Défiscalisation : les bons plans pour payer moins d’impôts en 2018

Vous avez aimé cet article ? Partagez le sur les réseaux sociaux ! Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

L’instauration de l’IFI (impôt sur la fortune immobilière) a été un coup de tonnerre pour certains contribuables. Malgré cela, il existe toujours des solutions de défiscalisation permettant de réduire son impôt sur le revenu. Quelles sont-elles ? Comment ? Pourquoi ?

Les bons plans pour payer moins d’impôts en 2018

Loi Pinel 2018 vs loi Malraux 2018

Il est tout à fait possible de bénéficier d’une réduction d’impôt sur le revenu à hauteur de 12 %, 18 % ou 21 % avec le dispositif de défiscalisation Pinel. Pour cela, le contribuable doit investir dans un bien immobilier neuf et le louer pendant 6, 9 ou 12 ans. Il est intéressant de noter que les réductions d’impôts Pinel ont été prolongées jusqu’au 31 décembre 2022 grâce à la loi de finances 2017. Bien entendu, le montant de l’investissement ne doit pas dépasser le plafond annuel d’investissement de 300 000 €.
De son côté, le dispositif Malraux permet d’alléger son impôt sur le revenu (IR) en réalisant des travaux de rénovation dans des secteurs sauvegardés ou des quartiers dégradés. Bien entendu, les réductions d’impôt seront calculées en fonction des dépenses de restauration, et le bien doit être loué durant 9 ans. Les maisons (immobilier ancien) situées dans le centre-ville historique de France sont toutes concernées par le dispositif Malraux. La réduction d’impôt sur le revenu s’établit à 30 % (selon les dépenses réalisées) pour les immeubles situés en secteur sauvegardé, contre 22 % pour les actifs immobiliers situés en ZPPAUP (zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager).

Investir dans les monuments historiques

En investissant dans les monuments historiques, un contribuable peut profiter d’une réduction d’impôt sur le revenu. Bien entendu, il y a des conditions à respecter. Plus concrètement, l’investisseur doit imputer toutes les charges (intérêts d’emprunt) sur son revenu global. Il devra également louer le monument historique pendant au moins 15 ans tout en assurant sa protection. Normalement, c’est le directeur des services fiscaux qui délivre l’agrément du bien classé dans la catégorie des moments historiques. Sinon, le propriétaire peut s’adresser directement à la fondation du patrimoine pour obtenir l’étiquette (label) prévue à cet effet.

Investir dans les monuments historiques

Réduire son impôt sur le revenu grâce à la location meublée

La location meublée non professionnelle (LMNP) fait partie des solutions de défiscalisation à privilégier en 2018. Pour réduire son impôt sur le revenu avec ce dispositif, il convient d’investir dans des résidences de services, des résidences de tourisme, des résidences étudiantes ou dans des EHPAD (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes). Bien sûr, il faut obtenir le statut de loueur meublé non professionnel (LMNP) pour pouvoir bénéficier d’une réduction d’impôt sur le revenu grâce à la location meublée. Celle-ci s’établit à 11 % du montant et sera répartie sur neuf ans si l’acquéreur décidait d’investir dans un bien neuf avec le dispositif de défiscalisation de la Loi Censi-Bouvard. Par contre, le montant de l’investissement ne doit pas dépasser un plafond annuel de 300 000 €.

La loi Girardin est toujours en vigueur

La loi Girardin 2018 est un dispositif de défiscalisation intéressant qui favorise les investisseurs industriels (Girardin industriel) et le logement social (Girardin social) dans les DOM-TOM. Celui-ci permet de profiter d’une réduction d’impôt pouvant aller jusqu’à 50 % des montants investis, à condition de louer le bien durant une période de 5 ans.

Quid du groupement forestier ?

L’investissement dans la filière forêt-bois française permet de bénéficier d’une réduction d’impôt sur le revenu à hauteur de 18 % dans la limite de 50 000 € pour un célibataire contre 100 000 € pour un couple marié ou pacsé. De plus, investir dans le groupement forestier (ou viticole) permet de profiter d’un taux de rendement attractif. Cerise sur le gâteau, la réduction d’impôt sur l’IR passe de 18 % à 25 %.

Qu’en est – il du PERP ?

Quid du groupement forestier

Tout comme l’immobilier défiscalisant (loi Pinel, loi Malraux, dispositif Censi-Bouvard, etc.), il existe des placements défiscalisant qui méritent toute l’attention des contribuables français. Le PERP (Plan d’épargne retraite populaire) en fait partie. Ce produit d’épargne permet en effet de réduire son impôt sur le revenu en fonction de sa tranche marginale d’imposition. Grâce au PERP, il est possible de réaliser une économie d’impôt de 4 500 €, à condition d’être imposé à 45 %, d’avoir un plafond déductible de 10 000 € et de verser 10 000 € sur ce dispositif d’épargne.

Investir dans les Sofica ou les FCPI et FIP

Les Sofica (sociétés de financement de l’industrie cinématographique et de l’audiovisuelle) servent à financer les productions de films français (ou européens). Celles-ci peuvent bénéficier d’une réduction d’impôt à hauteur de 48 % si elles investissent à hauteur d’au moins 10 % dans le capital de la société de production.

Il est par ailleurs possible de profiter d’une réduction d’impôt de 18 % en investissant dans des FCPI (fonds communs de placement dans l’innovation) ou dans des FIP (fonds d’investissement de proximité), à condition de respecter un plafond d’investissement de 12 000 € (pour une seule personne) ou 24 000 € (pour un couple). La bonne nouvelle c’est que la réduction d’impôt passe de 18 % à 25 % pour les versements réalisés depuis le début de l’année 2018.

Vous avez aimé cet article ? Suivez nous sur les réseaux sociaux ! Facebooktwitterrss