Crédit immobilier : comment obtenir le meilleur taux immobilier ?

Vous avez aimé cet article ? Partagez le sur les réseaux sociaux ! Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

La plupart des porteurs de projets immobiliers sont déjà au courant de la faiblesse des taux d’emprunts actuels. Quoi qu’il en soit, le choix d’un crédit immobilier est trop important pour être négligé. Raison pour laquelle il est impératif de passer par un comparateur en ligne avant de se jeter à l’eau. Il est d’ailleurs possible d’obtenir le meilleur taux immobilier lors de la renégociation de son prêt. Voici les conseils à retenir.

Réaliser une simulation de prêt immobilier sur la toile

L’endettement reste le mode de financement préféré des Français. En effet, plus de 47 % des ménages ont souscrit un crédit immobilier en 2017. À l’heure actuelle, le nombre de détenteurs de prêt ne cesse d’augmenter. Il est cependant important d’utiliser un outil de simulation de crédit immobilier sur Internet afin de savoir si sa capacité d’emprunt est suffisante pour décrocher un prêt immobilier auprès d’un organisme prêteur. Heureusement que la plupart des banques et des courtiers en ligne offrent ce genre de service à leurs clients.

Une excellente nouvelle pour les primo-accédants. Ainsi, l’acquéreur saura le montant total nécessaire pour financer son projet d’investissement ainsi que les frais relatifs aux intérêts générés par le prêt et à l’assurance emprunteur. Bien évidemment, il est primordial de prendre conscience de sa situation professionnelle et familiale ainsi que sa capacité d’endettement avant de contracter un crédit immobilier auprès de son banquier. Certains simulateurs en ligne ne permettent pas de vérifier les détails mentionnés ci-dessus. C’est pourquoi il est préférable de passer par un courtier immobilier qualifié ou de déposer sa demande au moins dans trois différentes banques.

Utiliser un comparateur de crédit immobilier

Si la simulation de prêt immobilier en ligne n’a pas permis d’obtenir un résultat convaincant, il est toujours possible de se tourner vers un comparateur de crédit. Grâce à cet outil, il est plus facile de décrocher un taux d’emprunt adapté à son profil d’investisseur. En général, la grande majorité des banques en ligne proposent des taux standardisés, d’autres organismes de crédit optent pour les simulations personnalisées. Dans tous les cas, l’investisseur doit avoir recours à un professionnel afin de faire le meilleur choix. Il saura ainsi lesquelles des offres proposées par les établissements bancaires correspondent le mieux à ses attentes.

Il s’agit notamment d’un courtier spécialisé en immobilier disposant d’une connaissance approfondie du marché immobilier actuel. Ce professionnel a pour objectif d’accompagner le porteur de projet dans le choix de son crédit immobilier et lors de la négociation du prêt avec son banquier. Cet allié incontournable des primo-accédants n’a rien à voir avec le conseiller d’un établissement bancaire classique.

Comment faire pour obtenir le meilleur taux immobilier ?

Pour convaincre son banquier d’adhérer à son projet d’investissement, il est important de bien préparer son dossier de financement. Selon CBRE, l’un des leaders internationaux du conseil en immobilier d’entreprise, le demandeur doit avoir un apport personnel minimum de 15 % à 20 % du prix du bien qu’il souhaite acquérir afin de décrocher un prêt au meilleur taux. Il doit également financer plus de 20 % du montant de l’investissement avec des fonds propres pour séduire son banquier.

Il faut toutefois retenir que la domiciliation des revenus au sein de l’établissement de crédit pourrait être indispensable en cas d’avantage préférentiel. Normalement, cette disposition doit être mentionnée dans le contrat et sa durée est limitée à 10 ans. Évidemment, il ne faut pas se contenter de déposer son dossier de financement auprès d’un seul organisme prêteur. Il est important de faire une demande à au moins trois établissements bancaires pour mettre toutes les chances de son côté. L’investisseur pourra ainsi présenter les offres proposées par des concurrents au moment de la négociation.

D’autre part, la négociation de la délégation d’assurance emprunteur est une étape importante à franchir. Selon Credixia, cela permet de réaliser jusqu’à 60 % d’économie sur le coût total de l’assurance de crédit. D’ailleurs, l’emprunteur est libre de choisir la compagnie d’assurance qui lui plaît depuis septembre 2010. Grâce à la loi Hamon sur la consommation instaurée le 17 mars 2014, il est possible de profiter du meilleur taux immobilier. Celle-ci s’adresse aux investisseurs souhaitant faire jouer la concurrence lors de la souscription d’une assurance emprunteur dans l’objectif de décrocher un contrat avantageux. Ce dispositif exige aux banques de fournir des informations plus précises sur les garanties de l’assurance emprunteur qu’elles imposent à leurs clients.

Par ailleurs, depuis l’entrée en vigueur de la loi Sapin 2 en février 2017, il est possible de résilier chaque année son assurance de crédit immobilier, mais le contrat doit être substitué par un autre aux garanties équivalentes.

Comment renégocier son crédit immobilier ?

D’un point de vue concret, il est préférable de renégocier son crédit immobilier au cours du 1er tiers de la durée de vie du prêt au moment où les intérêts d’emprunt sont encore intéressants. Pour cela, l’emprunteur peut s’adresser directement à son banquier, celui qui lui a accordé un crédit immobilier. En tout cas, les nouveaux clients sont souvent privilégiés par les établissements bancaires. Au cas où la solution proposée par l’organisme prêteur ne corresponde pas aux attentes de l’investisseur, il peut toujours passer par un courtier immobilier.

Ce professionnel aura comme tâche de trouver les meilleures offres disponibles sur le marché. D’ailleurs, les frais de courtage ne seront pas facturés, car c’est la banque qui se charge de verser la rémunération du courtier immobilier en ligne. L’organisme prêteur impose toutefois quelques conditions (capacité de remboursement, situation professionnelle, etc.) avant de valider un dossier de rachat de crédit.

Le refus d’un dossier de prêt immobilier

En 2016, AVISOFI, l’un des meilleurs négociateurs en crédit immobilier, a réalisé une étude sur les causes les plus fréquentes de refus de dossier de prêt. Cette enquête a dévoilé que la capacité d’emprunt (revenu salarial) d’une personne peut influencer la décision de l’établissement de crédit. Concrètement, si le niveau d’endettement du demandeur dépasse les 33 % de ses revenus, sa requête sera rejetée. Il est par ailleurs possible de contracter un crédit immobilier sans apport grâce aux aides financières accordées par l’État.

Il s’agit notamment du fameux PTZ (prêt à taux zéro) permettant à une personne (français) n’ayant pas été le propriétaire de sa résidence principale au cours des deux dernières années d’acheter un logement. En revanche, le PTZ ne permet pas de financer la totalité de l’investissement et doit être compensé par un ou plusieurs crédits. Il est par ailleurs important de noter que la stabilité professionnelle est l’un des éléments retenus par les établissements de crédit. Malheureusement, les salariés en CDD sont les plus mal lotis, ceux qui sont en CDI (de plus de 12 mois) ont toutes les cartes en mains pour séduire les organismes prêteurs.

Vous avez aimé cet article ? Suivez nous sur les réseaux sociaux ! Facebooktwitterrss