Assurance-vie : une collecte nette positive à 2 Md€ en mai 2018

Vous avez aimé cet article ? Partagez le sur les réseaux sociaux ! Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Selon la dernière statistique publiée par la FFA (fédération française de l’assurance-vie), celle-ci a encore réussi à battre son record de collecte qui passe de 1,7 Md€ en février à 2 Md€ en mai dernier. En tout cas, la collecte s’établit à 9,6 Md€ depuis le début de l’année. Jusqu’à l’heure actuelle, l’assurance-vie est toujours en pleine santé. Une explication détaillée dans l’article qui suit.

La collecte nette de l’assurance-vie se maintient à un bon niveau en mai

Afin de déterminer l’évolution de l’assurance-vie, la FFA publie les résultats de la collecte en assurance-vie chaque mois. Les chiffres qu’elle a publiés se sont avérés positifs avec une collecte nette positive de 2 Md€ au mois de mai et une collecte nette de 9,6 Md€ depuis le début de l’année contre + 7,2 Md€ en 2017. Visiblement, il y a une croissance considérable de la collecte. Il est possible d’affirmer que l’assurance-vie progresse à un rythme soutenu.

Les épargnants s’intéressent toujours aux placements les plus risqués

D’ailleurs, l’encours des contrats d’assurance-vie se rapproche des 1 700 Md€ à la fin du mois de mai 2018, soit une augmentation de 2 % sur un an. D’après les résultats publiés par la FFA, la collecte nette de l’assurance-vie dessine une courbe vers le haut entre le mois de mars (1,6 Md€) et le mois de mai (2 Md€, pourtant elle n’était que 0,4 Md€ en janvier 2017).

Les épargnants s’intéressent toujours aux placements les plus risqués

L’assurance-vie en unités de comptes continue d’attirer l’attention des épargnants malgré le fait que le capital placé dans ce support d’investissement ne soit pas garanti. Les statistiques publiées par la FFA montrent d’ailleurs que les investisseurs sont toujours nombreux à vouloir diversifier leur placement.

En clair, 27 % des versements en unités de compte ont été réalisés sur des placements dynamiques au cours du mois de mai dernier. En d’autres termes, un grand nombre d’investisseurs se positionnent sur les marchés financiers grâce aux placements risqués tels que les OPCVM (organisme de placement collectif en valeurs mobilières), les SCPI (sociétés civiles de placement immobilier) et les OPCI (organisme de placement collectif en immobilier).

Selon toujours les chiffres publiés par la FFA, les cotisations versées par les assureurs sont en période de baisse (10,7 Md€). Celles-ci s’élèvent à 58,6 Md€ depuis le début de cette année contre 55,3 en 2017. Les versements en unités de compte s’élèvent à 2,9 Md€ en mois de mai contre 3,1 Md€ en mois d’avril dernier. Autrement dit, les cotisations en unités de compte ont reculé depuis le premier janvier 2018 par rapport aux chiffres de l’an dernier. Celles-ci ne représentent que 29 % des versements.

C’est aussi le cas des prestations, 8,7 Md€ en mai contre 9,8 Md€ à fin avril, soit une baisse de 1,1 %. La bonne nouvelle c’est que l’encours des contrats d’assurance-vie est égal à 1 694 Md€ à fin mai 2018, soit une croissance de 2 % sur un an. En tout cas, c’est toujours l’un des placements préférés des Français.

Vous avez aimé cet article ? Suivez nous sur les réseaux sociaux ! Facebooktwitterrss