18/12/2019

Le groupement forestier d’investissement (GFI)

Le groupement forestier d’investissement

La société de gestion de portefeuille France Valley lance son premier GFI, groupement forestier d’investissement. Cette société propose plusieurs solutions d’investissement dédiées aux investisseurs particuliers ou institutionnels. Ces solutions répondent à la demande des investisseurs en recherche de rendement et/ou de défiscalisation.

Le GFI est un placement en immobilier qui permet d’investir dans les bois et les forêts. Il s’agit d’une nouvelle méthode d’investissement et de diversification du patrimoine, agréée et contrôlée par l’AMF, autorité des marchés financiers.

Investir dans le groupement forestier

Investir dans les bois et les forêts n’est rien d’autre que l’achat d’une parcelle de bois ou de forêt. L’acquisition peut se faire  en direct via un notaire ou une société d’aménagement forestier et d’établissement rural ou indirectement (achat de parts) via une société civile immobilière de groupement forestier.

Il est à souligner que cette catégorie de ressource très abandonnée, couvre près de 30 % de du territoire français. De plus, suivant les nouvelles tendances en matière d’énergies renouvelables, les bois et les forêts sont des ressources à privilégier.

Investir dans ce type de ressources favorise la diversification du patrimoine et permet de profiter du rendement du marché qui connaît une nette progression en matière du prix d’acquisition (soit une hausse de 3,5 % sur le prix d’un hectare). De plus, depuis une vingtaine d’années, ce type de ressource reste insensible aux crises économiques et financières.

Pour encourager le développement des bois et des forêts, l’état a mis en œuvre plusieurs dispositions qui permettent de profiter de nombreux avantages défiscalisants. Néanmoins, l’investissement forestier nécessite une période d’exploitation sur le long terme (10 à 15 ans).

Avant d’investir dans le secteur forestier, le souscripteur doit tenir compte de l’emplacement, du type de la forêt et de la capacité à gérer l’activité. Une tâche qui nécessite une très bonne connaissance du domaine. Les groupes forestiers existent pour faciliter la tâche, ils disposent de l’expertise nécessaire pour l’exploitation des forêts et des bois. On distingue :

Les groupements forestiers d’investissement (GFI)

Les groupements forestiers d’investissement sont des sociétés civiles qui ont vocation à investir dans les forêts et les bois. Ayant obtenu le visa de l’AMF, autorité des marchés financiers en 2019, les GFI peuvent faire appel public à l’épargne.

L’objectif étant le développement du secteur forestier et l’exploitation des ressources. L’investissement consiste à acquérir des parcelles de terrains  boisés ou à boiser.

Celles-ci, une fois exploitées, produisent les ressources essentielles pour l’humanité telles que les fournitures destinées pour l’habitat, le chauffage, la nourriture ou même le bien être. Pour créer une unité de gestion, la superficie du terrain doit atteindre les 5 hectares.

La souscription aux parts de GFI se fait via une société d’épargne forestière qui se charge de la gestion et l’acquisition des forêts. La durée d’investissement préconisée étant de 15 ans, avec un ticket d’entrée à partir de 5 000 euros. Cet investissement permet à la fois de :

  • Faire profiter l’investisseur d’une fiscalité allégée (réductions fiscales et crédit d’impôt, un gain annuel hors IFI et une fiscalité successorale avantageuse),
  • Participer au développement du secteur forestier et à la diversification du patrimoine.
  • Bénéficier d’un revenu complémentaire.

Les groupements fonciers forestiers (GFF)

Les groupements fonciers forestiers existent depuis 1954. Ils ont vocation à favoriser le reboisement, l’amélioration et la conservation du secteur forestier telle que définie par la l’article L241-3 du code forestier.

En souscrivant aux parts du GFF, l’investisseur devient associé et bénéficie de revenus issus de l’exploitation des forêts, vente de bois et loyers issus de la chasse et de la pêche.

La gestion est déléguée à une société de gestion professionnelle qui se charge des travaux d’entretien et d’exploitation des forêts et des bois.

Le Groupement forestier d’investissement est organisé comme la SCPI

Le Groupement forestier d’investissement est organisé comme la SCPI

Ayant obtenu le visa de l’Autorité des marchés financiers, les GFI peuvent faire appel public l’épargne.Ils fonctionnent de la même manière que les SCPI, puisqu’ils :

  • Offrent une meilleure liquidité des parts,
  • Il n’existe aucune restriction sur le nombre d’investisseur ni d’achat et de vente de parts.
  • Ils sont régulés et agréés par l’AMF. 

La fiscalité des GFI, groupement forestier d’investissement

La fiscalité des GFI, groupement forestier d’investissement est très avantageuse dans la mesure où elle permet de faire profiter l’investisseur d’une réduction d’impôt sur le revenu telles que prévues dans la loi DEFI (dispositif d’encouragement fiscal à l’investissement) et la loi IR/PME. D’une exonération d’impôt sur la fortune immobilière à hauteur de 25% et un abattement de 75% sur les droits de succession et de donation.