Les conseils à retenir pour réussir la gestion privée 2.0

Vous avez aimé cet article ? Partagez le sur les réseaux sociaux ! Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Les gérants privés partagent un seul objectif : réussir la gestion privée à l’ère du numérique. Sont concernés par la gestion privée les filiales spécialisées dans la gestion de fortune, les banques privées dédiées à la gestion de fortune, les Family Office (plus au moins indépendant), les gestionnaires de fortune ainsi que les conseillers en gestion de patrimoine (CGP). Quoi qu’il en soit, les nouvelles réglementations en vigueur (PRIIPS, MIF 2/MIFID, DDA/iDD/DIA 2, RGPD) compliquent la tâche des gérants privés du marché. Voici les conseils à suivre pour garantir la réussite d’une gestion privée 2.0.

Réussir une gestion privée : les solutions possibles

Développer des services haut de gamme sur mesure (au meilleur prix) aux clients

Puisque les nouveaux challenges de la gestion privée sont de plus en plus nombreux, il est important de trouver des solutions adéquates pour faire face à la concurrence accrue qui règne sur le marché actuel. En tout cas, les gestionnaires privés pourront toujours proposer des services haut de gamme sur mesure à leurs clients pour rester dans la compétition. Il s’agit, en clair, de l’approche « one stop shop » permettant d’assister les consommateurs sur l’ensemble de leurs besoins patrimoniaux. L’idée est de présenter une offre personnalisée répondant aux attentes des clients qui cherchent des solutions financières, immobilières, juridiques et fiscales adaptées à leurs besoins. Avec cela, ils n’hésitent pas à sauter sur l’occasion dès que celle-ci se présente.

Concrètement, un gestionnaire privé qui a décidé d’offrir des services et des produits au meilleur prix à ses clients pourra rester dans la course tout en évitant les contraintes réglementaires. Quoi qu’il en soit, les organisations de grandes tailles auront beaucoup de mal à proposer des offres au meilleur prix à leurs clients, car elles proposent des frais de structure plus au moins élevés à leurs prospects. Toutefois, malgré leur manque de flexibilité, elles peuvent toujours proposer des offres exclusives innovantes à leurs consommateurs dans l’objectif de créer plus de valeur.

Opter pour la modernisation de la communication entre gérants privés et clients

Un gérant privé, peu importe son expérience dans le domaine, doit trouver le moyen de moderniser la communication qu’il entretient avec ses clients pour rester dans la concurrence. Il faut retenir que le monde numérique n’a pas encore fini de se développer. Et seuls ceux qui réussissent à le maîtriser pourront avancer avec lui. D’où l’importance de s’adapter à la digitalisation du traitement des dossiers (déclaration d’adéquation). Il est bon de noter que la signature numérique permet de faciliter le traitement des documents (administratifs) que tous les dirigeants privés doivent gérer dans leurs quotidiens.

Bien entendu, il existe plusieurs outils qui permettent de simplifier la gestion privée 2.0. Mais il est préférable de se tourner vers les plus efficaces. Il s’agit notamment du CRM (Customer Relationship Management) ou gestion de la relation client en français, lequel donne la possibilité de canaliser le suivi des échanges avec les clients. Pour une vision optimale du patrimoine de chaque client, l’usage d’un agrégateur s’impose. Afin d’assurer le suivi des risques du portefeuille, il est important d’apprendre à utiliser un simulateur de portefeuille. Si le gérant privé sait comment tirer profit de cet outil révolutionnaire, il pourra fructifier ses affaires sans effort.

Il est également possible de faire face aux nouveaux challenges de la gestion privée à l’ère du numérique grâce aux simulateurs d’investissements (immobiliers, financiers, etc.). Cela permet d’automatiser le processus d’investissement. Bien entendu, il convient de maîtriser ce genre d’outil avant de se jeter à l’eau. Comme il a été mentionné précédemment, la signature numérique est à privilégier. Celle-ci permet en effet de réaliser des gains de temps considérables lors du traitement de tous les dossiers nécessaires au montage de chaque dossier. Elle laisse également la possibilité d’améliorer la fiabilité juridique.

La gestion privée 2.0 : les clés de la réussite

Puisque les gérants privés sont tenus de survivre dans l’univers numérique, ils doivent trouver les clés de la réussite d’une gestion privée pour développer leur activité. En tout cas, il est tout à fait possible d’atteindre cet objectif en alliant le digital et l’humain. En clair, il est indispensable d’apprendre à maîtriser les outils numériques (simulateurs, signature numérique, etc.) pour obtenir de la valeur ajoutée. Mais les gérants privés doivent aussi entretenir et améliorer la relation client afin de trouver des solutions adaptées aux besoins de ceux-ci.

Par ailleurs, il est important de proposer des solutions différenciantes et innovantes à ses clients pour faire face à la concurrence. Pour ce faire, il faut rester à l’écoute des besoins de ses clients. En clair, les services et les produits proposés aux clients doivent correspondre à leurs exigences, sinon, ils n’hésitent pas à abandonner le navire. Un gérant souhaitant fidéliser le maximum de prospects doit garder en tête que la qualité de service et l’expérience client sont des éléments clés de la réussite d’une gestion privée. D’autre part, il est bon de noter que les cabinets possédant des compétences digitales sont toujours privilégiés par les clients, puisqu’ils proposent des solutions organisationnelles et/ou technologiques qui répondent exactement aux leurs besoins personnels.

N’hésitez pas à visiter notre site pour plus d’information : http://finances-et-patrimoine.fr

Vous avez aimé cet article ? Suivez nous sur les réseaux sociaux ! Facebooktwitterrss