Analyse boursière des entreprises du CAC 40

Vous avez aimé cet article ? Partagez le sur les réseaux sociaux ! Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Nouvelle année rime avec nouvelle perspective d’investissement. En tout cas, pour établir sa nouvelle stratégie de placement en Bourse cette année, les informations contenues dans cet article pourraient s’avérer précieuses. Le fait est qu’il analyse en toute objectivité l’évolution des actions des entreprises du CAC 40 au cours de l’année 2018…

Présentation de l’indice boursier CAC 40

CAC 40 - présentation de l indice

Le CAC 40 est le principal indice boursier de la place de Paris. Il est actuellement détenu et piloté par le groupe NYSE Euronext. Cet indice représente les variations du marché boursier parisien dont les tendances sont basées sur le cours d’un panier d’actions émises par 40 des plus prospères sociétés en France. Ces dernières sont choisies parmi les 100 firmes françaises affichant les volumes d’échanges de titres les plus importants. Le poids de chaque société est déterminé sur la base de sa capitalisation sur le marché NYSE Euronext Paris. Par ailleurs, la capitalisation n’est pas le seul critère pris en compte dans l’indice CAC 40, il intègre également la part du capital réellement échangeable sur le marché ainsi que la liquidité de chaque titre, de quoi obtenir une image fidèle de la cotation de chaque part.

Aussi, pour que chaque investisseur puisse suivre leur placement en temps réel sans le moindre décalage, l’indice CAC 40 est recalculé automatiquement toutes les 15 secondes pendant toute la journée de Bourse. Il reflète donc l’ensemble des secteurs d’activité car les entreprises-socles sont sélectionnées de manière fortement représentative. En plus, les valeurs composant l’indice sont régulièrement mises à jour par le Conseil scientifique de NYSE Euronext, un comité qui décide des enseignes à intégrer ou à faire sortir du panier de référence (les entreprises du CAC 40 ne sont pas forcément des sociétés de droit français). À ce propos d’ailleurs, les experts de ce Conseils se réunissent trimestriellement pour faire le point sur la performance de l’indice.

Performance boursière des cinq plus grandes et des cinq plus petites entreprises du CAC 40

Safran, Peugeot, Dassault systemes, Hermes intl, Kering, L’Oréal, Pernod Richard, AirBus, Total, LVMH Moet Vuitton, Publicis GRP…ce sont les entreprises les plus performantes sur le marché financier français.  En effet, avec une croissance respective de 23,33 ; de 18,12 ; de 17,37 ; de 11,81 ; de 10,46 ; de 9,64 ; de 8,26 ; de 6,65 ; de 3,42 ; de 2,78 ; et de 0,58 %, elles figurent parmi les rares firmes à avoir enregistré une variation annuelle positive du cours de leur action. Leur capitalisation boursière se trouve dans la fourchette de 12,77 à 130,75 milliards d’euros.

CAC 40 - entreprise

Les statistiques montrent que ce sont les plus grandes entreprises qui réalisent les meilleures performances au sein de l’indice. La preuve : pour les cinq plus grandes enseignes à plus grosse capitalisation (LVMH Moet Vuitton, Total, L’Oréal, Sanofi, AirBus), la moyenne de variation annuelle de cours est positive. Elle a même atteint les 4,44 %, contre – 11,46 % pour l’ensemble des 40 sociétés formant l’indice.

De leur côté, avec une moyenne globale de – 30,41 %, les cinq plus petites entreprises de cet indice (Accor, Veolia Environnem, Technipfmc, Atos et Valéo) ont affiché une perte de performance assez accentuée, une baisse bien plus pire que la moyenne de l’indice qui est de – 11,46 %.

En conclusion, ce sont les sociétés à grande capitalisation du CAC 40 qui résistent le mieux aux chocs du marché. Et comme évoqué précédemment, quatre d’entre elles ont même réalisé une belle prouesse financière, un succès en grande partie dû à leur résultat exceptionnel au cours de l’année 2017 et 2018.

De la plus belle à la plus mauvaise performance boursière du marché Euronext

Les données recueillies au cours de cette analyse montrent que l’entreprise Safran est la firme la plus performante du CAC 40 pendant l’année 2018. Avec une capitalisation évaluée à 45,43 milliards d’euros et une part actionnariale estimée à 114 euros, le groupe réalise de bons bénéfices et son chiffre d’affaires est en constante évolution. En fait, l’activité de cette entreprise se concentre sur le créneau de la haute technologie, plus précisément dans la conception, la fabrication et la commercialisation des équipements utilisés dans le domaine de l’Aéronautique, de l’Espace et de la Défense. Le cours de son action a évolué positivement à 23,33 % au cours l’année 2018, ce qui fait d’elle l’un des véhicules de placement à privilégier cette année.

CAC 40 - performance boursière

Malheureusement, bien que ses produits et ses services figurent parmi les plus innovants du marché, Valéo est l’entreprise du CAC 40 qui a enregistré la moins bonne performance au cours de l’année écoulée. Oui, en un an, le cours de son action a chuté de 58,15 %, du jamais vu depuis cinq ans !

Mais en dépit de cette tendance baissière, ses dirigeants ne se découragent pas. Effectivement, la firme dispose encore d’une bonne marge de conquête de marché malgré la pression des taux de change, du ralentissement de certains marchés porteurs (comme celui de la Chine et des États-Unis), mais aussi les effets déplaisants du passage à la norme WLTP qui a carrément bouleversé l’ensemble du secteur auto-moto européen. Bref, Valéo reste quand même l’équipementier automobile leader du marché français. Sa notoriété reste intacte grâce à sa capacité à suivre les nouvelles tendances technologiques.

Comment commencer en Bourse ?

CAC 40 - fonctionnement de la bourse

Débuter en Bourse n’est pas une mince affaire sans quelques notions de base. D’abord, il faut apprendre les rouages du marché en ouvrant un compte-essai. Le but de cette étape est de se familiariser avec le monde du trading tout en développant ses réflexes et ses connaissances. Une panoplie d’indicateurs d’analyse technique est disponible sur ce type de compte, ce qui permet déjà à tout internaute d’établir une première configuration d’arbitrage. Après seulement quelques séances de simulation, l’investisseur néophyte pourra découvrir les véritables apports des produits dérivés à fort effet de levier.

Une fois sur la plateforme réelle, la patience et la prudence sont de mise étant donné que toute erreur pourrait s’avérer coûteuse. Autrement dit, il faut éviter de se lancer sans stratégie. Attendre le bon moment pour miser son capital selon la bonne méthode s’avère, généralement, être une décision gagnante. Quant au choix des actifs, l’analyse des performances passées représente une belle source d’informations ; mais ce n’est pas le seul critère sur lequel il faut baser sa confiance. Oui, l’horizon d’investissement, l’activité des entreprises émettrices des titres ainsi que le type de produits proposés sont autant de variables à analyser avec minutie. Bref, l’investisseur doit rester attentif à chaque détail car le sort de son capital en dépend. S’il souhaite tabler sur un retour sur investissement rapide pour un placement de moyen terme, le rendement des actifs choisis doit rester stable, du moins au cours de la moitié de la période de placement. Cela permet de maîtriser les risques de manière optimale.

Vous avez aimé cet article ? Suivez nous sur les réseaux sociaux ! Facebooktwitterrss