Correction en ligne de la déclaration de revenus 2018

Vous avez aimé cet article ? Partagez le sur les réseaux sociaux ! Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Depuis le mardi 31 juillet 2018, chaque contribuable français peut rectifier une erreur de déclaration de revenus en ligne jusqu’au 18 décembre prochain. En revanche, ceux qui ont opté pour la déclaration d’impôt sur le revenu traditionnelle (sur papier) ne pourront pas bénéficier de ce nouveau service développé par l’administration fiscale.

À qui s’adresse le service de correction en ligne ?

De manière générale, seules les contribuables ayant effectué leur déclaration d’impôt 2017 en ligne peuvent accéder au nouveau service proposé par l’administration fiscale. Les Français qui ont fait le choix de déclarer leurs revenus taxables sur papier ne pourront pas en profiter. Environ 62 % des foyers fiscaux ont déjà réalisé leurs déclarations sur Internet ou via leurs Smartphones. Ils ont jusqu’au 18 décembre 2018 pour corriger les erreurs qu’ils ont commises. Pour ce faire, il est impératif de se connecter sur impots.gov.fr et d’accéder à son espace particulier.

service de correction en ligne

Le contribuable pourra ainsi recevoir un nouvel avis d’impôt et recommencer le calcul de son imposition. Les redevables de l’IFI (impôt sur la fortune immobilière) ont d’ailleurs la possibilité de modifier une erreur de déclaration de revenus grâce à ce service de correction en ligne. Il faut toutefois retenir que le service de correction en ligne de revenus ne permet pas de rectifier son adresse ni sa situation familiale (mariage, divorce, Pacs, etc.). Quoi qu’il en soit, il est possible de modifier ses revenus taxables, ses crédits d’impôt, les éléments relatifs à l’IFI ou encore la contribution à l’audiovisuel public, les personnes à charge, etc.

Le service de correction en ligne est disponible jusqu’au 18 décembre 2018

Comme il a déjà été mentionné dans le paragraphe précédent, le service de correction de déclaration de revenus en ligne est en vigueur depuis la fin du mois de juillet 2018, mais il prendra fin le mardi 18 décembre prochain. Par conséquent, il ne faut pas attendre la fin de l’année avant d’utiliser cet outil. Au-delà de ce délai, le contribuable devra présenter une réclamation à l’administration fiscale via la messagerie sécurisée de son espace particulier (sur le site officiel des impôts) ou en faisant parvenir un courrier à son centre des finances publiques. Dans tous les cas, il est impératif de déposer sa demande de correction avant la fin de l’année 2020. Si les erreurs ne sont pas rectifiées, le redevable devra régler des intérêts représentant 0,20 % du montant supplémentaire d’impôt par mois de retard. Une pénalité de 10 % peut d’ailleurs s’appliquer aux contribuables si l’administration fiscale découvre une erreur de déclaration de revenus.

Le service de correction en ligne est disponible jusqu’au 18 décembre 2018

La date de réception de l’avis d’impôt sur le revenu 2018

La date de réception de l’avis de l’impôt sur le revenu 2017 n’est plus un mystère pour la grande majorité des contribuables français. Il faut toutefois retenir que tout dépend de la situation du redevable. Selon le calendrier de mise en ligne et d’envoi des avis d’imposition publié par Bercy, les foyers fiscaux (imposables et mensualisés) ayant effectué leur déclaration sur Internet devront recevoir leur avis d’imposition à partir du 17 août 2018 (3 septembre 2018 pour les redevables ayant choisi la déclaration sur papier).

Les imposables non mensualisés connectés recevront leur avis d’imposition à partir du 31 juillet 2018 (28 août pour les redevables ayant opté pour la déclaration classique). Concernant les non imposables ou restitution, ils recevront leurs avis d’imposition à partir du 24 juillet 2018 (au plus tard le 3 septembre 2018 pour l’avis sous format papier). D’autre part, un nouvel avis d’imposition corrigé sera transmis à tout contribuable ayant utilisé le service de correction de déclaration de revenus en ligne dans un délai de deux à trois semaines ou deux mois au maximum au cas où le solde est revu à la hausse.

Vous avez aimé cet article ? Suivez nous sur les réseaux sociaux ! Facebooktwitterrss