Constituer une épargne complémentaire de 1 000 € pour sa retraite

Vous avez aimé cet article ? Partagez le sur les réseaux sociaux ! Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Tout le monde doit penser à préparer sa retraite un jour ou l’autre. Certaines personnes épargnent à partir de 25 ans, d’autres préfèrent attendre la quarantaine avant de le faire. L’idéal serait de commencer à mettre de l’argent de côté dès le début d’une carrière professionnelle. En tout cas, le futur retraité aura plus de chance de toucher un revenu complémentaire de 1 000 € par mois en diversifiant ses placements.

Ce qu’il faut faire pour vivre une retraite heureuse

Tout le monde souhaite vivre sereinement à la retraite. Il faut retenir que ceux qui attendent la quarantaine ou la cinquantaine pour économiser devront faire un effort d’épargne plus ou moins important. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle il importe de commencer à préparer sa retraite entre 25 à 40 ans. En France, les retraités touchent en moyenne une pension de 1 376 € brut par mois.

Une telle somme d’argent n’est pas suffisante pour vivre sereinement à la retraite surtout pour les personnes fortement imposées. Il est nécessaire de se constituer une épargne complémentaire pour profiter d’une meilleure qualité de vie durant ses vieux jours. Il est à noter que les Français qui ont fait carrière dans le secteur privé perçoivent entre 55 % et 65 % de leur dernier salaire.

Le montant nécessaire pour la constitution d’une épargne complémentaire mensuelle de 1 000 € à la retraite

Les épargnants qui ont commencé les versements dès leur plus jeune âge sont ingénieux. En effet, ils ne seront plus obligés de faire un effort d’épargne important pour se constituer une rente pour la retraite. En clair, il est possible de se constituer un revenu complémentaire de 1 000 € par mois en épargnant 489 € à partie de 35 ans ou 816 € à 45 ans ou 3 808 € à 60 ans.

épargne complémentaire mensuelle de 1 000 € à la retraite

Autrement dit, il serait plus judicieux de penser à préparer sa retraite dans la trentaine. Techniquement, l’épargnant disposera d’une retraite de base à taux plein dans l’hypothèse où il a pris sa retraite à l’âge de 65 ans. Le rendement de l’épargne placé sera de 6 % s’il a commencé à épargner 3 454 € à l’âge de 60 ans. Selon les chiffres publiés par l’Insee (Institut National de la Statistique et des Études économiques), l’espérance de vie au moment du départ à la retraite est de 20 ans pour une personne âgée de plus de 60 ans. Dans ce cas, il est indispensable de disposer d’un capital de 240 000 € pour préparer sa retraite.

Les conseils à retenir pour préparer sa retraite

Étant donné que les rémunérations des placements sans risque sont actuellement faibles, il serait plus sage pour un épargnant de diversifier ses investissements. Il est aussi possible de se tourner vers les placements à long terme à l’instar des SCPI en assurance-vie ou en direct. L’épargnant peut d’ailleurs souscrire un contrat d’assurance-vie pour diversifier son épargne (fonds en euro, immobilier, OPCVM, etc.…).

Il peut également ouvrir des contrats d’épargne retraite comme le Perp ou Madelin. En tout cas, il convient de choisir le type de placements en fonction de son profil d’investisseur. Ainsi, il sera plus facile d’estimer les revenus complémentaires pour préparer sa retraite. Réaliser des versements automatiques et programmés sur des contrats d’assurance-vie permet d’amoindrir l’effort d’épargne. Dans la majorité des cas, l’épargnant a toujours la possibilité de changer son montant ou de le supprimer à tout moment.

Vous avez aimé cet article ? Suivez nous sur les réseaux sociaux ! Facebooktwitterrss