Facebook, Amazon, Netflix et Google : analyse financière des quatre géants de la Tech américaine

Vous avez aimé cet article ? Partagez le sur les réseaux sociaux ! Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Facebook, Amazon, Netflix et Google, connus sous l’acronyme «FANG», sont parmi les «propulseurs» de l’indice boursier Nasdaq de Wall Street. Ces valeurs technologiques, qui suscitent l’engouement des investisseurs depuis quelques années, méritent une plus profonde analyse financière dans cet article !

Analyse financière des FANG : les stars de la Tech américaine

Les Fang (Facebook, Amazon, Netflix et Google) désignent les firmes de haute technologie américaine qui ont su s’imposer dans l’univers de l’Internet à une vitesse phénoménale.

analyse financière des FANG - fonds flexible investissement

L’acronyme Fang est actuellement très répandu dans le monde de la presse. En fait, il tire son origine d’une expression de Jim Cramer, un présentateur de télé américain et écrivain à succès, qui a débuté sa carrière dans la gestion des fonds privés. Comme par coïncidence, en anglais, le mot « fang » signifie «dent pointue d’un animal prédateur», ce qui reflète anecdotiquement l’agressivité de ces firmes en matière de conquête de marché. En effet, les Fang affichent une croissance de chiffres d’affaires spectaculaire depuis leur création. Et pour cause, elles ont su conserver leur statut de leader en acquérant, presque chaque semaine, des startups prometteuses capables d’améliorer l’éventail de leurs offres.

Les Fang exploitent, de ce fait, leur domaine d’activité avec succès en montrant une performance boursière hors norme. En plus, leur part dans l’évolution à la hausse de l’indice boursier Nasdaq est loin d’être négligeable. On peut même dire que ces enseignes technologiques ont largement contribué au dynamisme des marchés financiers américains ces dix dernières années, et cela malgré le fait que certains observateurs leur reprochent d’être survalorisées depuis la forte volatilité de l’environnement boursier de l’année dernière.

Facebook : un réseau social qui revendique un chiffre d’affaires annuel de plus de 40,65 milliards de dollars

analyse financière des FANG - facebook

En seulement cinq ans (entre 2013 et 2017), le chiffre d’affaires de Facebook s’est multiplié par 5. Autrement dit, il est passé de 7,87 milliards à 40,65 milliards de dollars. Sur la même période, ses bénéfices se sont multipliés par 10, c’est-à-dire 15,93 milliards en 2017 contre 1,5 milliards en 2013. Résultat : Mark Zuckerberg, son fondateur, qui n’est âgé que de 35 ans, figure parmi les cinq personnes les plus fortunées de la planète, avec un patrimoine estimé à 65,8 milliards de dollars (Forbes, mars 2018).

Lors de son introduction en Bourse le 18 mai 2012, la capitalisation boursière de Facebook sur Nasdaq était de 104 milliards de dollar avec un cours de 38 dollars par action. Aujourd’hui, son cours atteint les 162 dollars.

Pour rappel, ce réseau social affiche à ce jour 2,2 milliards d’utilisateurs actifs dans le monde, avec un temps de connexion moyen de 6h 45mn par mois.

Dans son dernier bilan annuel clos à fin 2017, Facebook dispose d’actifs totaux évalués à 84,52 milliards de dollars et des capitaux propres à hauteur de 74,35 milliards de dollars, soit une valeur par action de 25,63 dollars. Son actif est en grande partie constitué de portefeuilles de participation (33,63 milliards de dollars), de titres financiers (23,71 milliards de dollars) et d’obligations d’entreprises (9,92 milliards de dollars). Quant à son passif, il est constitué de provisions pour taxes à hauteur de 5,37 milliards de dollars et de dettes à court terme évaluées à 2,9 milliards de dollars.

Amazon : le géant mondial du e-commerce

analyse financière des FANG - amazon

Amazon est une plateforme numérique de vente en ligne qui a réalisé, depuis les années 2000, l’une des plus fortes croissances jamais connues à ce jour. Avec une valeur globale en Bourse estimée à environ 900 milliards de dollars au cours de l’été 2018, c’est la seconde capitalisation boursière au monde.

En fait, au moment de sa création en 1995, Amazon n’était qu’un petit site de vente de livres en ligne, un repère d’achat qui était fortement concurrencé par d’autres enseignes de même catégorie. C’est à partir de son introduction en Bourse en 1997 qu’il a pu entamer sa véritable entrée dans la cour des grands en levant un maximum de fonds. Depuis cette date, la croissance d’Amazon est phénoménale ! Encore récemment, son dernier tableau de bord semestriel de 2018 indique 63,47 milliards de dollars de chiffre d’affaires contre 48,48 milliards pendant le premier semestre 2017, soit une progression d’environ 30,91 % en glissement annuel !

Cette excellente performance s’explique par le succès de sa politique commerciale et surtout par la qualité de ses partenariats ; des choix qui lui a valu 4,16 milliards de dollar de bénéfices nets rien que pendant le premier semestre 2018. Son bénéfice par action de 2017 s’est établi à 6,32 dollars (rentabilité bénéficiaire de 0,34 %), ses capitaux propres par action de 57,73 dollars et son ratio d’endettement de 89 %.

Le cours de Bourse des actions Amazon n’a cessé d’emprunter une tendance ascendante depuis le début des années 2000. La preuve : en janvier 2001, ses actions ne valaient que 17,31 dollars alors qu’aujourd’hui, elles valent plus de 1 830 dollars !…et ce n’est pas prêt de baisser.

Netflix : le leader du contenu vidéo en streaming

analyse financière des FANG - netflix

En plus d’être le mastodonte du streaming vidéo, Netflix exploite également le domaine des contenus exclusifs proposant des solutions alternatives, efficaces et à petit prix contre les piratages. Son business model fonctionne à merveille. Du coup, le nombre de ses abonnés est en constante progression (quelques 130 mordus de films et de séries sont actuellement inscrits sur cette plateforme).

Sur une décennie, le chiffre d’affaires de Netflix a été multiplié par 8,5 pour franchir le seuil des 11 milliards de dollars en 2017. Quant à ses bénéfices, ils se sont multipliés par plus de 6,6 ces dix dernières années pour atteindre 550 millions de dollar courant 2017 ; raison de plus pour dire que cette année sera une année particulièrement rentable pour cette société numérique américaine spécialisée dans le visionnage de vidéos HD.

Enfin, son dernier bilan annuel de 2017 indique que le montant de ses actifs atteint les 19,01 milliards de dollars avec des capitaux propres évalués à 3,58 milliards de dollars, soit 8,29 dollars par action. Son cours de Bourse actuel s’établit à 356,87 dollars contre 339,56 lors de la clôture de la séance du 12 octobre 2018. Cela dit, compte tenu de son bénéfice par action de 2017 évalué à 1,29 dollar, elle présente une rentabilité bénéficiaire intéressante (0,38 %).

Google : le moteur de recherche le plus utilisé au monde

analyse financière des FANG - google

Google revendique pas moins de 100 milliards de requêtes web par mois (90 % des parts de marché dans ce domaine) avec 30 000 milliards de pages indexées. Avec son Holding «Alphabet», ce géant américain regroupe à ce jour une panoplie d’activités innovantes (biotechnologie, intelligence artificielle, domotique, fabrication de fibres optiques ultra-rapides, énergie, fonds d’investissement, etc.) qui lui a permis de réaliser 110 milliards de dollars de chiffre d’affaires avec un bénéfice net de 12,6 milliards de dollars en 2017. En effet, le chiffre d’affaires d’Alphabet s’est multiplié par 5 en 10 ans.

À noter que Google Inc. a été introduite en Bourse en août 2004 et fait partie de l’indice Nasdaq. Son cours d’entrée était de 85 dollars et a clôturé à 100,33 dollars au cours de la première séance de cette première intégration. Jusqu’à maintenant, hormis quelques irrégularités perçus lors de la crise des Subprimes de 2008, son parcours boursier est tout simplement remarquable. Avec une capitalisation estimée à plus de 850 milliards de dollars, la valeur de ses actions a franchi la barre des 1 000 dollars en octobre 2017.

Le dernier bilan annuel d’Alphabet indique que le Groupe dispose d’actifs totaux de 197,29 milliards de dollars et des capitaux propres à hauteur de 152,50 milliards d’euros, ce qui donne une valeur de capital par action de 283,59 dollars. Aussi, Google figure parmi les sociétés affichant le plus faible niveau d’endettement de Wall Street.

Vous avez aimé cet article ? Suivez nous sur les réseaux sociaux ! Facebooktwitterrss