Payer moins d’impôt sur le revenu : les astuces qui marchent

Vous avez aimé cet article ? Partagez le sur les réseaux sociaux ! Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Les contribuables ont encore jusqu’au 31 décembre 2018 pour réduire leur impôt sur le revenu (IR). Mais avant de faire quoi que ce soit, voici quelques conseils pratiques.

Payer moins d’impôt sur le revenu : les astuces qui marchent

Miser sur un bien immobilier défiscalisant

Payer moins d’impôt sur le revenu : les astuces qui marchent

Quelle que soit la circonstance économique et financière, l’immobilier reste une valeur refuge. D’ailleurs, pour promouvoir ce secteur, le Gouvernement a mis en place une panoplie de dispositifs de défiscalisation immobilière afin de répondre aux besoins de rentabilisation des investisseurs locatifs. La loi Pinel est l’un des plus prisés d’entre eux. Elle permet de réduire l’IR jusqu’à 21 %du prix d’acquisition du bien immobilier si le propriétaire s’engage à mettre son patrimoine en location pendant 12 ans. Avec un plafond d’acquisition annuelle de 300 000 euros, cet avantage fiscal est encore valable jusqu’à la fin de l’année 2021.

Toutefois, si l’investisseur a une préférence pour les biens meublés comme le LMNP (statut de loueur meublé non professionnel), la loi Bouvard lui permet de tabler sur11 % de réduction d’impôt sur le revenu avec une possibilité de récupération de TVA.

Enfin, le dispositif Malraux 2018 permet de réduire l’IR des propriétaires immobiliers qui se sont lancés dans des travaux de rénovation. C’est le fameux déficit foncier. En fait, le montant de la réduction fiscale lié à cette loi peut atteindre jusqu’à 30 % des dépenses engagées, selon la localisation du logement (un bien près d’un Site patrimonial remarquable par exemple).

Investir dans des secteurs productifs

Il n’y a rien de plus rassurant que de contribuer au dynamisme des PME françaises tout en bénéficiant d’un privilège fiscal.

En France métropolitaine, il existe des véhicules d’investissement permettant à tout souscripteur de prétendre à une économie d’impôt conséquente. Par exemple, les FIP (Fonds d’investissement de proximité) et les FCPI (Fonds commun de placement dans l’innovation) donnent droit à une réduction d’IR pouvant atteindre 18 % de la somme investie, à la condition que l’épargnant respecte certains plafonds. D’ailleurs, c’est encore plus intéressant pour les fonds insulaires tels que les FIP Corse et les FIP Outre-mer. En effet, ces actifs prometteurs peuvent donner droit jusqu’a 38 % de réduction fiscale.

Il y a également les SOFICA qui représentent une économie de 36 % pour les investisseurs plus enclins à financer le domaine de la cinématographie française.

Investir dans des secteurs productifs

Pour rappel, tous ces placements affichent un ticket d’entrée bien accessible pour les ménages à petit budget. De plus, ils figurent parmi les placements qui entrent dans le cadre du prélèvement à la source, c’est-à-dire des produits d’épargne qui donnent à leurs détenteurs une opportunité de restitution d’avantage fiscal en septembre 2019.

Réduire son impôt sur le revenu par la baisse de sa base imposable

Que les choses soient bien claires, ici l’idée n’est pas de gagner moins, mais plutôt d’établir une bonne stratégie patrimoniale afin d’organiser au mieux ses sources de revenus. Autrement dit, il s’agit de choisir les instruments générateurs de revenus les moins imposables.

C’est le cas du PEE (Plan d’épargne entreprise) et du PERCO (Plan d’épargne pour la retraite collectif), lesquels offrent à leur souscripteur un revenu différé via un système d’épargne totalement à l’abri de tout prélèvement social et d’impôt sur le revenu. Effectivement, le fait de différer ses revenus permet de reporter le paiement de ses impôts afin de préparer sa retraite dans les meilleures conditions.

De leur côté, les personnes qui exercent une profession libérale peuvent tirer profit de la loi Madelin pour se constituer une rente de retraite défiscalisée.

Vous avez aimé cet article ? Suivez nous sur les réseaux sociaux ! Facebooktwitterrss