Altice : performance boursière du troisième opérateur télécom français

Vous avez aimé cet article ? Partagez le sur les réseaux sociaux ! Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Altice figure parmi les leaders du secteur de la télécommunication en France et aux États-Unis. Voici l’histoire, le profil économique et les parcours boursiers de cette firme multinationale de renommée mondiale.

Altice et son histoire

Altice - histoire

La création d’Altice remonte aux années 2001 dans une ville de Luxembourg. En fait, elle a été fondée par Patrick Drahi, un homme d’affaires franco-israélien qui a immigré en France vers la fin des années 70. Avec une fortune personnelle estimée à plus de 6 milliards d’euros, cette figure emblématique du «Self-Made Men» a été classée 11ème plus grosse fortune de France en 2018 selon le magazine Forbes.

Entre 2002 et 2007, le Groupe Altice s’est d’abord positionné sur le secteur des réseaux câblés, ce qui lui a permis de se tailler la part du lion dans ce domaine sur le territoire français (99,6 % de part de marché). À cette époque, le chiffre d’affaires de la société a été en grande partie propulsé par l’offre Numéricable. Il va sans dire qu’Altice est la société pionnière du secteur des télécommunications dans l’Hexagone tout en étant l’un des plus grands fournisseurs d’accès Internet en très haut débit.

En avril 2014, Altice a procédé à l’acquisition d’une filiale SFR auprès du conglomérat Vivendi pour une bagatelle de 13,5 milliards d’euros. Cette filiale fait partie du CAC 40 ; d’ailleurs, l’année 2014 est une année mémorable pour le Groupe Altice, car c’était pile à la fin du mois de janvier de cette année-là qu’il a fait son entrée en Bourse. Il faut dire que c’était une décision judicieuse étant donné qu’entre juin 2014 et fin 2015, Altice a connu une très forte croissance du fait de nombreuses fusions-acquisitions qu’elle a effectuées. À noter que le Groupe se divise en deux : Altice Europe N.V et Altice USA. En plus de la France, le développement à l’international du premier l’a mené en Europe occidentale à partir de 2003, en Israël en 2009, puis au Portugal en 2013. Quant à Altice USA, il n’a été coté en Bourse que depuis le 21 juin 2017.

Altice exploite toutes les opportunités offertes par le marché

Altice - opportunité

La stratégie de déploiement d’Altice à l’échelle internationale s’accélère d’année en année. Cela s’explique par le succès d’un tel modèle économique. En effet, rien qu’en France, le chiffre d’affaires de la société a atteint les 10,8 milliards d’euros au cours de l’exercice 2017. La même année, le nombre de ses clients a grimpé à 14,4 millions pour les offres dédiées aux mobiles et à 6 millions pour celles relatives à Internet et aux lignes fixes. D’ailleurs, sa protégée SFR se place au rang de troisième opérateur télécom français en détenant 20,4 % des parts de marché, juste derrière Free (22,7%) et Orange (40,4 %).

Altice Dominicana (en République Dominicaine) affiche également une excellente performance commerciale : 680 millions d’euros de chiffre d’affaires au titre de 2017, une demande émanant de quelques 3,8 millions de clients. En Israël, Altice Hot a réalisé 1,04 milliard d’euros de ventes sur la même période avec 14,4 millions de clients pour les offres mobiles et 6 millions pour les autres offres. C’est également dans l’État hébreu qu’elle est arrivée à détenir la place de leader dans le domaine de la création de séries télévisées et de la fourniture d’Internet haut débit.

Aux États-Unis, Altice USA a carrément cassé le code du marché avec ses services et ses produits innovants. En 2017, elle a pu réaliser 8,25 milliards d’euros de chiffre d’affaires et a pu séduire pas moins de 8,7 millions de clientèle, toutes offres confondues. En plus, dans le secteur des télécoms, l’introduction en Bourse d’Altice USA a été la plus importante du marché financier américain, du moins au cours de ces 18 dernières années.

Analyse des rapports financiers d’Altice

Altice - finance

En seulement 5 ans, c’est-à-dire entre 2012 et 2017, le chiffre d’affaires d’Altice s’est multiplié par plus de 21 (les années 2015 et 2016 ont été les plus remarquables avec une croissance respective de + 270 % et de + 43 %). Globalement, le Groupe génère quelques pertes financières du fait de la faible sensibilité de l’effet de levier de ses emprunts, mais sa rentabilité opérationnelle demeure très satisfaisante, ce qui rassure indéniablement les investisseurs. En effet, les pertes aux comptes de résultats de la société sont encore difficilement neutralisables à cause des coûts des intérêts et du remboursement de son emprunt qui restent encore au-dessus du seuil de 50 milliards d’euros. Mais quoi qu’il en soit, ces charges sont compensées par le niveau de ses marges opérationnelles qui est actuellement très élevé : 1,62 milliard d’euros en 2016 contre 1,22 milliard d’euros en 2015.

Côté bilan, le dernier rapport trimestriel d’Altice pour l’année 2017 indique un total d’actif de 72,4 milliards d’euros, dont 46,8 milliards en actifs intangibles. Mais ses capitaux propres sont négatifs de 581 millions d’euros, soit – 0,49 euro par action. Quant au passif, il est estimé à 72,9 milliards d’euros, dont 51,85 milliards en dettes financières. Malheureusement, la rentabilité bénéficiaire annuelle ainsi que le ratio d’endettement financier sur capitaux propres du Groupe ne sont pas encore calculables. Et pour cause : il est encore en situation de perte financière et ses capitaux propres sont négatifs. Mais il est tout de même important de remarquer que le Groupe est survalorisé en termes de capitalisation boursière par rapport à la valeur de son actif net.

Faut-il investir dans l’action Altice cette année ?

Altice - investissement

Le cours de l’action Altice Europe N.V est assez instable. D’abord, il a débuté sur une croissance marquée avec une hausse multipliée par 4 jusqu’en juin 2015 (sa valeur d’introduction en Bourse était de 28,25 euros), puis a connu une chute marquée jusqu’à la fin de l’année 2015, un niveau qui se rapproche de celui de janvier 2014. Mais celui-ci s’est de nouveau doublé jusqu’à juin 2017 avant de replonger jusqu’à mai 2018. Bref, le cours d’Altice Europe N.V s’établit actuellement aux alentours de 1,88 euro.

En ce qui concerne Altice USA, la nouvelle est plutôt bonne, car son cours tourne actuellement autour de 21,34 dollars. Pour mémoire, l’IPO (Initial public offering) de la société lors de son introduction en Bourse le 22 juin 2017 s’est établie à 30 dollars. C’est sûrement la plus élevée du secteur des télécoms aux États-Unis depuis la fin des années 90. En revanche, ses premiers mois de cotation ont été dominés par la tendance baissière.

Une question se pose donc : est-il profitable d’investir dans l’action de ce Groupe au vu de ces chiffres ? En fait, le cas d’Altice est relativement complexe en ce sens que d’un côté, elle affiche une perte au niveau de son compte de résultat alors que d’un autre côté, elle est incroyablement rentable au niveau opérationnel. En tout cas, tout dépendra de l’objectif de l’investisseur. Par exemple, s’il privilégie la recherche d’une marge de sécurité, l’action Altice n’est pas intéressante, car le niveau d’endettement financier de la société est trop élevé. Par contre, les bonnes marges opérationnelles de l’enseigne renforcées par le progrès notable de son chiffre d’affaires offrent une belle perspective d’avenir, ce qui est très approprié pour les placements de long terme.

Pour plus d’information consulter notre site : finances-et-patrimoine.fr

Vous avez aimé cet article ? Suivez nous sur les réseaux sociaux ! Facebooktwitterrss