Déclarations d’impôts : quand les faire ?

Vous avez aimé cet article ? Partagez le sur les réseaux sociaux ! Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Nous entrons dans le deuxième trimestre de cette année actuellement. Et normalement, chacun devra enfin connaître les dates limites de déclarations d’impôts pour éviter les problèmes fiscaux. Généralement, ces dates sont fixées uniquement par la direction générale des Finances publiques qui vient notamment d’ouvrir la campagne de déclaration de revenus 2018. Elles diffèrent pour chaque département. A titre d’informations, l’Etat a récolté 73 Md€ de recette fiscale l’année dernière auprès de 16,5 millions de contribuables partout en France.

Déclarations d’impôts sur le revenu

Chacun peut faire ses déclarations d’impôts en ligne. Pour la déclaration d’impôt sur le revenu, la date limite peut se faire en deux procédés distincts, soit à faire sur papier, soit à faire en ligne. Dans le premier cas, la date limite est le jeudi 17 mai 2018 à 00h00. Aucun retard ne sera acceptable. Et tous les résidents français, y compris ceux habitant à l’étranger, en sont tous concernés. Par contre pour la déclaration en ligne, l’avantage est que le délai est plutôt rallongé par rapport à la déclaration administrative sur papier.

Elle a été fixée pour le 22 mai au 05 juin prochain, et cela en fonction de chaque numéro de département. Le déclarant devra donc s’informer sur la date limite précise de sa déclaration sur le revenu selon son département. L’autre avantage de la déclaration en ligne : les déclarants peuvent modifier plusieurs fois leur déclaration jusqu’à péremption de la date de déclaration. Au-delà de cette date limite, soit à compter du 31 juillet jusqu’au 18 décembre 2018, c’est l’administration fiscale qui fournira à tous les déclarants en ligne un service de correction pour apporter les modifications tardives.

Autre chose : tous les foyers équipés de connexion internet et dont le revenu fiscal de référence 2017 (revenus 2016) est plus de 15 000 € seront tous contraints de faire leur déclaration de revenus en ligne. Une solution proposée pour réduire l’impôt sur le revenu est le prélèvement à la source qui sera effectif à compter du 1er janvier 2019. Il se fera chaque mois, avant chaque versement de salaire ou de pensions de retraite. Et spécialement pour les déclarants en ligne, ils pourront s’informer sur le taux de prélèvement « personnalisé » dû. Ils pourront même le modifier sur l’onglet « gérer mon prélèvement à la source ». Grâce à ce service en ligne, les couples pourront avoir chacun leur propre taux de prélèvement, et les salariés n’auront plus à faire connaître leur taux de prélèvement personnalisé à leur employeur avec le taux « neutre ».

L’impôt sur la fortune immobilière ou IFI

Cet impôt concerne uniquement les redevables au patrimoine immobilier plus de 1,3 M€. Il n’a été imposé que depuis cette année 2018 et en conséquence tous les déclarants ISF de l’année dernière recevront une déclaration IFI. Cet impôt est également obligatoire et doit être déclaré en même temps que l’impôt sur le revenu.

Pour la déclaration sur formulaire papier, ce sera donc le 17 mai 2018. Et pour la version en ligne, c’est soit le 22 mai, le 29 ami ou le 05 juin 2018, en fonction de chaque département du redevable. L’avis de paiement IFI sera livré aux redevables à compter du mois d’août prochain mais la date limite différera en fonction du mode de paiement choisi. Si c’est par chèque, ce sera fixé le 17 septembre 2018, sauf pour les cas particuliers. Et si c’est un paiement en ligne, ce sera élargi jusqu’au 22 septembre 2018.

Notons que pour les redevables dont la limite de paiement IFI est le 15 novembre prochain, ils pourront encore le faire jusqu’au 20 novembre à 00h00 en ligne.

Vous avez aimé cet article ? Suivez nous sur les réseaux sociaux ! Facebooktwitterrss