Les fonds en euros en assurance-vie : gros plan sur le sujet

Vous avez aimé cet article ? Partagez le sur les réseaux sociaux ! Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Les fonds en euros en assurance-vie

L’assurance-vie figure parmi les placements préférés des contribuables français. Son encours s’élevait à 1 676 Md€ à fin décembre 2017 avec une collecte nette de 7,2 Md€. Il faut savoir que le taux de rémunération de cet instrument d’épargne dépend du type de support d’investissement choisi. Ces dernières années, le fonds en euros classique a enregistré une baisse de performance. Pour éviter le pire, certains assureurs proposent des fonds en euros immobiliers plus performants aux assureurs.

Tour d’horizon sur les fonds en euros classiques

Le fonds en euros « classiques » d’un contrat d’assurance-vie demeure le placement sans risque le plus prisé par les Français. Ce support d’investissement engrange environ 80 % de l’épargne placé en assurance-vie. Les statistiques indiquent que le taux de rémunération moyen de ce produit d’épargne s’établissait à 1,66 % l’année dernière. Il est donc possible d’affirmer que l’enthousiasme des Français à investir sur le fonds en euros au sein d’un contrat d’assurance-vie afin de se constituer une épargne sécurisée est toujours au rendez-vous.

D’ailleurs, les sommes placées sur un contrat d’assurance-vie sont disponibles à tout moment. Contrairement à ce que pensent certaines personnes, le taux de rendement de ce placement est supérieur à celui des autres produits d’épargne sans risque à l’instar du Livret A ou du Plan d’épargne logement. Afin de connaître la composition financière moyenne des fonds en euros classiques, une enquête a révélé que ces supports d’investissement sont essentiellement constitués d’obligations (81 %), mais ils sont également composés d‘actions (8,59 %), d’immobilier (6,43 %), de monétaire (1,95 %), de produits structurés (0,26 %) et de gestion alternative (0,24 %).

Quid des fonds en euros immobiliers ?

D’un point de vue général, les fonds en euros sont moins performants par rapport aux unités de compte constituées de valeurs mobilières ou d’actifs financiers. Afin de changer le cours de l’histoire, certains assureurs (banques, compagnies d’assurance) ont décidé de lancer des fonds en euros immobiliers offrant un potentiel de rendement plus élevé. Selon une étude, le taux de rémunération de ce type de support d’investissement dédié à l’assurance-vie s’établissait à 2,46 % en moyenne l’an dernier. Cela signifie que la performance est l’un des atouts des fonds en euros immobiliers qui sont composés de 45 % d’immobilier, 46 % d’obligations et 8 % d’actions. Bien entendu, certains assureurs ont pu profiter de la performance des fonds en euros immobiliers en 2017.Euro Allocation Long Terme2 de Spirica figure parmi ceux qui ont enregistré un taux de rendement qui dépasse 3 % nets par rapport à la moyenne l’an dernier. Puisqu’il s’agit d’un fonds en euros immobilier, il est composé majoritairement d’actif immobilier (plus de 70 %).

Les conseils pour maximiser la performance de son contrat d’assurance-vie

Il est tout à fait possible de booster le taux de rendement de son contrat d’assurance-vie en diversifiant ses placements. En clair, l’épargnant ne doit pas se contenter de la performance médiocre des fonds en euros classiques (1,6 % en 2017). Il est préférable de se tourner vers des supports d’investissement plus rémunérateurs à l’instar des fonds en euros immobiliers, des fonds euros dynamiques, des fonds euro-croissance ou des fonds d’actions. Il faut toutefois éviter d’investir la totalité de son capital dans un placement trop risqué comme les unités de compte. Certes, la performance sera au rendez-vous, mais la volatilité des fonds peut changer la donne. Il serait plus sage de se tourner vers les fonds en euros immobiliers étant donné qu’il est envisageable de souscrire des parts de SCPI via une assurance-vie. Cela permet d’ailleurs de réduire les frais de souscription de la SCPI. Souscrire plusieurs contrats d’assurance-vie est aussi une stratégie gagnante, à condition de choisir des contrats proposés par différents assureurs.

Vous avez aimé cet article ? Suivez nous sur les réseaux sociaux ! Facebooktwitterrss