Existe-t-il des différences entre les Millennials, Xennials et les autres générations ?

Vous avez aimé cet article ? Partagez le sur les réseaux sociaux ! Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

La dernière étude publiée par OptimHome démontre que les Millennials, Xennials respectivement (18-34 ans) et (35-41 ans) ont moins recours aux professionnels de l’immobilier pour atteindre leur objectif. En tout cas, les Français portent une attention particulière à la performance énergétique et les enjeux environnementaux. Certes, tout le monde rêve de devenir propriétaire d’une résidence principale dans l’une des grandes capitales de l’Hexagone, mais il existe des différences entre les générations.

Millennials, Xennials : Un objectif commun

L’étude menée par OptimHome publiée le 16 mai dernier révèle que 17 % des Français sont intéressés par l’achat d’une résidence principale. Cela s’explique par la faiblesse des taux d’intérêt des crédits immobiliers actuels. Les prix de l’immobilier restent d’ailleurs faibles dans le territoire français. En réalité, 4 % d’entre eux préfèrent faire l’acquisition d’une résidence secondaire et 8 % se tournent vers l’investissement locatif. Les statistiques montrent que 23 % des Millennials et 19 % des Xennials ont pu atteindre leur objectif durant ces trois dernières années. Cependant, la génération X est moins nombreuse à avoir acheté une résidence principale. Seulement 13 % d’entre eux ont pris cette décision.

Quoi qu’il en soit, les jeunes sont moins enthousiastes en ce qui concerne le recours aux professionnels de l’immobilier pour réaliser leur rêve. En effet, seuls 60 % de la population préfèrent emprunter cette voie. C’est surtout le cas de la génération X (42-52 ans). 64 % d’entre eux veulent devenir le propriétaire d’une résidence principale, 51 % des Millennials et 40 % des Xennials. Les plus jeunes s’intéressent aux aides proposées par l’État à l’instar du PTZ (prêt à taux zéro) ainsi qu’aux dispositifs de défiscalisation existants. Des différences notables sont donc constatées entre ces générations.

Les jeunes ont moins recours aux professionnels de l’immobilier

La même étude publiée par OptimHome prouve que la majorité des investisseurs français privilégient l’intervention d’un professionnel de l’immobilier avant de faire l’acquisition d’une résidence principale. 70 % de la Génération X sont convaincus que c’est la meilleure solution pour la mise en place d’un projet. Pourtant, des Millennials, Xennials respectivement 62 % et 53 % ont recours aux experts appropriés. On peut donc dire que les plus jeunes sont moins intéressés par cette solution. En tout cas, l’achat d’une résidence principale ne doit pas être pris à la légère. Raison pour laquelle la génération X préfère attendre l’intervention d’un professionnel de l’immobilier avant de se jeter à l’eau.

En général, les services proposés par ces experts sont nombreux. Ce professionnel a pour mission de donner une estimation fiable de la valeur du bien immobilier à l’acquéreur. Il doit également s’assurer que la solvabilité de l’investisseur est suffisante pour lui permettre de réaliser son rêve. Il a été engagé pour réaliser des visites et donner des conseils personnalisés sur les diagnostics techniques du projet. L’acquéreur risque donc de commettre des erreurs fatales sans l’intervention d’un professionnel de l’immobilier. On peut donc dire que la génération X a compris l’importance de l’intervention d’un expert.

L’énergie et l’environnement : les facteurs influençant les comportements d’achat des Français

Comme on le sait déjà, les investisseurs français accordent une attention toute particulière à la performance énergétique et aux enjeux environnementaux de leur maison. Ce sont les deux facteurs fondamentaux à considérer au moment de l’achat d’une résidence principale en France. Les experts de l’immobilier affirment que 9 Français sur 10 sont attirés par les aides publiques dédiées à la rénovation énergétique des habitations. 85 % d’entre eux s’intéressent aux labels et certifications énergétiques.

L’environnement peut également influencer les comportements d’achat des acquéreurs et des investisseurs. Les futurs propriétaires portent beaucoup d’importance à l’espace environnant de leur habitat. Ils prennent en considération les politiques publiques de la ville, de la stratégie de développement durable engagée. 92 % des Français se disent que l’acquisition d’une résidence principale entourée d’espaces verts doit être privilégiée. 88 % affirment que le niveau de pollution atmosphérique reste un détail important à considérer. Et 80 % des personnes interrogées, toutes générations confondues, trouvent qu’une ville proposant une politique volontaire favorisant le développement durable attire les investisseurs.

Enfin, cette étude d’OptimHome démontre que les Millennials, Xennials et la génération X se tournent vers l’acquisition d’une résidence principale. Par contre, les investisseurs français ne sont pas vraiment intéressés par l’investissement locatif ou l’achat d’une résidence secondaire. À noter que les jeunes ont moins recours aux professionnels de l’immobilier pour atteindre leur objectif commun. En tout cas, l’énergie et l’environnement restent les facteurs pouvant influencer les comportements d’achat des acquéreurs français.

Vous avez aimé cet article ? Suivez nous sur les réseaux sociaux ! Facebooktwitterrss