Finances et budget : quel est le bon moment pour avoir des enfants ?

Vous avez aimé cet article ? Partagez le sur les réseaux sociaux ! Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Un couple doit prévoir un budget avant de penser à concevoir un bébé, car les dépenses augmentent automatiquement après l’arrivée d’un enfant. En général, il est important d’avoir un emploi stable, de percevoir des revenus réguliers, de mettre de l’argent de côté et, bien entendu, d’avoir une maison (qui respecte les normes). D’autres éléments doivent également être pris en compte afin d’assurer l’avenir du petit. Le point dans cet article.

Finances et budget : quel est le bon moment pour avoir des enfants ?

Après avoir trouvé un emploi stable

Si un couple a vraiment décidé d’avoir un enfant, normalement, il est important de prévoir un budget suffisant pour subvenir aux besoins du bébé. En effet, un nourrisson doit manger, boire, dormir et jouet. Les parents devront ensuite l’envoyer à l’école une fois qu’il a atteint l’âge de la rentrée en maternelle (2 ans). Il faut savoir que les coûts de la scolarisation des enfants sont toujours élevés, c’est la raison pour laquelle l’un des futurs parents doit décrocher un emploi avant de penser à concevoir un bébé avec son conjoint. C’est seulement après avoir exercé une activité professionnelle stable pendant plusieurs années qu’un couple peut envisager d’élever un enfant. Il est en effet important d’avoir une carrière bien amorcée avant de consulter un gynécologue. Quoi qu’il en soit, travailler dans une grande société ne suffit pas pour garantir l’avenir des enfants sauf si celle-ci propose une mutuelle entreprise alléchante pour le salarié souhaitant devenir parent.

Après avoir trouvé un emploi stable

Dès la perception d’un revenu régulier

Un couple qui souhaite devenir parent doit élaborer un budget afin de bien préparer l’arrivée d’un bébé. En effet, les enfants grandissent vite, plus ils sont grands, plus les dépenses sont importantes. Dans tous les cas, la scolarisation des enfants coûte cher. Selon l’étude réalisée par le label « Approuvé par les familles » en 2017, le budget moyen annuel consacré à l’éducation d’un enfant est de 800 € en 2016.

Les frais alimentaires risquent d’ailleurs d’alourdir la facture. Les futurs parents doivent donc prévoir un budget moyen de 1 600 € par an pour la scolarisation de deux enfants. Bien entendu, il est important de calculer les frais supplémentaires liés à l’alimentation, l’habillement, aux loisirs ou frais de garde avant de fonder une vraie famille. En tout cas, un couple qui gagne plus de 3 000 € brut par mois peut élever des enfants surtout si l’un des conjoints occupe un poste stable depuis plusieurs années.

Certes, l’éducation des enfants coûte cher en France, mais cela permet quand même de bénéficier d’une fiscalité avantageuse (abattement sur la taxe d’habitation, réduction d’impôt sur le revenu pour les frais d’éducation), notamment pour les couples mariés ou pacsés. Les deux premiers enfants du couple comptent d’ailleurs chacun pour une demi-part du quotient familial (2.5).

Se constituer une épargne pour faire face aux imprévus

La vie est pleine d’imprévus, c’est pourquoi un couple avec un ou deux enfants doit se constituer une épargne pour éviter les soucis à l’avenir. Il s’agit surtout d’un fonds d’urgence accessible à tout moment permettant de réparer les pots cassés (bêtises des enfants). Par exemple, le tout petit a essayé d’attraper le chat qui s’est caché sous la table à manger, celui-ci a accidentellement renversé de l’eau sur le PC de papa, grâce au fonds d’urgence, le père de famille a pu acheter un nouveau PC.

Dans tous les cas, un incident de ce genre n’est pas assuré par une agence d’assurance. En d’autres termes, un couple ayant choisi d’ouvrir un livret d’épargne boosté peut se constituer une épargne sans aucun souci. En clair, un fonds d’urgence d’un montant équivalent à trois à six mois de revenus réguliers suffit amplement pour faire face aux imprévus (nul besoin de toucher au budget consacré à l’éducation des enfants).

Se constituer une épargne pour faire face aux imprévus

Après avoir trouvé une maison adaptée aux besoins de la famille

Une fois que le couple a pu se constituer une épargne suffisante ainsi qu’un revenu régulier pour bien préparer l’arrivée d’un bébé, la prochaine étape serait de trouver une maison adaptée aux besoins de la famille notamment à ceux du nouveau-né. Quoi qu’il en soit, l’acquisition d’une résidence principale ne doit pas être prise à la légère. Il faut s’assurer que le logement dispose d’une chambre parentale pour accueillir le bébé, toutes les pièces du logement doivent être impeccables (pas de dégradation, ou de trace de moisissures).

C’est d’ailleurs la raison pour laquelle il est indispensable de faire appel à une agence immobilière pour simplifier la tâche. Le couple peut choisir de louer ou d’acheter une maison, tout dépend de leur budget et de leur projet personnel. En tout cas, si le couple est propriétaire d’une maison, mais celle-ci n’est pas suffisamment spacieuse pour accueillir chaque membre de la famille, dans ce cas, il convient de changer de logement avant l’arrivée du bébé.

Comment financer l’éducation de ses enfants ?

De manière générale, les coûts de scolarisation des enfants sont toujours élevés. D’ailleurs, les frais de scolarisation peuvent dépasser les 45 000 € lorsque l’enfant décide de faire des études supérieures au sein d’une école de commerce. Les dépenses seront plus importantes si l’étudiant a choisi d’intégrer une école qui se trouve à l’autre bout du monde (à l’étranger).

Il doit payer un loyer s’il veut vivre dans un studio ou un appartement (T1, T2), et ses parents doivent l’aider financièrement s’ils souhaitent que leur enfant puisse décrocher un diplôme de l’enseignement supérieur. Heureusement qu’il existe des prêts étudiants permettant aux bacheliers et aux parents de se partager la charge financière. Il est d’ailleurs possible d’obtenir un crédit étudiant à taux zéro si le dossier du demandeur est pertinent. Pour cela, il suffit de déposer gratuitement sa demande sur un site dédié à cet effet.

Bien entendu, il est important d’utiliser un stimulateur de prêt étudiant en ligne pour simplifier le calcul du budget nécessaire pour financer les études supérieures de l’étudiant. Par ailleurs, certaines entreprises tricolores proposent des formations professionnelles à distance, dans la plupart des cas, les frais de scolarité de l’étudiant sont à la charge de la société, ce qui est déjà une excellente nouvelle pour les parents.

Vous avez aimé cet article ? Suivez nous sur les réseaux sociaux ! Facebooktwitterrss