Placements financiers : profiter des opportunités en 2018

Vous avez aimé cet article ? Partagez le sur les réseaux sociaux ! Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Choisir un moyen de placement financier n’est pas de tout repos en 2018. En fait, la situation économique et politique actuelle engendre de nombreuses incertitudes qui, à leur tour, ralentissent les investissements. Cependant, 2018 n’est pas une année vouée à l’échec. Les investisseurs pourront saisir des opportunités en 2018 qui leur permettront d’avoir des rendements positifs. Quelles sont-elles ?

opportunités en 2017

Tâter le pouls de la bourse pour saisir les meilleures opportunités en 2018

L’année 2016 s’est terminée sur une bonne note en ce qui concerne les placements boursiers. En effet, vers la fin du mois de décembre le CAC 40 avait enregistré une hausse de 5%, la Bourse britannique avait quant à elle progressé de 13% et le S & P500 de 10%. Les prévisions pour 2018 sont optimistes. Le Fonds monétaire international (FMI) soutient que la croissance mondiale va reprendre du poil de la bête au cours de l’année. Un avis partagé par la banque mondiale.

Selon les observateurs, ce regain de vigueur serait le résultat d’une reprise de l’inflation et de la chute du taux de chômage. Les prévisions sont également positives quant à la performance de la Réserve fédérale américaine et la Banque centrale européenne (BCE). En Europe, le maintien des taux bas serait propice à l’investissement et deviendrait de ce fait, une des opportunité en 2018.

Pour les experts en gestion, il serait tout à fait profitable d’investir dans les actions en bourse en 2018. Toutefois, certains éléments tels que la hausse des taux d’intérêt pourraient être défavorables. Pour éviter toute incertitude, il conviendrait selon les spécialistes d’investir sur le long terme.

Ces derniers recommandent aux épargnants d’augmenter la part d’actions de leur portefeuille tout en favorisant les titres français et européens. Les incertitudes politiques qui règnent dans la zone euro rendent les titres accessibles. C’est une opportunité à saisir pour diversifier son portefeuille.

L’assurance-vie : un placement incertain

La situation économique actuelle est telle que les épargnants ne peuvent plus compter uniquement sur leur assurance-vie pour fructifier leur épargne. Les contrats d’assurance-vie n’ont pas dépassé les 1,90% en 2017 alors que le rendement moyen était de 2,30% l’année précédente.

Le succès de ce type de placement dépend de plusieurs facteurs. En effet, si la baisse des taux est maintenue et que l’inflation est à 1%, les contrats d’assurance-vie seraient profitables et deviendraient donc des opportunités en 2018, en terme d’investissements. En revanche, les rendements seraient moins positifs si le taux d’inflation est supérieur.

De nombreux spécialistes anticipent une hausse de l’inflation en 2018. Cependant, ils ne parviennent pas à la quantifier. Par conséquent, le rendement des contrats d’assurance-vie demeure incertain. En fait, une simple hausse du taux d’inflation pourrait mettre en danger les avoirs des épargnants.

Les mauvaises surprises peuvent être évitées si les investisseurs sont disposés à prendre des risques. Pour stabiliser les rendements des contrats d’assurance-vie, il conviendrait selon les spécialistes d’augmenter la part d’actions des contrats en euro et d’opter pour des titres plus profitables pour ceux qui détiennent des contrats en unités de compte. En adoptant cette stratégie, les épargnants pourraient avoir des rendements positifs au même titre que des actions en bourse.

Le Livret A : la stabilité attendue

Les rendements du Livret A seront stables au cours premier trimestre de 2018. Cette situation est associée à la révision de la formule de calcul pour les taux de rémunération. Les rendements seront les mêmes que 2017. Ceux du Livret A à 0,75%, du Livret d’Épargne Populaire (LEP) à 1,25% et le Compte Épargne Logement (CEL) à 0,50%. Les produits d’épargne réglementée peuvent être sollicités par les épargnants qui ont besoin de liquidités. Pour optimiser leurs rendements, ces derniers peuvent également se tourner vers des banques en ligne.

Vous avez aimé cet article ? Suivez nous sur les réseaux sociaux ! Facebooktwitterrss