Comparatif des agrégateurs bancaires

Vous avez aimé cet article ? Partagez le sur les réseaux sociaux ! Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Les agrégateurs de comptes bancaires permettent de faciliter la gestion de l’ensemble de ses comptes courants. Inutile de rappeler qu’ils appartiennent à la famille des FinTechs. Autrement dit, ce sont des entreprises naissantes spécialisées dans le domaine de la finance. Bien entendu, tous les agrégateurs bancaires ne présentent pas les mêmes caractéristiques. Les meilleures d’entre eux sont à privilégier. Justement, voici un comparatif des agrégateurs bancaires du moment.

Comparatif des agrégateurs bancaires

Bankin’

Depuis son lancement en 2011, Bankin est devenu l’un des leaders des agrégateurs bancaires en France. À noter que la FinTech Bankin est agréée par la Banque de France. D’ailleurs, elle était la première à obtenir l’agrément DSP2 (directive européenne sur les services de paiement). En d’autres termes, Bankin assure la protection des données à caractère personnel de ses clients. En effet, les coordonnées bancaires (identifiants, codes bancaires, numéros, etc.) sont cryptées. Bankin propose une application intuitive permettant aux usagers de faciliter la gestion de leurs comptes issus de différentes banques. Elle dispose d’une interface simple à manipuler. L’utilisateur peut catégoriser ses dépenses, accéder à des statistiques et des graphiques et faire des virements en ligne. Bankin peut de même fournir des conseils bancaires personnalisés.

Budgea

La Fintech Budgea a été lancée en 2012. Son application gratuite s’adresse aux particuliers qui souhaitent gérer plusieurs comptes courants sur un seul outil informatique. L’avantage c’est qu’elle n’intègre aucune publicité. Bien entendu, les professionnels peuvent opter pour Budgea pour faciliter la gestion de leurs finances. Pour cela, ils devront télécharger la version payante de Budgea. Ainsi, ils n’auront qu’à payer 2,50 euros par mois pour avoir un accès illimité à un historique. L’utilisateur de l’application a la possibilité de paramétrer des alertes afin d’éviter les découverts. Il devra en revanche initier le processus de virement, car les virements préventifs automatiques n’existent pas ici. Aussi, les experts-comptables, les assureurs, les banques et d’autres FinTechs pourront utiliser la technologie de Budgea sous forme d’API.

Budget Insight

Budget Insight est un agrégateur bancaire français implanté en Allemagne, Belgique, Luxembourg et aux États-Unis. La startup compte plus de 500 000 utilisateurs (étrangers). Elle revendique une dizaine de « connecteurs » au Benelux, une dizaine en Allemagne et un seul aux USA. À noter qu’un connecteur peut être un site web ou un département. L’entreprise Budget Insight ambitionne de réaliser entre 10 à 15 % de son chiffre d’affaires à l’étranger (en Europe). L’API (Application Programming Interfaces) bancaire Budget insight présente des atouts non négligeables. Elle permet aux entreprises de créer des services améliorant la donnée bancaire. La gestion de ses devis et de ses achats sera ainsi simplifiée. L’utilisateur pourra consulter l’historique de ses commandes et de ses factures à l’aide d’un seul outil informatique. La technologie de Budget Insight permet de programmer des virements entre différents comptes bancaires de son entreprise. Les virements automatisés de ses filiales sont également envisageables avec l’API de Budget Insight.

Fiducéo

La FinTect Fiducéo était indépendante au départ, mais Boursorama, la filiale de la Société Générale, a décidé de racheter l’application en mars 2018. Grâce à ce partenariat, les clients de cette banque peuvent voir tous leurs comptes courants issus de différents établissements. Ils pourront d’ailleurs catégoriser leurs dépenses (loisirs, logement, restaurant, etc.). Fiducéo leur permettra également de suivre à la loupe leur budget. Son service d’agrégation est destiné à l’analyse et à la gestion du budget de ses clients. Fiducéo propose en outre d’agréger des factures. De plus, l’application dispose d’un coffre-fort numérique. L’utilisateur pourra établir des graphiques détaillés afin d’assurer le suivi de l’évolution de ses comptes bancaires.

Gérer mes comptes (anciennement Iswigo)

Gérer mes comptes a vu le jour en 2007. Et pourtant, cette plateforme occupe toujours une place prépondérante dans la vie quotidienne des particuliers et des professionnels. Son application gratuite permet de visualiser les dépenses et les revenus d’une personne physique. À noter que la version payante coûte 3 euros. L’utilisateur pourra ainsi gérer plus facilement la totalité de ses comptes courants. Grâce au service d’agrégation de gérer mes comptes, il est possible d’anticiper les découverts et les fins de mois. L’avantage de cet agrégateur de comptes réside dans sa souplesse d’intégration budgétaire. En clair, l’utilisateur peut intégrer des frais particuliers à son prévisionnel, à condition de connaitre leur montant. Il pourra sauvegarder des factures ou ses avis d’impôt dans un coffre-fort numérique disposant d’une capacité de stockage suffisante.

Linxo

Créé en 2010, l’agrégateur de comptes bancaires Linxo propose une application de gestion de budget personnel et familial. Elle permet de classer ses dépenses par poste (loyer, téléphonie, alimentation, etc.). L’utilisateur pourra établir des graphiques afin de déterminer les principaux postes de dépenses du foyer. Linxo donne la possibilité d’anticiper le solde restant prévisionnel calculé sur 30 jours. L’application dispose d’une fonctionnalité permettant d’estimer ses dépenses récurrentes. Grâce à cela, l’usager pourra éviter les découverts bancaires. En outre, Linxo envoie des notifications à chaque transaction réalisée sur les comptes des consommateurs. Ils pourront ainsi catégoriser leurs dépenses afin de se tenir loin des difficultés financières (en cas de dépassement d’un découvert autorisé). Quoi qu’il en soit, il est nécessaire de télécharger la version payante de Linxo pour bénéficier de l’option prévisionnelle. Son prix est fixé à 2,50 euros par mois.

Max

Lancé en 2013, Max se classe aujourd’hui parmi les meilleurs agrégateurs bancaires du moment. À noter que cette FinTech est une filiale du Crédit Mutel Arkéa. L’utilisateur de l’application Max disposera d’un compte courant et d’une carte bancaire gratuite (violette). Le titulaire pourra donc allouer la dépense à un compte qu’il aura choisi. Max permet de bénéficier de conseils bancaires personnalisés. Ses clients pourront ainsi dénicher des placements adaptés à leurs besoins. L’application peut également les aider à renégocier un crédit. Elle intègre une option chat permettant à l’usager de trouver rapidement des réponses claires et précises à ses questions. Une équipe de professionnels dédiés est d’ailleurs disponible 24 h/24 et 7 j/7. Cerise sur le gâteau : l’option « prévisionnelle » est offerte avec Max.

PiloteBudget

Il s’agit d’une application d’agrégation de comptes bancaires recommandée par la Banque de France. Elle s’avère efficace pour estimer le reste à vivre (RàV) du foyer. En d’autres termes, PiloteBudget facilite le calcul du budget de fin de mois (à dépenser ou à épargner). Il suffit d’indiquer la somme totale des dépenses récurrentes (les revenus et les charges). L’application s’occupera alors du reste. Elle peut fournir, entre autres, une estimation des frais liés à l’abonnement téléphonique du client. PiloteBudget peut aussi calculer la taxe foncière ou l’assurance automobile de l’utilisateur. Il ne faut pas oublier de transférer les données calculées par l’application sur son adresse électronique (mail). L’objectif est de conserver une trace des données calculées. À noter que PiloteBudget est compatible avec les appareils iOS et Android (Smartphones et tablettes).

Vous avez aimé cet article ? Suivez nous sur les réseaux sociaux ! Facebooktwitterrss