019. Cependant, le weekend dernier, une interview du Premier ministre a quelque peu créé une polémique. En effet, l’exécutif s’est donné un délai d’environ 20 jours pour réfléchir à la possibilité d’application de cette réforme à la date prévue, ce qui laisse présager un nouveau report. Mais de leur côté, les contribuables se préparent à toute éventualité et trouvent plus sûr d’adapter leur situation personnelle au nouveau système de déclaration fiscale.

Pour rappel, le prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu a été initié du temps de l’ancien président François Hollande. À noter que le taux d’imposition est calculé par l’administration fiscale à partir des informations données par les contribuables lors de leur déclaration de revenus de printemps. Après avoir reçu leur avis d’imposition, ces derniers ont jusqu’au 15 septembre 2018 pour choisir entre les trois systèmes de prélèvement qui leur sont proposés.

Le premier système est le taux personnalisé, qui n’est autre que le taux calculé par l’administration fiscale sur la base des revenus du foyer. C’est en quelque sorte le taux appliqué par défaut si le contribuable n’a pas opté pour les deux autres possibilités. L’avantage de ce système est qu’il ne requiert aucune démarche, c’est-à-dire que la déclaration incombe à l’employeur. La seconde option, appelée taux individualisé, permet à un couple, dont les revenus ne sont pas uniformes, de choisir chacun un taux approprié à leur niveau de revenu. La dernière option, qui est un taux neutre, est destinée aux célibataires sans enfant à unique source de revenus.

Le prélèvement à la source : D’autres conseils utiles

Le choix entre les différents types de taux susmentionnés doit être effectué en fonction du profil fiscal de chacun. Évidemment, si le contribuable trouve plus avantageux de se tourner vers le système de prélèvement à taux individualisé ou à taux neutre, il serait préférable qu’il fasse son choix en matière de mode de déclaration fiscale avant le 15 septembre prochain. Pour cela, il suffit d’aller sur le site web de l’administration fiscale (www.impots.gouv.fr), puis d’entrer dans l’espace dédié aux particuliers. Cette plateforme est mise à jour en permanence, ce qui permet d’effectuer une déclaration d’impôt simple et intuitive. Pour ceux qui n’ont pas le temps de le faire sur Internet, ils peuvent téléphoner le service dédié aux prélèvements à la source qui est joignable au numéro 0811.368.368. Ils peuvent également se rendre directement aux guichets fiscaux de leur commune pendant les heures de bureau.

Vous avez aimé cet article ? Suivez nous sur les réseaux sociaux ! Facebooktwitterrss